44eme session ordinaire du conseil d’administration de l’ORTM : Le ministre Yaya Sangaré félicite le Directeur Général Salif Sanogo et son équipe L’ORTM bientôt doté d’une structure dédiée à la gestion de sa régie publicitaire

0

L’ORTM bientôt doté d’une structure dédiée à la gestion de sa régie publicitaire

L’Office Radio et Télévision du Mali (Ortm) sera bientôt doté d’une structure entièrement dédiée à la gestion de sa régie publicitaire comme l’a si bien précisé le ministre de la Communication, chargé des relations avec les Institutions, porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, lors des travaux de la 44ème session ordinaire du Conseil d’Administration, tenus le 28 octobre dernier, dans son département. Il a aussi annoncé l’élaboration d’un nouveau Manuel de procédures administratives, financières et comptables, ainsi que celui du recrutement d’un Commissaire aux comptes.

Les administrateurs du Conseil d’administration de l’Office de Radio et Télévision du Mali (Ortm) étaient réunis, lundi 28 octobre, pour les travaux de la 44ème session ordinaire. Cette présente session s’est tenue, un mois après, l’inauguration du nouveau Studio du Journal Télévisé baptisé “Studio Baba Dagamaïssa”.

Le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les Institutions, porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, non moins président du Conseil d’Administration, avait à ses côtés le directeur général de l’Ortm, Salif Sanogo et les membres du Conseil d’administration.

“Cette présente session marque mon premier contact officiel avec l’ensemble des administrateurs de notre Office. Je vous souhaite à toutes et à tous la bienvenue et félicite les nouveaux membres qui viennent de nous rejoindre.

Je salue les partenaires sociaux pour le dialogue social constructif entretenu depuis la dernière session, dans l’intérêt de l’entreprise et de son personnel.

Il semble évident, à tous, que l’Ortm doit changer de paradigme, dans le nouveau contexte de pluralité concurrentielle que nous vivons, caractérisé par l’ouverture des ondes et des images dans notre pays où selon des statistiques récentes, nous enregistrons aujourd’hui plus d’une vingtaine de télévisions privées et près de 400 radios, qui vont des chaînes les plus généralistes, aux chaines plus ou moins spécialisées ou confessionnelles.

Nous devons donc gagner avec l’image et le son, cette guerre de l’information, en appui à la guerre militaire menée sur le terrain par nos forces armées et de sécurité pour gagner définitivement la paix dans notre pays”. C’est par ces mots que le ministre Yaya Sangaré a ouvert les travaux de cette 44ème session ordinaire dont l’ordre du jour portait sur l’examen et l’adoption du rapport d’activités de l’exercice 2018, du Plan de formation de l’Ortm ainsi que de la note d’orientation sur la comptabilité.

Les administrateurs se sont également penchés sur les points d’exécution des tâches assignées lors des 42ème et 43ème sessions du Conseil d’administration.

S’agissant des activités 2018, le ministre Yaya Sangaré a rappelé que “cette année apparait comme celle d’un nouveau départ de l’Office de Radio et Télévision du Mali, en tant qu’éditeur de programmes, et cela après la réforme du secteur de l’audiovisuel public, qui a consacré pour la première fois dans notre pays la séparation des missions de production réservées à l’Ortm de celles de Diffusion désormais transférées à la Société malienne de transmission et de diffusion (Smtd) par les ordonnances N°2015-036 P-RM du 2 octobre 2015 portant création de l’Office de Radio et Télévision du Mali et l’ordonnance N°2015-037 P-RM du 2 octobre 2015, portant création de la Smtd”.

Cette situation, selon le ministre Yaya Sangaré, a eu “une incidence sur le fonctionnement de l’Ortm qui s’est traduite par le transfert de plus de 200 agents ainsi que de tous les équipements de diffusion et de transmission, de l’Ortm vers la Smtd”.

Sur le plan financier, comme précisera Yaya Sangaré, “cette restructuration a une baisse de plus de 10% des recettes de l’Ortm, correspondant aux ressources des différentes conventions de rediffusion ou de partage d’infrastructures, en même temps qu’elle a enregistré une baisse moins significative des charges récurrentes en termes de salaires, d’énergie et de communication qu’on attendait de cette séparation.

Malgré ces contraintes, l’Office de Radio et Télévision du Mali s’est acquitté de ses missions d’informer, de sensibiliser et de divertir les Maliens de manière satisfaisante, en dépit des difficultés qu’elle connait”.

L’occasion était bonne pour le ministre Yaya Sangaré d’adresser ses vives félicitations à la Direction générale et au personnel de l’Ortm pour l’organisation très acceptable de la couverture médiatique des dernières élections générales, un scrutin majeur pour notre pays et de certains grands événements. Avant de les inviter à “assurer une couverture plus engagée, avec la possibilité d’organiser plus de débats contradictoires entre tous les acteurs politiques qui accepteront cet exercice citoyen et démocratique, de recevabilité pour garantir le droit d’accès des maliens à l’information. Pour y parvenir, j’engage déjà et maintenant l’Ortm à jouer pleinement son rôle extrêmement important dans la communication, surtout dans nos langues nationales plus accessibles à nos concitoyens, sur la problématique et les enjeux du dialogue national inclusif que notre pays organise actuellement afin d’assurer la réussite de toutes les actions de communication autour de ses assises”. 

