Blocage du régime d’IBK: Alpha appelé à la rescousse

11

Après la révélation de nos confrères de Jeune Afrique, la lettre confidentielle de la Cour constitutionnelle à l’ancien président de la république, Alpha Oumar Konaré, pour sa « participation entière aux initiatives en cours pour la préservation de la cohésion et de l’unité et de l’unité nationale, le vivre ensemble », confirme le vœu ardent du président IBK de voir son ancien patron lui tendre la perche, dans la gestion d’un Mali en crise. Pourquoi autant de clins d’œil à un ancien patron qui n’a pourtant pas été épargné de ses critiques acerbes, dès son entrée en fonction en 2013 ? L’appel en insistance d’IBK à AOK prouve que le régime est aux abois et incapable de résoudre les multiples défis auxquels le pays est confronté.

Incapable de conduire le navire Mali qu’il dirige, depuis maintenant six ans, à bon port, le président IBK ne cesse de remuer terre et ciel pour solliciter l’appui de son ancien patron, Alpha Oumar Konaré. Cette sollicitation par le chef de l’État des services de son prédécesseur, qui s’est pourtant imposé, depuis juin 2002, un devoir de réserve sur la gestion du pays, confirme si besoin en était, les critiques des adversaires d’IBK à son endroit, quant à son incapacité de mener le bateau Mali à bonne destination.
Dès l’échec de ses premières initiatives à Koulouba, notamment la réconciliation nationale, la restauration de l’intégrité territoriale du Mali et la révision constitutionnelle, le président IBK désemparé n’a cessé de chercher à réchauffer ses liens avec l’ancien président Alpha Oumar Konaré qu’il avait pourtant claché lors de son investiture au CICB en 2013. Ce jour, au grand étonnement de toute la salle, le nouveau président élu avait qualifié, l’ancien dictateur présent, le général Moussa Traoré, de ‘’Républicain’’, à la différence des autres anciens présidents, notamment Alpha Oumar Konaré, qui n’a pas daigné répondre à l’appel.

IBK face aux réalités du pouvoir
Après cette investiture Ibrahim Boubacar Keita devait faire face aux réalités du pouvoir face auxquelles, il laissera dissiper rapidement ses insuffisances, aux yeux des Maliens. Contrairement à ses multiples promesses, le bonheur des Maliens s’est transformé en cauchemar avec la persistance des attaques terroristes contre les forces de défense du Mali et celles étrangères avec son cortège de morts et de blessés civils et militaires. À cet effet, les multiples rapports de l’ONU sur la situation du Mali en font foi.
La corruption et la délinquance financière ont pris une proportion jamais égalée au Mali. Et pourtant, dans son discours de nouvel an 2014 à la Nation, IBK disait : « …en 2014, j’entamerai la seconde phase de mon mandat, qui sera une phase plus axée sur le redressement et le développement économique, pour le bonheur des Maliens. C’est le cap que j’ai fixé, c’est le cap que nous tiendrons Inch’Allah ». Où sont ces promesses ? En tout cas, un rapport des PTF du Mali futé dans la presse en avril dernier fait état de 741,5 milliards de francs CFA d’irrégularités financières. Il ne s’agit, selon plusieurs témoignages que d’une compilation d’irrégularités financières publiées chaque année par le Bureau du vérificateur général (BVG), depuis 2003, chargée de dénoncer publiquement les soupçons de malversations.
« Nous avons sorti ce chiffre pour mettre la pression sur les autorités. Il y a une certaine fatigue des bailleurs par rapport au Mali. Il n’y a pas d’avancées notoires sur le plan politique et la mauvaise gouvernance persiste, alors que, paradoxalement, c’est le Mali qui concentre une grande partie des enjeux de la sous-région », glisse un diplomate en poste à Bamako.
Sur le plan de la sécurité et de la restauration de l’autorité de l’État sur toute l’étendue du territoire, les actions jusque-là menées restent très timides. Et pour cause ? En plus de la région de Kidal sous le contrôle des ex-rebelles de la CMA, une bonne partie du centre du Mali s’enflamme obligeant les représentants de l’Etat à se replier et les écoles à se fermer.
C’est dans ce contexte que la révision constitutionnelle promise par les différents gouvernements du président est vouée à l’échec par ses opposants. Face à la colère de la rue, IBK recule et s’adresse à la nation. Le seul message à retenir : « Je sursois à la révision constitutionnelle ».

