Présentation des vœux du Président de l’AN à IBK : La salle de plénière Modibo Kéita sera entièrement rénovée en 2016

0
Examen du projet de loi électorale à l’AN : VIFS échanges avant même les débats de fond

L’année qui vient de s’achever aura été rihe en activités pour l’Assemblée nationale. Du vote de plusieurs projets de lois aux séances de questions orales ou d’actualité, en passant la diplomatie parlementaire, la Place de la République aura répondu présente tout au long de 2015. Et le titulaire du Perchoir, Issaka Sidibé, ne s’est pas privé d’énumérer les faits saillants devant le Président de la République, lors  de la présentation de ses vœux de Nouvel an au locataire de Koulouba.

Une des actions phares, entamée en 2015, c’est la rénovation entière de la salle de plénière qui porte le nom du premier Président du Mali, Modibo Kéita. En effet, grâce à la diplomatie parlementaire entre le Mali et la Turquie, cette salle sera entièrement refaite par les Turcs à hauteur de 600 millions de nos francs.

Les travaux sont en cours à l’Assemblée nationale. Cette initiative permettra d’améliorer les conditions de travail, en ce sens qu’à la fin la salle Modibo Kéita deviendra l’une des salles les plus modernes de notre sous-région, avec toutes les commodités nécessaires.

2016 verra également la construction de nouveaux bureaux pour les Vice-présidents et l’équipement de certaines Commissions générales de l’Hémicycle. L’année écoulée a enregistré également l’élaboration de mesures visant à améliorer la sécurité du Parlement. Sur ce plan, le dispositif sécuritaire a été renforcé à l’entrée, à travers les contrôles de véhicules et les fouilles, ainsi que par l’installation d’un portique et celle d’un scanner qui sera mis en service bientôt.

Au cours de 2015, l’Assemblée nationale a enregistré des succès éclatants, notamment au plan de la diplomatie parlementaire. On peut rappeler la participation du Président de l’Assemblée à la 10ème Conférence de l’UPCI, du 21 au 22 Janvier 2015 en Turquie, couronnée par l’obtention par le Mali de l’organisation de la conférence de l’UPCI, à Bamako, en 2017, le voyage d’amitié et de travail qu’il a effectué à Cuba en Mars 2015, au cours duquel il a sollicité et obtenu le retour au Mali des médecins cubains, pour servir au CHU Gabriel Touré, au CHU du Point G, à l’hôpital du Mali, ainsi que la relance de l’opération MILAGRO, pour le bonheur des personnes atteintes de maladies ophtalmologiques.

On peut également noter la participation du titulaire du Perchoir à la 23ème Assemblée Régionale Afrique de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie, tenue à Yamoussoukro du 28 au 30 Mai 2015, et à l’issue de laquelle notre pays a été désigné pour abriter la 24ème Assemblée Régionale Afrique, en Mai 2016.

Parallèlement, le Président de l’Assemblée a personnellement parrainé certaines activités et effectué des tournées à l’intérieur du pays. Il s’agit notamment du parrainage de la soirée de soutien au pré-accord d’Alger de l’association des ressortissants du nord à Koulikoro, le 18 Avril 2015, du parrainage de la conférence-débat sur l’Accord pour la Paix et la Réconciliation à Koulikoro, du lancement, à Banamba, de la campagne de plantation d’un million d’arbres sur 4 ans dans la région de Koulikoro, appelée « Opération Koulikoro Vert », le 10 Août 2015 et de la visite dans les régions de Koulikoro,  Mopti, Segou et celle prévue prochainement à Kayes.

Devant le Président de la République, le Président de l’Assemblée nationale a indiqué que l’année 2015 aura été également marquée, par d’intenses activités diplomatiques au sein de l’Assemblée Nationale et que de nombreux Ambassadeurs et autres personnalités de la société civile ont été reçus.

L’année 2015 a également été marquée, au niveau du Parlement, par des évènements déterminants pour notre système démocratique. Dans le cadre du travail parlementaire, les élus de la Nation ont adopté, entre autres, la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre, Modibo Kéita, le 11 juin 2015.

Plusieurs projets de lois ont été adoptés, dont, pour la Session extraordinaire de Janvier 2015, 9 projets de loi, dont celui portant Statut de l’Opposition et celui portant Loi d’Orientation et de Programmation militaire pour les années 2015 à 2019.

Au compte de la Session ordinaire d’Avril 2015, l’adoption de 43 projets de loi, dont celui portant prorogation à titre exceptionnel des mandats des conseils  des collectivités territoriales et celui portant ratification de l’Ordonnance portant création de la Haute Autorité de la Communication.

Pour la Session ordinaire d’octobre 2015, plus de 22 projets de loi ont été adoptés, au nombre desquels, naturellement, la Loi des finances pour l’exercice 2016. Selon l’Honorable Issaka Sidibé, une autre importante loi a également été adoptée lors de cette session, celle instituant des mesures pour promouvoir le Genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives, qui consacre une évolution majeure de notre législation.

Au titre de l’exercice du contrôle de l’action gouvernementale, le Président de l’Assemblée a noté les séances de questions orales et d’actualité sur plusieurs secteurs d’activité de la vie publique.

Les Questions orales ont porté essentiellement sur la pénurie de passeports et de cartes d’identité, l’affaire des engrais frelatés, le problème de l’accaparement des terres agricoles, l’attaque terroriste contre l’hôtel Radisson Blu et la crise du football malien.

Des Questions d’actualité ont été organisées les 17 avril 2015 et le 15 décembre 2015 et ont porté respectivement sur la crise sécuritaire et la pénurie de passeports et de cartes d’identité, la problématique du foncier au Mali et le Hadj 2015.

Devant le Président IBK, Issaka Sidibé a souhaité que l’Assemblée nationale soit dotée d’un nouveau siège, plus moderne, durant la prochaine législature. Le Président de la République s’est montré sensible à cette requête.

Il a indiqué que le site actuel, Place de la République, ne convenait plus et s’est engagé à mettre de l’ordre dans les environs du site de Bagadadji. IBK a également salué le rôle joué par l’Hémicycle dans le dénouement de la crise malienne.

Youssouf Diallo

PARTAGER