Autorités de la Transition : Le soutien de la CMAS est indéfectible!

0

Le samedi 17 octobre, la Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS) a organisé une conférence de presse pour exprimer sa position vis-à-vis des autorités de transition. A travers son coordinateur général, Issa Kaou N’Djim, la CMAS a déclaré apporter son soutien aux nouvelles autorités de la transition. C’était en présence du président des jeunes de la CMAS, Mohamed Salia Touré non moins ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de la présidente des femmes de la CMAS, Zeinab Diawara et beaucoup d’autres membres de l’organisation.

Cette rencontre a débuté par la lecture de Coran par l’entremise d’Ibrahim Doumbia,  ensuite il y ‘a eu le chant de l’hymne national et une minute de silence observée à la mémoire des victimes civiles et militaires des attaques perpétrées récemment.

En sa qualité de conférencier principal, le coordinateur N’Djim dira, à travers la lecture d’une déclaration liminaire, que le rendez-vous a pour but d’affirmer leur soutien aux autorités de la transition dans la mise en œuvre de la charte adoptée par la conférence des forces vives de la nation. Selon lui, la refondation de l’Etat passe par la relecture des textes fondamentaux, notamment la Constitution, la loi électorale et la charte des partis politiques. Et l’amélioration de la gouvernance à travers une lutte implacable contre la corruption, la délinquance financière, le népotisme et le favoritisme.

« L’amélioration du système éducatif au profit d’une école plus performante. Le renforcement des forces de défense et de sécurité afin d’avoir une armée plus performante et capable de faire face aux défis du moment. L’amélioration du système de santé sur l’ensemble du territoire à travers la construction, l’équipement adéquat des structures, le recrutement et la formation du personnel de qualité »a-t-il préconisé.

Il a touché du doigt aux évènements malheureux des 10,11 et 12 juillet 2020 en disant que la CMAS exige avec instance que justice soit rendue aux victimes de ces crimes. Pour ce faire, que son organisation suit avec une attention particulière l’évolution de la procédure dont l’ouverture a été annoncée par le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la CIII.

Sans réserve aucune, Issa Kaou N’Djim indique que la CMAS est prête à accompagner la transition à travers sa participation au Conseil National de la Transition en voie de formation, avant de féliciter les nouvelles autorités du pays pour la réussite de la libération de Soumaïla Cissé.

Pour ce qui est du divorce de la CMAS et le M5-RFP, M. N’Djim formule que le M5-RFP est le peuple malien qui rassemble toutes les forces patriotiques. « Nous sommes tous M5-RFP dans cette philosophie. Maintenant, les prises de positionnement, de compréhension ou qui est qui, vraiment, nous, nous avons laissé cela dernière nous. Nous, on est CMAS et on avance » a fait savoir le coordinateur N’Djim.

Par rapport à la nomination du président des jeunes de la CMAS, Mohamed Salia Touré, comme ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, cela constitue, selon  Issa Kaou N’Djim une fierté pour la jeunesse et qu’il a besoin du soutien et de l’accompagnement de tous, au lieu des polémiques inutiles.

                                                                                                                 Par Mariam SISSOKO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here