La persistance du boycott du DNI
Pire, l’initiative de Dialogue national annoncée depuis janvier 2019 par le président IBK, peine à trouver son chemin. Une bonne partie de la classe politique, notamment l’opposition et même des organisations de la société civile sont toujours dans la logique du boycott du DNI. Pour redresser la barre, IBK tente de recourir en vain aux bons offices de son ancien patron. Selon nos confrères de Jeune Afrique, Ibrahim Boubacar Keita et Alpha Oumar Konaré, en froid, depuis février 2000, se sont longuement entretenus dans la nuit du 12 au 13 septembre dernier, à la villa Nelson Mandela du Palais de Koulouba. La rencontre avait été préparée, dit-on, par plusieurs facilitateurs, dont Denis Sassou Nguesso et Mahamadou Issoufou du Niger.
« Pendant leur rencontre, les deux hommes ont vidé leur vieille querelle et discuté de la difficile mise en place du dialogue politique ouvert à tous, dont est chargé le Premier ministre Boubou Cissé », rapporte le confrère. L’objectif du président IBK, dit-on, est de charger AOK à convaincre l’opposition à participer au DNI.

Le faux bond de Konaré ?
Twittant sur le début des concertations dans les cercles et les 6 communes de Bamako, le ministre porte-parole du gouvernement M. Yaya Sangaré confirme à demi-mot le secret de polichinelle. Voici ce qu’il a écrit sur sa page Twitter ce lundi après-midi : « Le dialogue national se poursuit dans les cercles après la phase des communes. Les propositions des acteurs sont résumées en 5 thématiques : paix, sécurité & cohésion sociale ; réformes politiques & institutionnelles ; questions de gouvernance ; culture et jeunesse.
Néanmoins, une partie de l’opposition continue à bouder ces concertations à la base pour cause que le dialogue ne serait pas inclusif. En tous les cas, les filles et fils du pays ont commencé à se parler sans tabou et dans la courtoisie. Pour le Mali…
Le PR (ndlr : Président de la République), SEM Ibrahim Boubacar Keïta & l’ancien chef de l’État, SEM Alpha Oumar Konaré sont en phase pour convaincre tous les sceptiques à participer activement au dialogue national, une opportunité pour diagnostiquer les problèmes du pays & y apporter les réponses appropriées ».
Depuis, la phase régionale du DNI s’est déroulée dans les régions et dans le district de Bamako sans la participation de l’opposition. Pire, les médias n’ont fait aucun cas de négociation entre les non-partants au DNI et l’ancien président Alpha Oumar Konaré. L’ancien président a-t-il fait faux bond ? N’a-t-il pas été écouté par les opposants. Tout est-il que face au chao qui persiste, la Cour constitutionnelle est sortie de sa réserve, à travers une lettre confidentielle qui s’est vite retrouvée sur la place publique. En tout cas, cette lettre confidentielle de la Cour constitutionnelle sollicitant les bons offices d’AOK a été largement commentée par les réseaux sociaux. Mais, il s’agit, selon plusieurs analystes, d’une suite logique des initiatives de médiation entre les deux personnalités. La Cour, indique la lettre, « souhaite vivement votre participation entière aux initiatives en cours pour la préservation de la cohésion et de l’unité et de l’unité nationale, le vivre ensemble qui a toujours caractérisé le Malien, pour l’ensemble national y compris des générations futures afin que vive le Mali éternel que nous ont légués nos illustres devanciers ».
Ce recours du président IBK à Alpha pour lui venir en secours, est le témoignage le premier est dans l’incapacité de mener à bien sa mission de président gardien de l’intégrité territoriale du Mali en paix et du vivre ensemble. Donc, le régime manque de perspectives, de moyens, de stratégies pour faire face aux nombreuses attentes du peuple malien. Encore là, l’histoire donne raison à Alpha Oumar Konaré qui avait refusé de reconnaitre en cet homme son dauphin naturel. Toute chose qui a vite conduit, à l’époque, à la rupture entre l’ancien chef de l’Etat et son PM ; à la fin de son second mandat.

