Sortie de la 25e Promotion de la Police : Baptisée feu Sergent Amadou Daouda Sanogo

0

A l’école nationale de police de N’Tominkorobougou, s’est déroulée la cérémonie de sortie de la 25e promotion de la police nationale, le 5 mars 2019.

Recruté par voie de concours direct en 2017, pour renforcer les ressources humaines et les capacités opérationnelles sur le territoire national, ce contingent, après deux ans d’intense formation,  est apte à servir le pays. La cérémonie officielle était placée sous l’égide du Ministre de  Sécurité et de la  Protection Civile, Général Salif Traoré, entouré  du Directeur Général de la Police nationale, Moussa ag Infahi,  et plusieurs invités et de hautes personnalités en charge de la Sécurité et  les Représentants des familles des nouvelles recrues.

Baptisée feu Sergent Amadou Daouda Sanogo, la 25e promotion de la Police  nationale du Mali vient de sortir. A l’instar de toutes les autres promotions de la police nationale, cette promotion a pour mission régalienne d’assurer la sécurité et la paix publique, mettre au jour et constater les infractions pénales, assurer le traitement des renseignements et informations permettant de déceler et de prévenir toute menace susceptible de porter atteinte à l’ordre public, aux institutions et aux intérêts fondamentaux du pays, de lutter contre la criminalité organisée et la grand délinquance, veiller ponctuellement à la sécurité des personnes et des dans la cité . Malgré la crise, les plus hautes autorités du pays ont doublé les efforts pour augmenter les effectifs des agents de sécurité afin de réduire le phénomène de banditisme dans nos grandes villes et à l’échelle nationale. C’est pourquoi il y a eu cette formation de taille pour réduire l’insécurité.  À l’occasion de cette cérémonie, le DG de la Police nationale, Moussa Ag Infahi, dira que  ce contingent est   composé de 750 éléments dont 191 femmes (soit 27,46%) sur un taux en progression de 14% sur l’ensemble des l’effectifs  de la police nationale. Il est recruté par voie de concours direct pour renforcer les ressources humaines et les capacités opérationnelles de plus en plus sollicitées sur le terrain. Ce contingent baptisé  ‘‘Promotion feu Sergent Amadou Daouda Sanogo’’, le choix de ce Sergent n’est pas un  fait de hasard. Selon Moussa Ag Infahi, il s’agit pour la police nationale de rendre hommage à un Sous-officier qui a donné sa vie pour sauver des vies, par son acte héroïque, allant jusqu’à un sacrifice ultime. C’est un jeune qui a contribué à rayonner  la police nationale. Feu Sergent Sanogo était un Sous-officier de police doté de grande valeur humaine, de courage, de sens élevé du devoir et de bien accomplir sa mission régalienne. Né le 17 avril 1988, à Bamako, après ses études secondaires sanctionnées par le Baccalauréat, il est admis au concours direct de recrutement des élèves  Sous-officier de police et nommé Sous-officier de police en juillet 2008. Après une formation commune de base, il est déclaré admis à l’examen de fin de cycle de Sous-officiers de police en novembre 2009, puis nommé Sergent  stagiaire en décembre la même année. Ayant satisfait aux exigences  du stage, il est titularisé dans son emploi  et nommé Sergent de police en décembre 2010. Durant sa courte carrière,  M. Sanogo a servit au Groupement Mobile de Sécurité (GMS) et au Commissariat du IIIe  Arrondissement du District de Bamako. Il a été brutalement arraché en fonction le 22 avril 2016, lors d’une mission commandée, alors qui portait secours à cette lutte fatidique à des personnes  en détresse dans un bar à Quinzambougou, séquestrées par des bandits armés. C’est un tir  d’un bandit embusqué  qui l’a atteint mortellement.

«Ces élèves Sous-officiers qui viennent  de prêter serment  sont désormais aptes à affronter les réalités de la vie professionnelles du policier qui exige beaucoup d’abnégation, de patience et de tolérance», a sagement conseillé le DG de la Police nationale.

Infahi a aussi félicité ce contingent de la 25e  promotion qui vient d’avoir terminé avec succès la formation professionnel. «Désormais,  vous avez vocation à assurer  sous l’autorité des Commissaires et Sous-officiers les missions relatives à la sécurité des personnes et e leurs  biens, le maintien et le rétablissement d’ordre publique, dans le cade d’un respect strict des lois et règlements en vigueur. Vous êtes des agents de police judiciaires dans les conditions prévues par la loi », a-t-il expliqué. Ces Sous-officiers étaient composés de 711 Généralistes, 30 chauffeurs et 2 mécaniciens.

A la fin de la cérémonie, les trois meilleurs Sous-officiers ont reçu des distinctions de mérite. Il s’agit du premier de la Promotion, Konfomou  Diarra, le Major ; le deuxième, Lassana Doumbia et le troisième Tièmoko Traoré. Il y a eu un Diplôme de reconnaissance décerné à l’Adjudant de police Issa Issimé.

Ce qu’il faut noter la particularité de ce contingent est qu’il a été entièrement formé par les policiers sans la présence d’un autre Corps d’armée. Aussi, cette promotion a effectué des brillantes sorties de stages dans les différents commissariats sans aucun incident.

Bonne chance !

Dramane Konta

Source : Le Credo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here