Apres son départ du nouveau gouvernement : Tréta prépare discrètement sa vengeance contre IBK

85

La grande surprise du  nouveau gouvernement de Modibo Keita a été l’absence de Bocary Tréta, ancien super ministre au Développement rural et membre influent du parti au pouvoir. L’éviction inopinée du secrétaire général du Rassemblement pour le Mali (rpm) est vécue dans son camp comme une humiliation, voire une trahison. Pour se venger, l’enfant de Diodiori prépare lentement et discrètement une vengeance contre le président IBK, son ancien mentor. Compte tenu de l’accélération de ses tractations, cette vengeance commence à prendre corps et menacerait sérieusement l’existence de la convention de la majorité présidentielle autour du président.

Après son départ inattendu dans le nouveau gouvernement, l’ancien ministre du Développement rural explore toutes les pistes pour se venger du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, chef de l’Etat. Pour ce faire, Tréta a un plan secrètement préparé. Ce plan consiste à mobiliser les cadres du Rassemblement pour le Mali (Rpm)  et certains présidents de la mouvance présidentielle autour de lui pour forcer IBK à faire une volte-face et le nommer comme Premier ministre.

Tréta est un homme politique très aguerri et compétant, le président de la République ne dira pas le contraire, car il a été l’un des rares cadres du Rpm à rester fidèle au président pendant les périodes difficiles. Depuis l’arrivée de ce dernier à Koulouba, son rêve a toujours été d’occuper le poste de Premier ministre du gouvernement. Mais son rêve vient d’être une fois de plus transformé en cauchemar. Son éviction a été donc vécue par certains militants du parti présidentiel et la convention de la majorité présidentielle comme une grande surprise, voire une trahison de la part du président dont ils ont soutenu la candidature en 2013, dans la conquête de Koulouba.

Pour laver cet affront, Tréta a déjà commencé à appliquer son plan. Malgré l’assurance donnée par Boulkassoum Haidrara, président par intérim du Rpm et de la convention de la majorité présidentielle (Cmp) dans un communiqué après la nomination du nouveau gouvernement, le secrétaire général du parti a convoqué tous les secrétaires généraux des sections de son parti à Bamako du 22 au 24 janvier pour concertation. Au total, 54 sur 57 secrétaires généraux des différentes sections et plusieurs dizaines de présidents des partis de la mouvance présidentielle ont répondu présents.

Cette contradiction entre le président par intérim et son ségal prouve une fois de plus que le courant ne passe plus réellement entre ces deux personnalités. L’actuel président du Rpm est donc purement et simplement ignoré par son secrétaire général. Tréta est donc appuyé dans cette initiative par les autres secrétaires généraux des sections. Selon  des indiscrétions, ces deux hommes ne seraient plus sur la même longueur d’onde sur la gestion du parti. Bocary semble prendre les choses en main au mépris de Boulkassoum qui est de plus en plus détesté au sein du parti.

Cette version vient d’être confirmée par la présence de tous les secrétaires généraux des sections du parti aux côtés de Tréta à Bamako, la semaine passée. À la suite de cette rencontre secrète, les secrétaires généraux des sections du Rpm et certains présidents de la majorité présidentielle ont unanimement rejeté le départ de Tréta du gouvernement et exigé désormais sa nomination comme Premier ministre du gouvernement. Un communiqué serait en cours de gestation pour informer l’opinion nationale et internationale de la solidarité des secrétaires généraux des sections envers Bocary.  Désormais, Tréta et ses secrétaires généraux seraient prêts à aller au diable pour faire revenir IBK à la raison. À défaut, le natif de Diodiori et ses militants envisageraient de créer un nouveau parti politique pour conquérir  librement Koulouba en 2018.