Parlant de la note d’orientation sur la situation de la révision comptable, le ministre Yaya Sangaré a également rappelé que cette mission a été confiée à un Cabinet d’expertise comptable dont le mandat est d’effectuer l’audit comptable et financier des insuffisances et à élaborer les états financiers conformément aux normes comptables en vigueur.

“Déjà, on note des progrès significatifs à ce niveau avec la production des projets d’états financiers des exercices 2016 et 2017 et la mise en place d’un plan de restructuration ayant pour objectif la révision des comptes” dira-t-il.

Cette restructuration, selon lui, portera sur les procédures globales de gestion de l’Ortm. Ce qui devrait aussi donner plus de crédibilité et d’efficience aux actes de gestion de l’entreprise. “C’est l’occasion de féliciter la Direction Générale, les partenaires sociaux ainsi que tout le personnel, pour la conduite de ces réformes majeures, qui seront déterminantes pour l’avenir de l’Office.

En appui, je vous invite à accélérer le processus d’élaboration d’un nouveau Manuel de procédures administratives, financières et comptables ainsi que celui du recrutement d’un Commissaire aux Comptes” a-t-il précisé.

L’adoption de la Loi sur la régie publicitaire et sa promulgation en juillet dernier, aux dires du ministre Yaya Sangaré, “devraient permettre à l’Ortm de prendre en charge la gestion de sa régie publicitaire. Aussi, le nouvel organigramme entré en vigueur, en janvier dernier, a prévu la création d’une structure entièrement dédiée à la gestion de cette régie.

J’engage donc la Direction générale à traduire rapidement dans la réalité cette réforme qui avait été souhaitée et demandée par les partenaires sociaux”.

Notons que l’Etat et la Société malienne de transmission et de diffusion (Smtd) procéderont bientôt à la signature d’un Contre Plan pour la période 2020-2024. Selon le Ministre, “cette signature augure de bonnes perspectives pour l’Ortm. Puisqu’elle permettra de ne plus grever ses ressources, dans un contexte de raréfaction de ces dernières, au titre du passif de l’Ex- Office de Radiodiffusion Télévision du Mali. Je voudrais me réjouir de cet heureux dénouement qui devrait intervenir dans un avenir très proche”.

L’épineux problème de recouvrement des différentes composantes de la redevance Radiotélévision dont le dossier est encore en souffrance a été évoqué. Et ce problème demeure l’un des défis majeurs. “Seule la redevance est à même d’offrir à l’Ortm des ressources pérennes, en lui permettant d’améliorer la qualité de l’offre relative aux programmes destinés aux populations. Mon département ne ménagera aucun effort pour accompagner l’Office dans la gestion optimale de ce dossier”. Parole du ministre Yaya Sangaré.

“Je salue les nombreux partenariats que l’Ortm ne cesse de tisser, depuis quelques mois, avec des collectivités publiques et des structures techniques décentralisées. L’approfondissement de ce nouveau type de partenariat est de nature à diversifier les ressources de l’Office.

Je salue et félicite également la Direction générale pour les efforts accomplis depuis dans le cadre de la numérisation des équipements et des archives de l’Ortm. A cet égard, la réalisation d’un nouveau Studio pour le Journal Télévisé sur fonds propres, avec un nouveau générique et un nouveau décor parait encourageante.

Je voudrais insister encore une fois sur le renouveau de l’Ortm que demandent nos populations à la base dont une piste de satisfaction passe en partie par des décrochages locaux de ses stations régionales sur la télévision nationale que l’Office devrait dès l’année prochaine mettre en place plus facilement avec l’avènement de la Télévision Numérique Terrestre (Tnt) en partenariat avec la Société Malienne de Transmission et de Diffusion” a déclaré le Ministre.

Pour conclure, il précisera que “ces instants de décrochage tant attendus renforceront notre processus de décentralisation et rapprocheront l’Office de ses téléspectateurs et auditeurs de proximité, puisque pendant quelques heures dans la journée, des programmes locaux seront diffusés au niveau de chaque station régionale. Ce qui permettra à certaines de nos régions et Communes d’informer, d’éduquer, de débattre et de divertir localement, de mettre l’accent sur une histoire, une identité culturelle et une vie économique locales, tout en restant synchronisées sur la chaîne nationale pour les grands événements d’intérêt national. Cette réforme de télévision de proximité et de participation, certainement la plus importante de l’Office depuis sa création changera à jamais, l’image et la perception de l’Ortm”. 

                   El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here