Comité d’orientation strategique/PACEPEP : Un bilan en hauteur des attentes

1

Dans son mot introductif, le président du CNPM, M. Sidibé, a d’abord noté que ce premier Comité  d’Orientation Stratégique de l’année 2015, est un moment important dans l’évolution du PACEPEP. Car, il permet de superviser et d’orienter la mise en œuvre de la composante 1 du PACEPEP.

Le Comité facilite également les relations avec l’environnement de tous les programmes techniques et financiers qui y participent et peut jouer un rôle de proposition et d’amélioration des textes législatifs ou réglementaires qui sont en rapport avec l’environnement des affaires. Toujours selon M. Sidibé, le Conseil National du Patronat du Mali est en charge de l’exécution du PACEPEP financé dans le cadre d’un accord entre le gouvernement du Mali et le Royaume du Danemark.

Ses objectifs prioritaires visent à contribuer à la création et au développement des PME/PMI afin d’améliorer la création d’emploi et de revenus, mais aussi la consolidation d’emplois pour les entreprises accompagnées.

En outre, il ressort de son intervention  que les travaux d’installation des équipes et de préparations de procédures diverses prennent une place importante en première année du programme.

D’où la nécessité d’évaluer l’effort réel consenti en direction des PME. Ainsi en 2014, ces efforts ont permis d’accueillir 971 entrepreneurs sur les quatre zones du programme, de renseigner 617 manifestations d’intérêt, d’en sélectionner ensuite 327 pour réaliser 205 diagnostics d’entreprise. Huit (8) comités internes de sélection ont été organisés, soit deux par régions, pour valider 166 projets à transmettre au comité de décision de financement à savoir 44 projets dans la région de Sikasso, 39 à Ségou, 44 à Mopti et 39 à Bamako.

En fin d’année 2014, un (1) Comité de Décision de Financement par région a été organisé et 88 projets ont reçu une réponse favorable pour leur demande de financement sans compter le montant total du financement.

Il est évalué à 1 221 385 707 FCFA dont 775 404 658 F en subvention PACEPEP et 445 981 049 F d’apport des porteurs de projet soit en fonds propres soit en crédit bancaire.

 

« Il s’agit des premiers résultats qui nécessitent de nombreux ajustements pour que le PACEPEP puisse jouer pleinement son rôle de levier pour le développement du secteur privé particulièrement dans les 6 filières retenues », a-précisé M. Sidibé.

Mountaga DIAKITE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.