Une seule chose est sûre, l’enfant de Diodiori ne va pas s’arrêter en si bon chemin. En plus des voyages nocturnes chez les marabouts et guérisseurs dans les quatre coins du pays, d’autres rencontres sont prévues entre le secrétaire général du Rpm et d’autres présidents des partis de la mouvance présidentielle pour mobiliser plus de personnes autour de lui et affaiblir le président IBK. Une manière d’arriver à ses fins, autrement dit, obtenir enfin le poste de Premier ministre.

Y . Doumbia

 

PARTAGER

85 COMMENTAIRES

  1. TOUS ceux qui sont contre TRETA, vous etes des laches et aigris, IBKn’allait être rien sans ce treta que vous jugez aujourd’hui, demandez à IBK, quand il envoyait treta chez les marabouts, il a oublié, Dieu n’oublie pas, IBK, n’est venu que pour sa famille, son fils karim, sa femme ami et tous ses frères et sœurs, belle sœurs, rien du parti, un Ingrat sans vergogne. Il ne finira meme pas son mandat, il sera chassé comme att, le Mali a été empêché de voter à l’onu, c’est Tréta? salauds que vous etes.

  2. TRETA est le seul responsable dans l’affaire d’engrais frelaté, il est obligé de réparer toutes actes devant la justice.
    On sait réellement qu’IBK est entouré par des éminents ministres capables de satisfaire tous les besoins quotidiens du peuple Malien.

  3. IBK est un homme raisonnable , donc impossible de travailler avec les incapables.
    Alors c’est normal que Tréta soit limogé

  4. Le leadership est une très bonne chose dans toute société, dans toute organisation humaine mais quand celui-ci devient notoire au point qu’on oublie que nous avons une cause commune. Elle devient dangereuse au point de créer le divorce. Juste pour dire aux militants du RPM qu’ils ont le même but raison pour laquelle ils doivent éviter ce genre de cacophonie.Le BPN doit prendre ses responsabilités pour mettre fin à ce désordre au sein du parti.

  5. IBK est arrivé au trône cela fait 1an 10mois 20jours, donnez-lui un peu de temps, le Mali était KO depuis 20ans, alors, il reste suffisamment de temps pour qu’il réalise ce qu’il a dit.
    Tout compte fait, les coupables seront punis conformément à la loi en vigueur.
    Vive le gouvernement, Vive IBK

  6. Plus que jamais le RPM doit rester soudé derrière le président IBK afin qu’il puisse atteindre les objectifs qu’il s’est fixé pour notre pays. Comme le vice-président le souligne nous devons “rester vigilants, soudés et mobilisés autour du projet de société et du programme du Parti” qui s’inscrit dans la droite ligne du président IBK afin que le Mali puisse sortir de la crise et aller vers le développement.

  7. Monsieur le journaliste, vous n’êtes ni juriste, ni administrateur civil pour critiquer le gouvernement en rendant la justice au coupable.Alors on limoge toujours ceux qui ne fassent pas leur boulots
    Vive IBK, vive le gouvernement

  8. C’est vraiment triste de voir ce genre de situation mais il faut que tout le monde se mette en tête qu’on soit membre du gouvernement ou pas; on doit pouvoir participer à travers nos actions à la la construction du pays. Donc que tréta et igor ne soient plus au gouvernement ne veut pas dire qu’ils ne vont plus travailler pour le pays et donc ils doivent arrêter de créer le désordre au sein du RPM . Vive un rpm uni et solidaire pour l’émergence du pays!

  9. On devait chercher ensemble de résoudre le problème que le Mali confronte actuellement, au lieu de rendre la situation beaucoup plus compliqué. Quel journaliste !!
    C’est dommage qu’un membre du parti lui souhait la mort du président de la république.
    TRETA est un mauvais choix fait par IBK, il doit répondre toutes ces actes qu’il a commis.

  10. L’heure n’est vraiment pas à la division. Plus que jamais c’est le moment de rester soudé et de se battre pour le parti, le pays afin de prétendre à un deuxième mandat.
    Les querelles intestines ne font pas avancer un parti alors restons unis derrière le parti et hissons le toujours vers le haut.

