30ème session de l’ORTM : Un bilan jugé satisfaisant

2

L’Office de Radio Télévision du Mali, a tenu le jeudi 1er novembre la  30ème session de son conseil d’administration. L’occasion était opportune pour ses administrateurs d’évoquer les événements douloureux du 22 mars dont son matériel et son personnel ont lourdement fait les frais. Les travaux d’ouverture se sont déroulés en présence du ministre de la communication, Bruno Maiga, et du premier responsable  de la dite structure, Baba Dagamaissa

Baba Daga, DG Ortm

Il s’agissait au cours de cette 30ème session ordinaire du conseil d’administration de l’Office de Radio Télévision du Mali (ORTM) de procéder essentiellement à l’examen du rapport d’activités annuel 2011 et au procès verbal de constat d’huissier de l’inventaire des biens et matériels perdus par l’office lors des événements du 22 mars dernier.  A en croire les administrateurs, malgré ces désagréments   les activités prévues au cours de l’année 2011 ont été exécuté conformément au programme d’activités de cette même année.  Ainsi, ils ont  rappelé qu’au plan des infrastructures et de la diffusion, le projet d’extension à quarante localités du Mali est la dernière phase du volet extension de la couverture de la télévision et de la radio du plan directeur de développement de l’ORTM, plan programmé sur une durée de 20 ans (1995-2015). A cet effet, ils ont laissé entendre que le gouvernement a conclu un marché avec la société espagnole BTESA pour la fourniture clé en main de quarante stations relais TV /FM et d’une station TNT de 2 kilowatts pour la deuxième chaine TV et d’autres équipements pour un coût total de 14 909 779 946 de nos francs et un délai d’exécution de trois ans. En évoquant le plan de l’information et des magasines, les administrateurs ont révélés que l’office s’est acquitté de son rôle de pionnier dans le domaine de la promotion de l’information d’utilité publique, civique et pluraliste. Arguant que  des magasines, les émissions de reportage, d’enquêtes et de débats sur les grandes questions de la nation et du reste du monde ont été réalisées. En outre, le conseil se réjouit pleinement des programmes prioritaires définis et exécutés qui ont permis d’accroitre le volume de production des programmes radio et télé. En plus, ils n’ont pas omis  de préciser  qu’avec l’introduction des nouvelles technologies, l’office a nettement amélioré le traitement, l’envoi et la diffusion des éléments de reportage en temps réel.  Cette instantanéité à les écouter, a du coup créé de nouvelles relations de confiance entre l’ORTM et ses partenaires. En revanche, s’agissant du l’autre point non moins important à l’ordre du jour, le conseil revendique que  les objectifs financiers que l’office s’est assignés ont été atteints à hauteur de souhait. Le budget prévisionnel de l’ORTM pour l’exercice 2011, est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 15 609 185 000 FCFA en augmentation de 38% par rapport à 2010 dont 10 259 185 000 de subvention de l’Etat et 2 800 000 000 de ressources propres soit 17,57% par rapport à 2010. Cette hausse de la subvention de l’Etat, aux dires des administrateurs s’explique par l’inscription au budget de la somme de 4 000 000 000 FCFA pour la réalisation de la 2ème chaine TV de l’ORTM.
S’agissant des désagréments causés lors des événements du 22 mars, les administrateurs n’ont pu cacher leur désarroi qu’ils jugent parfois sanglant, car son personnel et son matériel ont lourdement fais les frais.  En sommes, ils ont souhaité que cela ne leur arrive plus jamais et que le pays retrouve vite sa souveraineté.
Dra

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Bilan satisfaisant continues a envoyer Aissaita Ibrahim au différent reportage de la primature bon garçon et tu serra “directeur pilote avec palme”

  2. Vive l’enfant de” ISSA BER ” rien que du bonheur sur notre chaine nationale

Comments are closed.