Adema – pasj : La fourberie d’un ancien ministre de la transition

12
Makan Aliou Tounkara , ancien ministre de l'Energie
Makan Aliou Tounkara , ancien ministre de l’Energie

Sorti bredouille de ces assises, l’ancien patron de l’Energie et de l’Eau hésite de préciser son point de chute et de clarifier son avenir politique Il était le samedi dernier dans la salle de cinéma de Kita à l’occasion de l’accueil des démissionnaires de l’ADEMA, par cet autre transfuge Sékou Diakité, vice président de la CODEM.

C’est un ancien ministre désorienté, déboussolé en quête d’estime que nous avons vu faufiler parmi les congressistes lors de ces conclaves des abeilles. Pour ne pas  passer inaperçu, il a décidé de faire devant ses camarades l’apologie du parti et du professeur Dioncounda Traoré lors de la dernière plénière des travaux. Deux jours après le congrès, nous apprenions des démissionnaires que l’ancien ministre Adema Makan Aliou Tounkara avait pris position pour accompagner les dissidents de section Adema de Kita qui ont claqué la porte de la ruche à la veille desdites assises. Joint au téléphone avant l’accueil de ses camarades, Makan nia catégoriquement de faire parti des démissionnaires qui devraient faire leur adhésion officielle au sein de la CODEM lors de conférence régionale à Kita. Il avait juré au téléphone ne jamais quitter  l’Adema qui lui a tout donné .Mais, ce même militant de l’Adema a été aperçu dans la salle la conférence régionale de la CODEM le samedi 30mai2015 aux cotés des nouveaux adhérents de la CODEM. Qu’est ce qui peut expliquer sa présence à cette activité, au sortir du 5ème congrès des abeilles ? A quel jeu doucereux jouet-il ? De quoi a-t-il  réellement peur pour vider à son tour la ruche ? Sachant que ses carottes sont cuites dans la ruche du fait qu’il n’est ni membre du  comité exécutif, ni membre des deux commissions spécialisées. Makan doit avoir le courage de jouer franc et savoir ce faire grand après avoir occupé dans pays des postes de responsabilité. Ce ne doit pas être pour lui la fin du monde Le système politique nous enseigne que l’adhésion ou la démission d’un parti politique, est une question de liberté et de conviction personnelle. Alors, Mr le ministre à quoi bon tourner en rond ? Vous avez lors de la pause, en compagnie des anciens abeilles et en présence de  Sékou Diakité à  Kita rassuré vos camarades de vous donner un laps de temps pour les rejoindre. Aujourd’hui pourquoi ne pas informer officiellement le parti de ce que vous compter entreprendre.

La rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Est – ce ça le journalisme ?
    Ne bafouer pas la dignité des gens en disant du n’importe quoi dans la recherche du gain facile. Et quel article ! De bout en bout ridiculiser le monsieur sans aucune preuve probante. Dommage !!! nous sommes au Mali

  2. n’importe quoi M. Самба кулыбалы, M. Tounkara a au contraire mis EDM-SA à terre. la guerre des clans c’est lui. il a politisé toute la chaine de décision dans cette société. à cause de lui, ce qui se passe à EDM aujourd’hui est grave. Makan a été le dernier des ministres de l’Energie que le Mali a connu.

  3. CODEM lui déroulera le tapis rouge car son expérience favorisera la croissance de ce parti de jeunes….En toute courtoisie!

  4. Il est difficile de faire la différence entre le journaliste et autres écrivant dans la presse car tous se prévalent du titre. Mackan est un homme réfléchi et responsable vous pensez qu’au premier coup il va démissionner pour vous coller la paix à vous et à vos commanditaires. Mr à cause de Dieu rangez vos plumes et chercher un nouveau job de grâce.
    Mackan est de loin l’un des meilleurs ministre de l’énergie que le pays ait connu depuis l’indépendance, pour preuve si edm marche parceque les initiatives qu’il a prises pour diversifier les achats d’énergie avec nos pays voisins sauvent le pays du délestage sauvage.
    Messieurs, Mackan est un grand responsable pour se décider ou non faites le savoir à vos commanditaires . Il est aussi compétent qu’on ne le pense’ même si on le détestait.

  5. Je pense que le professionnalisme est à améliorer.
    Vous vous placer directement du côté de l’ADEMA, des responsables de ce parti qui doivent penser et agir de la sorte.
    Cela ne fera qu’augmenter la tension ce sur et certain.
    Je trouve que le positionnement du journal est trop direct et visible ce qui ne devrait pas être comme ça.
    Désolé de vous dire ce que je pense si ça vous derrange
    Ou bien je me trompe?
    Ou est ce que on peut payer pour critiquer quelqu’un ?

Comments are closed.