  11. TRETA devrait démissionner car c’est un véritable criminel, un mauvais homme.
    Toutes ces rumeurs sont l’œuvre des politiciens et certain journaliste qui disent du mal au président de la république.

  12. Je pense sincèrement que Tréta doit regarder dans le rétroviseur. Mener une lutte pendant des années et venir jeter tous ses années de sacrifices à l’eau; c’est vraiment regrettable. Il faut que Tréta se ressaisisse et ne voit pas son départ comme une guerre. Il doit souder le parti pour les échéances électorales futures. ➡

  13. ” Tréta prépare discrètement sa vengeance contre IBK ” 👿 👿 👿 👿 👿 👿
    Mon cher journaliste, Pourriez-vous nous dire pour quelle raison Tréta veut-il se venger ?
    Ah oui, pour avoir le poste de premier ministre. Même si, il advenait que le président décide de nommer un premier ministre venant du RPM, ça ne sera pas Tréta. Donc, arrêtez un peu avec vos imaginations stupides.

  14. TRETA a été limogé car il est responsables de cette bassesse. Cela sera un exemple pour les ministres de notre pays ».

  15. Face à cette situation; il faut vraiment que le bureau politique national puisse organiser des rencontres en vue d’expliquer la situation aux militants et les appeler à ‘union autour de la vision du président IBK. Le rpm n’a pas besoin de division en ce moment. Il ne doit pas avoir de clan au sein de la même famille.

  16. Monsieur le journaliste, vous n’êtes ni juriste, ni administrateur civil pour critiquer le gouvernement en rendant la justice au coupable.Alors on limoge toujours ceux qui ne fassent pas leur boulots
    Vive IBK, vive le gouvernement

  17. Au sein de la même formation politique; il ne doit pas y avoir de bataille pour avoir le monopole de quoi que ce soit. Chacun y est parce qu’il croit aux idéaux de celui ci et donc doit contribuer de la façon la plus modeste possible. Mais s’il s’agit de mener des batailles ( idéologiques bien sur) c’est avec les autres partis et non à l’intérieur du même. C’est vraiment dommage pour un si grand parti.

  18. Je crois que cette situation est due au manque de responsabilité des hauts responsables du parti. Comment peut-il y avoir des tendances différentes dans le même partie qui n’a qu’une seule vision.
    Il faut arrêter les querelles intestines car cela nuit à l’image du parti. Il faut être soudé et batailler ensemble pour atteindre les objectifs que le parti veut atteindre pour lui même en tant que parti et pour le peuple en tant que parti de la majorité présidentielle.

  19. Le problème au RPM c’est que chacun se bat pour ses intérêts personnels pourtant tout le monde devrait mettre en avant la vision du parti. S’il s’agit d’être dans un parti et avoir différents clans; autant ne pas y être. Un parti politique; c’est une famille et une famille est soudée, se soutien et travaille ensemble pour atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés. Le bureau national doit rapidement mettre fin à cette situation.

  20. Les membres d’un camp politique,d’un parti, doivent s’entraider sur la scène politique. Surtout lorsqu’on est parti dit de la majorité présidentielle. En politique, il ne suffit pas seulement d’être militant d’un parti. Il s’agit aussi de partager l’idéologie de ce parti et toujours soutenir les activités de ce parti.
    Il ne doit pas avoir de clan dans le même parti car tous sont censé défendre les mêmes idéaux. 🙄 🙄

  21. ” L’éviction inopinée du secrétaire général du Rassemblement pour le Mali (rpm) est vécue dans son camp comme une humiliation, voire une trahison. ”
    Mon cher journaliste, à ce que je sache le poste ministériel n’est pas une fonction éternelle. Vous pouvez qualifier le limogeage de Tréta de tous les mots que vous voulez, mais cela est loin d’être une humiliation. Tréta est victime de ses propres actes lors qu’il était en fonction. Donc, il n’a qu’à s’en prendre à lui-même.

