Ali Nouhoum Diallo: «Pas de concertations nationales avant la libération du Nord»

6
Aly Nouhoum Diallo

Pour le Pr. Ali Nouhoum Diallo, «les concertations sont une perte d’argent et de temps. Le camarade Dioncounda Traoré a suffisamment de légitimité pour décider. Pas de bavardages inutiles, il faut l’union sacrée pour libérer le Nord et préparer en même temps les élections. Pas de concertations nationales avant la pacification du pays».

Selon lui, Dioncounda Traoré peut tout simplement organiser un séminaire gouvernemental sur la Feuille de route et faire adopter celle-ci par l’Assemblée nationale. De même, l’ancien Président de l’Assemblée nationale et du Parlement de la CEDEAO estime que Dioncounda Traoré peut, par décret, nommer les Vice – Présidents et les membres de la Commission de médiation, étant donné que toutes les institutions existent et fonctionnent normalement.

«Nous n’avons pas besoin d’un Conseil national de transition (CNT). Nous ne sommes pas d’accord avec des concertations qui vont remettre en selle Cheick Modibo Diarra, et, à travers lui, la Deuxième République».

Nous y reviendrons plus largement dans notre prochaine parution, à travers une interview.

Chahana Takiou  

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Ali N DIALLO est un chien. Moussa TRAORE vaut mieux que toi et Alpha et cde chien ATT qui ont tropmé, foudre vos gros sexes dans l’anus des maliens devenus des prostitiués (AW ye bè ju kè avec la corruption). Vous avez tout volé. On ne va plus vous laisser nous tromper.Nous remercions Obasanjo qui vous a chassé en ploien jour. Escroc va tant.

  2. Ali N DIALLO est un chien. Moussa TRAORE vaut que toi et Alpha et cde chien ATT qui ont tropmé, foudre vos gros sexes dans l’anus des maliens devenus des prostitiués (AW ye bè ju kè avec la corruption). Vous avez tout volé. On ne va plus vous laisser nous tromper.Nous remercions Obasanjo qui vous a chassé en ploien jour. Escroc va tant.

  3. Les pustchistes de 1991 en veulent vraiment au beau frère de GMT. Ali Nouhoum DIALLO, un tikèla ila. Tu n’es qu’un menteur. Tu es parmis les gens qui nous ont manipulé en 1991, toi et ton frère défunt, Feu Demba DIALLO. Vous allez tous finir dans l’enfer. Nous comprenons pourquoi vous refusez les concertations nationales, c’est parce que vous avez peur qu’elles ne fassent votre procès. Concertations ou pas, votre procès sera fait. Ce n’est Cheick Modibo DIARRA, ni Dioncounda qui le fera. C’est plutôt nous de la nouvelle génération qui n’acceptera plus dêtre bernée qui ménera ce combat. Apprêtez vous. Espèce de charognards.

  4. Ce garçon est un inconscient qui a contribuer à favoriser à ce qu’on assiste aujourd’hui.Il doit lui aussi payer comme tous ces bandits traitres compagnons qui ont ruiné le pays à l’ombre et à la lumière.Il a violé son serment “hypocrate” !Il a été chassé du Nigeria par Obansanjo

  5. LES CONCERTATIONS NATIONALES PERMETTRONT DE MIEUX PRÉPARER ET MIEUX FAIRE LA GUERRE PLUS TARD EN CAS DE DÉSACCORD EN AYANT L’ADHÉSION ET LA PARTICIPATION DE TOUS LES MALIENS.

    ELLES PRÉPARENT AUSSI A LA RÉCONCILIATION NATIONALE ET A LA RECONSTRUCTION DE L’UNITÉ NATIONALE.

    ELLES DOIVENT DONC ÊTRE ORGANISÉES AVANT LA LIBÉRATION DU NORD.

    Bonjour,
    Comme dit le Premier Ministre du Mali, Dr Cheick Modibo Diarra, les concertations nationales constituent une occasion pour regrouper tous les Maliens et non pour les diviser.

    Effectivement, elles doivent concerner et intégrer tous les Maliens.

    Elles ne doivent pas se polariser uniquement sur les préalables (feuille de route, restauration de l’intégrité territoriale, élections, démocratie, décentralisation, sécurité), certes indispensables, mais aussi et surtout sur le futur souhaité par les Maliens.

    Elles doivent avoir des ramifications au niveau régional pour fédérer tous les besoins et les préoccupations des communautés et de tous les Maliens.

    LEUR TENUE N’EST PAS EN CONTRADICTION AVEC LE FAIT DE FAIRE LA GUERRE PLUS TARD CAR EN CAS DE DÉSACCORD PROFOND, LA GUERRE SERAIT INÉLUCTABLE.

    Elles permettent de mieux préparer et mieux faire la guerre plus tard car permettent en cas de désaccord profond de mieux la préparer en ayant l’adhésion de tous les Maliens et leur participation à une guerre informationnelle (guerre stratégique de renseignements) qui sera plus précise et générera moins de dégâts (car les actions seront plus ciblées) qu’une guerre classique.

    En plus, elles généreront un calme relatif car pendant leur tenue les groupes armés qui souhaitent y participer devront déposer les armes, cesser la terreur qu’ils génèrent, s’engager pour la restauration territoriale du Mali et la laïcité.

    La guerre avant les concertations et avant la négociation avec les groupes (MNLA et Ansar Dine) s’ils désirent négocier, en s’engageant à déposer les armes mais aussi en s’engageant pour l’unité et la laïcité, rendra compliqué voire impossible la réconciliation nationale.

    Pour éliminer efficacement le terrorisme au Mali sans les dégâts collatéraux et garantir la réconciliation nationale et la reconstruction de l’unité nationale après la guerre, l’adhésion de tous est indispensable et la guerre doit être bien préparée.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail : [email protected]

Comments are closed.