Police nationale : Quand des voyous souillent l’uniforme !

3

Le 05 juillet dernier, le quartier de Badalabougou a été le théâtre de manifestations organisées par une association dudit quartier. Motif ? Exiger le transfert du QG du commandement du G5-Sahel.

Cette manifestation a été violemment réprimée par les forces de sécurité notamment des policiers appartenant aux compagnies de maintien d’ordre du groupement mobile de sécurité (GMS). Immédiatement après, une vidéo a fait le tour des réseaux sociaux.

Sur les images, l’on y voit des scènes surréalistes où des policiers (méritent-ils cette appellation) saccagent plusieurs véhicules particuliers stationnés devant certains domiciles.

Furie destructrice ? Incontestablement il s’agit bien de cela. En l’espace de quelques minutes les vitres de quelques véhicules ont volé en éclats sous les jets de pierres de ces policiers visiblement excités et qui s’en prenaient aux biens de ceux-là dont ils ont la charge (l’obligation) de protéger…

Cet acte inqualifiable perpétré par certains éléments du GMS porte gravement atteinte à l’image de toute la police malienne. Et il remet sur le tapis l’épineuse question de la moralité des recrutements au sein d’une Institution qui a dans ses rangs de nombreuses brebis galeuses.

Dès lors, les actes répréhensibles posés par des policiers incontrôlables deviennent fréquents. Ces actes sont posés par des policiers qui, sous le couvert de l’uniforme, n’ont aucun égard pour leur serment. Cependant, c’est la toute première fois qu’on voit des « policiers » se livrés à des scènes vandalismes, comme des malfrats.

Il est alors temps que la direction générale de la police nationale et le département de la sécurité extirpent des rangs ces voyous qui souillent l’uniforme et qui n’ont aucunement leur place dans les rangs d’une police garante de la sécurité des personnes et de leurs biens.

La Rédaction   

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. On a qu’à envoyer ces fougariden au Mali. Ils s’acharnent sur des civils désarmés, alors qu’ils fuient devant de simples chasseurs dozo

  2. a preuve par l’image: la police n’a pas bonne presse ici au Mali et les raisons sont connues entre autres la corruption legendaire des porteurs d’uniforme ( policiers) qui se sont illustrés par leur kèmè kèmè minè sinon plus. le racket est leur religion. ce qui est très dommage! nous allons nous battre inchallah pour venir à bout de ce phenomène.
    Pour revenir au sujet du jour, lorsque j’ai vu cette image circulée sur les reseaux sociaux j’ai failli tomber en syncope tellement c’etait surréaliste. je n’en revenais pas. Des agents de police, qui de façon deliberée et même avec une certaine desinvolture attaquent les biens d’autrui ( destruction avec des cailloux ramassés sur place des pare brises des voitures garées devant des domiciles) sans aucune raison.. Allah Akbar! la descente aux enfers du Mali n’a pas encore fini. Croyez moi, ce pays se consumme de l’interieur, la faute à certains de ses fils.
    Pour cette forfaiture, si la hierarchie ne réagit pas, ne prend pas de sanctions ( radiation pure et simple et les traduire en justice pour qu’ils repondent de leurs actes) alors là adieu le Mali. ces images sont humiliantes pour nous et pour notre pays. ces images sont inadmissibles. ces images nous montrent que le pays va à vau l’eau. ces images nous interpellent.
    Nous attendons la suite des evènements. Aucune personne senséé ne peut regarder de telles images et ne pas s’offusquer, s’indigner.
    Monsieur le Directeur de La Police, vous êtes interpellé. je vous en conjure, faites quelque chose. Pour votre rang, votre sens de l’ordre, de la justice, sevissez! Cherchez ces delinquants, extirpez les du corps de la police, Punissez les pour donner l’exemple. Montrez à d’autres juenes Maliens, aux elements de la police que de tels agissements sont inadmissibles et sont punissables. simple pedagogie!
    Aussi, les personnes qui ont vu leurs biens detruits doivent porter plainte contre la police. les choses sont bien claires, les coupables sont connus. D’ailleurs vous devriez prendre les devants et proceder au plutôt à la reparation des dommages causés du fait de vos “élements ” pardon des delinquants qui opèrent sous la couverture de la police. Et dernière chose, faites en sorte que les choses se passent sans passion mais avec rigueur et informez l’opinion de la suite. Il y va de votre credibilité et de la credibilité de cette institution qui peine à avoir l’adhesion du peuple!
    Merci.

  3. oh non aw ma famou alibi, vous pensez qu’ils ont fait ca d’eux même, faut vous réveillez pour l’amour du ciel, c’est délibérément fait, et ctai pour accuser ensuite la population d’avoir saccager, la qualifiée de violente, et par la suite donner des arguments pour interdire ces genres de manifestations; et éventuellement refuser le déménagement du G5 par la suite; même chose au centre entre dogon et peulhs, on dit de ne pas critiquer la France qu’ils ny sont pour rien, mais on ne peut pas dire qui est coupable? alors c’est clair, celui qui dit une telle chose a sait forcement qui est coupable, soit il est impliquer lui-même, difficile pour la populas de comprendre car elle ne comprend même pas les vrai fondement, l’avant scène de son propre gouvernement…..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here