  22. Je pense que Tréta est victime de ces propres agissements. Sinon que le président n’est pas en palabre avec personne. C’est une manière de le ramener à la raison.

  23. Je pense que l’union autour du président et de ses ambitions pour le pays et le peuple doit être le cheval de bataille du RPM comme l’a si bien dit celui-ci lors de sa visite dans la région de Ségou. Seule l’union fait la force. Donc, que les uns et les autres mettent de côtés leurs intérêts personnels au profit de l’intérêt supérieur de la nation et de la population.

  24. Il faut que les journalistes comprennent que pour servir une nation, on n’a besoin d’être de tel ou tel bord politique. Donc, si le président décider de travailler avec qui il veut au nom de la nation qu’on le laisse travailler. Au RPM, je les invite à plus de solidarité comme l’a signifié le secrétaire du parti autour du président pour que ce dernier puisse mener à bien sa mission. C’est encore une imagination de la presse d’une quelconque rupture du président et son parti. Parce qu’une tête influente de ce parti a été limogé.

  25. Je pense que le secrétaire du RPM a été on ne peut plus clair sur les diverses interprétations du limogeage du ministre Tréta car ces derniers jours les journaux ont fait de ce limogeage leurs choux gras. Je demande un peu de professionnalisme de la part de nos journalistes. J’estime que le pays ne fonction pas et ne fonctionnera pas sur la seule tête de Tréta. Vivement qu’on mette un terme à ces polémiques incessantes sur l’éviction de ce ministre. Nous devons avancer dans ce pays que de toujours s’attarder sur des sujets qui ne nous mènent nul part.

  26. Je pense qu’on a pas à crier au scandale parce que tel ou tel ministre est parti au détriment de l’autre. Pourquoi c’est pas tel ? Si le ministre Tréta est parti c’est qu’il y a de bonnes raisons. Evitez mes chers journalistes d’alimenter les polémiques pour des histoires des hommes alors que de nombreux défis nous attendent. Je demande au RPM à rester toujours souder aux programmes de société du président et du parti.

  27. Je pense que Tréta a été à la hauteur de la mission à lui confié à la tête de son département. Mais cela ne fait pas de lui une personne indispensable. Donc, si celui-ci a été écarté qu’on ne cris pas au scandale. La fonction de ministre n’est pas le seul poste que l’on peut servir la nation. Peut-être qu’il sera appelé à d’autres fonctions. L’avenir nous en dira plus. Pour l’heure, qu’on ne voit pas ce limogeage comme un divorce ou que sais-je encore entre le président et Tréta.

  28. Si les journalistes peuvent se doter d’un minimum d’objectivité et de responsabilité en arrêtant de nous pomper l’air avec les histoires de limogeage de Tréta et Igor. Ce sont de vaillants et loyaux fils de la nation qui sont venus servir celle-ci et qu’aujourd’hui la force des choses a fait qu’ils ne sont plus dans la nouvelle équipe. Cela ne voudrait pas dire que le divorce est consommé entre le président et le parti dont il est issu. D’ailleurs, le président n’est plus la propriété du RPM seul, mais du Mali tout entier.

  29. J’aimerais éclairer certaines opinions surtout ces journaleux qui veulent tout faire pour mettre le feu au sein du RPM. Il faut que vous ( Journaleux) compreniez une chose que la Nation Malienne ne repose pas sur la seule tête de Tréta. Si, son employeur a jugé mieux de le congédier, qu’on ne fasse de cela un scandale ?
    D’ailleurs, des compétents comme Tréta, il y en a autant. De grâce foutez nous la paix !

  30. C’est plutôt Tréta qui est en palabre avec IBK. Sinon pourquoi tenir une conférence de presse après le limogeage de celui ci.
    La relation entre le président et Tréta s’est détériorée avec les mauvais agissements de Tréta envers les autres ministres particulièrement au PM Modibo.

