2ème tour des élections législatives en commune II : La population accomplit son devoir civique malgré la crise sanitaire

0

Nonobstant la situation sanitaire, les habitants de la commune II du district de Bamako sont sortis massivement pour accomplir leur devoir de citoyenneté lors du 2ème tour des élections législatives qui s’est tenu le dimanche 19 avril.

Selon Nouhoum Coulibaly, maire signataire de l’Hippodrome, les gens sont sortis contrairement au premier tour des élections législatives. Il déplore toutefois le peu d’affluence qui s’explique par la peur de la maladie. Il souligne que les électeurs sont bien protégés et respectent les mesures sanitaires.

« Je crois que les résultats vont être bons parce que cela reflète le point de vue de la population par rapport aux différents partis. Je souhaite que le meilleur gagne pour l’intérêt de la commune II et du peuple malien » affirme-t-il.

Yaya Diarra, président du bureau 4 du centre de Missira, affirme que les gens sont sortis un peu plus par rapport au 1er tour. Parce que, selon lui, la plupart des cartes d’électeur qu’il a contrôlées sont des personnes qui n’ont pas voté lors du premier tour. « Le nombre de votant va être plus élevé que le premier tour », assure-t-il.

Alou Dicko, mandataire de l’alliance RPM/MPM/Adema-PASJ, estime que le vote s’est passé normalement sans incident majeur. Il affirme que toutes les mesures barrières sont respectées. « Le 2ème tour a beaucoup marché que le 1er tour car les gens étaient très menacés par cette pandémie de coronavirus. Or, il faut suivre seulement les mesures barrières pour se protéger », soutient-il.

Les électeurs n’ont pas manqué d’exprimer leurs impressions. Assan Koïta affirme que si réellement cette maladie existe, les gens n’allaient pas sortir. Car, au 1er tour, les populations avaient peur de sortir mais pas maintenant.

Awa Diarra soutient qu’elle est venue voter pour accomplir son devoir de citoyenne et choisir son candidat. « Toutes les dispositions étaient prises pour qu’on n’attrape pas le C0VID-19 », affirme-t-elle.

Et un jeune délégué de l’opposition d’ajouter que tout s’est bien passé. « Avec les mesures d’accompagnement, chacun a un masque avant d’entrer dans la salle et se désinfecte les mains avec le gel hydro-alcoolisé. Tout était parfait » se réjouit-il.

Fatim B. Tounkara

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here