  31. IBK a une belle raison de les écarter donc arrêter de nous faire croire autre chose. Nous savons tous ce qu’on vous a donné. Je porte à ta connaissance que c’est l’argent volé à l’état malien.

  32. Le RPM est rempli d’opportunistes et d’incompétents. IBK veut le développement du pays et donc il ne saurait travaillé avec de telles personnes de peur de mettre notre pays en retard.

  33. Le président a bien prévenu que tout ceux qui seront cités dans un quelconque scandale partira du gouvernement. Alors que Tréta nous prouve le contraire qu’il ne sait rien des scandales dont il est accusé Monsieur le journaliste 😀 😀 😀

  34. Le président IBK doit son élection à l’ensemble du peuple malien. C’est vrai qu’il est issu du RPM mais cela ne doit l’obliger à forcément prendre des gens qui ne pensent qu’à leur intérêt personnel. Mr Tréta se prenait pour le président de la république au point d’en vouloir aux personnes nommées par IBK.

  35. Rien que des bruits du RPM et de Tréta. Le pragmatisme du président fait de lui un homme exceptionnel. Il n’accorde pas d’importance à un faux compagnon.
    Il faut savoir que la majorité ne l’alignera à une telle forfaiture stérile et sans intérêt.

  36. Tréta a trahi la confiance d’ibk car il est à la base de plusieurs scandales qui ont sali l’image du président. C’est une trahison que le président n’arrive pas à digérer. A cela s’ajoute ces nombreux coups dans l’ombre pour faire partir le PM Modibo de la primature.

  37. Le RPM doit comprendre que le président sait ce qu’il veut. Ce parti doit savoir qu’il n’a pas porté le président IBK pour venir se remplir les poches mais pour travailler.
    Si Tréta est parti c’est qu’il ya une belle raison et il peut être appelé pour d’autre mission. Ce n’est pas seulement étant ministre qu’on peut servir son pays

  38. Mr Tréta ne doit pas mettre la pression sur le président IBK de le nommer à la primature au détriment de Modibo à qui nous devons beaucoup.
    Il a payé de son impatience et de ses coups bas à répétition contre le PM. Il a bien entamé dont il doit achever avant de partir alors tant d’entêtement pour être premier ministre. IBK a agit en vrai chef et cela servirait de conseils aux autres.

  39. Tréta ne fait pas peur au président IBK. Pour votre information nul ne peut influencer IBK à nommer cet incompétent de Tréta premier ministre de notre pays.
    Nous l’attendons car il finira aux pieds du président après toutes ces grimaces.

  40. lBK le soûlard à perdu toute sa crédibilité il a été désavoué par la majorité des sécrétaire généraux la purge a commencé Treta et ses amis doit résister est la prochain congrès on va découdre avec IBK le traîtres et sa famille d’abord il veut préparer les terriens pour caler les militants vont rester vigilant

    • s’il vous plait n’expose pas votre misère et égoïsme.
      quelle haine! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  41. … Quand à la qualité de l’article, elle laisse à désirer. Quelle misère!

  42. Certes le chemin a été long mais il est important de comprendre qu’ibk a aussi beaucoup porté confiance à tréta, en retour tréta n’a apporté que trahison.
    IBK est malheureusement très mal entourer, en âme et conscience c’est un bon président des maliens…

  43. Malgré ce parcours, nous devons comprendre que les relations intimes n’ont rien a avoir lieu lorsqu’il s’agit de sauvé la patrie, la cause du président IBK est le MALI et rien d’autre que le MALI. Cela permet de comprendre qu’IBK est un bon président qui se soucis de son peuple.

  44. Treta est partie cela vaut mieux pour les maliens et le gouvernement… 😯 😯 😯 😯 😯

  45. En ce moment actuelle, le RPM doit avoir honte de n’est pas supporter et de soutenir le président IBK dans ses acte pour la nation, au lieu qu’à chaque instant il est critiqué par la minorité des opposants.

    Le parti RPM n’est plus le même, ils ont perdu toutes ses valeurs, à cause d’histoire de place ils se déchirent jusqu’à perdre la raison de leurs union.

  46. Malgré tout ce qu’IBK a accepté de partager avec tréta comme carrière, tréta a retour n’a pas manquer de décevoir IBK en fin du compte, ce n’est pas facile de comprendre ça fait tellement mal que les maliens doivent prendre la situation pareil.
    Nous souhaitons bon vent à IBK pour la gestion du pays…

  47. IBK lui au moins sait qu’il est là pour une cause et il me semble que c’est cela qui a été le problème de Tréta.

  48. Un meilleur ami peut être un pire ennemi, Tréta a failli en sa mission devant dieu et les maliens. Nous savons tous que cela ne peut être pardonnable. Mais entre IBK et tréta le file passe mais pas dans un même cadre de travail ça c’est normal.

  49. Je pense que dans cette union c’est tréta qui a choisie de mettre tout à l’air, Une union n’est pas d’un jour au lendemain et tréta était à la base des engrais frelaté. IBK a montré aux maliens que nul ne dois s’enrichir de façon illicite. Le Mali est un bien de tous les maliens pas pour une seule personne.

  50. Tréta a trahis la confiance du président, les maliens ont été au courant de cela, et ce n’est pas au fait qu’il existe une relation entre ses deux hommes que le président doit lui faciliter le chemin de détruire la nation.

  51. Tréta et le RPM doivent se cacher, c’est le parti politique légitime du président IBK, ce parti politique doit apporter tous son soutien au président pour ne pas que le président IBK ne se sent pas seul dans la gestion du pays. Mais tellement que le RPM est faux, ils se sont permis de laissé seul IBK dans la dance qui est exposé à tout critique de l’opposition…

  52. Que les détracteurs n’essaient pas de créer des polémiques fictives entre IBK et le RPM. Entre IBK et le RPM, tu vas bien, IBK a purement et simplement faire ce qui était bien pour la pays, le meilleur reste avenir. IBK a toujours consolidé seulement le lien entre lui et le RPM.

  53. Les membres du parti RPM ne doivent pas prendre le limogeage de Bocari Treta comme une déclaration de guerre entre eux et le président de la république, non loin de là. C’est Bocari Treta en personne qui n’a pu fait de bon résultat. Le RPM doit essayer de comme prendre l’action du gouvernement et le soutenir car elle dans l’intérêt générale. ➡ ➡

  54. ➡ ➡ Le faite de soutenir un président jusqu’à la tête de la présidence ne signifie pas que le parti d’appartenance du président à la main mise sur lui. Dès son élection à la tête de la magistrature suprême le président est élu pour tout le pays. Les membres du RPM doivent le comprendre et le soutenir dans toutes ses décisions.. ➡

  55. Les membres du RPM doivent savoir que c’est l’intérêt générale qui est primordiale, ils doivent plus moins digérer le limogeage de Bocari Treta, qui d’alleur n’a pas pu accomplit de travaille crédible, objectif et salutaire.

  56. Je pense que ce sont les détracteurs qui veulent créer de fausse tension entre IBK et le RPM, sinon en se qui concerne le limogeage de Treta Bocari, le RPM ne l’a point vue d’un mauvais œil. Le plus important reste le Mali d’abord.

  57. Je pense que nous ne devrions pas créer de polémique autour du limogeage pure et simple de Bocari Treta, vue ses résultats en tant que ministre, il le méritait se limogeage. Le plus important doit rester l’intérêt général du pays.

  58. Pourquoi voulez-vous coûte que coute faire croire de grande tension entre IBK et la CMP, certes Treta a été limoger du nouveau gouvernement, mais la relation entre IBK et le RPM et la CMP reste en bonne état. Les journalistes comme DAK tentent de tromper la conscience des honnêtes citoyennes, pour des balivernes.

  59. Vraiment l’aventure de Treta Bocari devrait s’arrêter depuis fort longtemps. Etant, ministre Bocari Treta n’est rien fait de crédible, d’objectif et de concret pour ce pays. Le PM Modibo Keïta à très bien fait de le limoger.

  60. Le rôle primordial de la majorité présidentielle est d’apporter soutien au régime en place, soutenir les actions gouvernementales, mobiliser et sensibiliser la population à suivre et garder d’avantage de confiance et d’espoir au président. Le RPM se doit de faire un travail remarquable, il doit accomplit sa tâche en particulier comprendre et faire comprendre, soutenir et faire soutenir le régime d’IBK.

  61. Treta Bacori n'est rien, alors son limogeage ne peut rien dont la politique de gouverneance et même dans la relation entre IBK et le RPM. Treta ne pouvait pas rester encore plus longtemps dans le nouveau gouvernement.

  62. M. Doumbia réalisateur du film “Apres son départ du nouveau gouvernement : Tréta prépare discrètement sa vengeance contre IBK”. Pffffff

  63. Treta ne perd rien pour avoir provoqué la colère de son Excellence. Ce scandale de l’affaire des engrais frelatés constitue un véritable danger pour le peuple malien. Nul n’est et ne sera au-dessus de la loi. Tréta a bien mérité ce limogeage.

  64. On ne reconnait jamais ses ennemis qu’au moment difficile, l’image du chef de l’Etat a été sabotée par les propres siens. A l’heure actuelle où tout va mal, les militants du RPM doivent resserrer le rang derrière leur élu.

  65. On ne reconnait jamais ses ennemis qu’au moment difficile, l’image du chef de l’Etat a été sabotée par les propres siens. A l’heure actuelle où tout va mal, les militants du RPM doivent resserrer le rang derrière leur élu.

  66. Treta n’a plus rien à dire à ce peuple, c’est un monsieur frelaté et un antagoniste du régime actuel. Il a abusé de la confiance d’IBK, pour mettre la vie des maliens en danger. Quoi qu’il face, il ne sera pas renommer dans le gouvernement prochain. Ce criminel payera bientôt pour ce qu’il a fait.

  67. Le président de la République est mal entouré, sinon en tant que parti majoritaire, le RPM ne peut jamais manquer militants pour aller soutenir le chef de l’Etat. Mais comme on le dit pour un chef il faut le peuple, pour un peuple il faut un chef. Le président Ibrahim Boubacar Keita a déjà le soutien de son peuple en entier.

  68. A la place du RPM je me réjouis de l’appartenance du chef de l’Etat au sein de mon parti. En âme et en conscience, les militants du dit parti savent très bien qu’ils ne sont pas à la base de l’élection du président IBK à la tête de la magistrature suprême. Juste pour dire qu’avec leur aide ou pas la prochaine élection présidentielle sera emporté par Mandé Massa.

  69. Comme il l’avait si bien dit, les auteurs de ce scandale des engrais frelatés ne resteront pas impunis, chacun aura la peine qu’il mérite. Ben voilà la preuve aujourd’hui, ne se reste que le départ de Bocary Tréta j pense qu’une partie de la promesse a été honoré.

  70. Le RPM n’a pas démérité l’éviction de Bocari Treta du gouvernement. Si le président de la république se trouve aujourd’hui dans une situation délicate à causes des critiques et autres attaques de l’opposition c’est parce que son part n’a pas joué son rôle de parti présidentiel. 😯 😯 💡 💡

  71. Il n’y a pas de guerre entre le chef de l’Etat et son parti, le RPM. La seule éviction de Bocrai treta ne peut pas être utiliser pour dire qu’il y a divorce entre le président et le RPM. Parce que Treta n’est pas le seul militant de ce parti.

  72. Monsieur le journaliste le départ de Bocari Treta a été une bonne solution pour notre agriculture et pour que les paysans fassent de nouveau confiance à l’actuel locateur de Koulouba. L’affaire des engrais frelatés a été une balle perdue pour le bilan d’IBK.

  73. Je suis tellement contente du départ de Bocari Treta, l'ex-ministre du développement rural et non moins secrétaire général du RPM, le parti présidentiel. Le monsieur en question se croyait à la hauteur du chef de l'Etat. Il voulait aussi qu'IBK se débarasse de son confident, Modibo Keïta, le PM.

  74. Ibrahim Boubacar Keïta depuis son arrivée au pouvoir s’est montré disponible et prêt à placer toute personne qui a la capacité et le talent de mieux faire. Il n’a pas affiché l’image de celui qui prime l’intérêt du parti sur l’intérêt de toute la nation en plaçant les militants de son parti. Voilà pourquoi il a été exposé à toute sorte de critique de part et d’autre. Tantôt ma famille d’abord, tantôt mon parti d’abord. Il a bien fait pour Treta frelaté.

  75. La seule chose qui tourne autour de cette histoire du départ de Bocrai Treta, ministre du développement rural,est le fait qu’IBK, depuis son avènement au pouvoir, n’a nommé aucun militant du RPM à la tête de la primature. Je me souviens que la nomination de Moussa a suscité beaucoup de polémique au sein de ce parti. Car les collègues du président étaient tous mécontents de cela. C’est dommage pour ce parti politique de n’avoir aucun militant dans ce nouveau gouvernement.

  76. Ibrahim Boubacar avait bel et bien raison quand il disait qu’il n’a pas été élu par le RPM mais plutôt par le peuple. Qui peut dire le contraire ?
    Si certains militants apatrides de son parti on mal comprit cela, mais je ne sais comment ces personnes imaginent, franchement ?

  77. Les militants du RPM n’ont pas pu jusqu’à présent enterrer les cicatrices de la nomination de Moussa Mara. Ils voyaient en cette nomination une humiliation de la part de leur patron, Ibrahim Boubacar Keïta. Mais et pourtant je n’ai vu aucun problème en cela. ET aujourd’hui c’est le départ du seul militant qu’il avait dans le gouvernement qu’il n’arrive pas à comprendre.

  78. Toute chose reste à savoir si le fameux ex-ministre du développement rural aura même une seule personne pour lui soutenir dans cette vengeance. Il va tout simple s’auto-détruire. Il n’a pas de carrière en politique sans IBK.

  79. Treta ne peut absolument rien contre le chef de l’Etat. Pas de souci à ce sujet.

  80. Treta peut rester tranquille, jamais au grand jamais il ne sera nommé premier ministre dans ce pays. En tout cas pas sous Ibrahim Boubacar Keïta. Sa vengeance ne servira à rien, absolument rien.

    • DIONG, tu sais, c’est IBK qui a tort dans cette histoire. Et tu n as aucun élément pour dire que TRETA ne sera jamais PM. Aucun de ceux que IBK a nommés comme PM n’a la légitimité d être PM plus que Treta. Donc arrêtez vos histoires, TRETA a peut être commis des gaffes, mais tout a toujours été fait avec la complicité d’IBK. Que Treta se batte donc, le pouvoir actuel c’est aussi son pouvoir. Bon courage, camarade SG

  81. Donc lui là, il n’est fait que pour etre premier ministre ou rien?
    Mais c’est grave, et s’il ne devient pas premier ministre?, il va mourrir ou quoi?
    Dieu n’a qu’a faire qu’il ne soit pas premier ministre et puis on va l’enterrer!!!
    Et puis meme s’il devient premier ministre, quel miracle a t il pour le Mali? Mdrrrrrrrrrrrrrrrr
    N’importe quoi, une bande d’incapables qui viennent nous pourir la vie
    Faut pas que vous maliens là, vous ouvrez les yeux, votre pays est sur le point de s’éclater et vous etes là entrain de regarder

Comments are closed.