Par Sidi DAO

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et ou rend heureux les honnêtes

    *Les anciens et anciennes qui avaient le sens aigu de l’observation nous ont enseigné dans le Bois tard dans la nuit

    *Qui se ressemble s’assemble

    *On ne s’attache qu’à ce qui nous ressemble

    Les hyènes recherchent la compagnie des hyènes Les cupides celle des cupides Les malhonnêtes celle des malhonnêtes
    Les CHEVAL DE TROIE CELLE DES CHEVAL DE TROIE

    *On ressemble toujours à ceux que l’on fréquente

    *Les politiguimôgos les malhonnêtes les cupides les méchants veulent toujours corrompre les honnêtes aux fins qu’ils leur ressemblent

  2. 1)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    Un des CHEVAL DE TROIE des soi-disant amis ennemis les Autres Sous-Régionaux les Autres Anciens Colonisateurs les Autres d’Arabie les Autres d’Occident les Autres des Amériques les Autres Organisations

    *A savoir le malin lettré mutant président politiguimôgo sybarite le Marco Polo malien choix de la France-Afrique un fou du Mali un ami d’un parrain des parrains de la mafia un charlie de 1ère ligne de la lutte anti-Mohamadanne chef suprême des armées et un des principaux responsables de la déliquescence de son Mali

    Ambassadeur et Chef Suprême Africain des Pleurs du Comique de la Joyeuseté de la Danse de la Plaisanterie de la Bouffonnerie de la Bouffonnade de l’Arlequinade de la Cocasserie de la Musique de l’Art du Théâtre du Patrimoine et de la photographie

    Acheteur d’hélicos de combat d’avions de transport de troupe surfacturés non opérationnels cloués au sol

    Qui avec ses accords bidons et de foutaise du 15 Mai 2015 pour des soi-disant réconciliations bidonnes et de foutaise toujours considérés comme les meilleurs du moment mais toujours pires pour son Mali IMPOSA COMME GOUVERNEURS INTÉRIMAIRES COMME MEMBRES DU GOUVERNEMENT des tueurs des assassins des flingueurs des traites des collabos des ennemis de leur Mali DES VRAIS CHEVAL DE TROIE de voyous de rebelles MNLA et consorts

    Et en outre IL EST EN TRAIN D’INCORPORER comme CHEVAL DE TROIE DES CENTAINES DE MILLIERS de ces voyous de MNLA et consorts et leurs amis de combattants étrangers venant de Syrie d’Irak et de la garde prétorienne de Kadhafi DANS LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ de son Mali

    Son gouvernement de malins lettrés mutants et mutantes du Mali d’Abord devenu Ma famille d’Abord puis des Boubou-Ni Après

    Ses malins lettrés mutants et mutantes députés Anticonstitutionnels Frelatés Avariés Périmés donc Impropres à Voter des Lois

    Sa cour constitutionnelle muté à la solde

    Font le Rappel de leurs troupes DE CHEVAL DE TROIE des soi-disant amis ennemis les Autres et Organisations pour la DÉLIQUESCENCE L’ÉMIETTEMENT LA DÉSAGRÉGATION LA KIDAL-TAOUDÉNI-TOMBOUCTOU-GAO-MÉNAKA-MACINA-MOPTI ou LA BASSIN-SÉDIMENT-TAOUDÉNI-sation DU MALI à savoir

    *Moussa Traoré le légionnaire de la France-Afrique Assassin Tueur du lettré non muté Instituteur homme politique président de son Mali à l’indépendance fier honnête ayant un amour profond pour son Mali Déchireur de la France-Afrique

    Et Général Pépinière se Prenant pour le Allah le Dieu le Yahweh de son Mali qui a voulu faire descendre l’Enfer sur les maliens et maliennes honnêtes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    S’est vu emprisonné par le Vrai et Unique Allah Dieu Yahweh pour Blasphème et Usurpation de Titre

    Qui avec ses accords bidons et de foutaise de Tamanrasset du 6 janvier 1991 avec la démilitarisation des régions de Kidal de Gao et Tombouctou considérés toujours comme les meilleurs du moment pour leur Mali mais toujours pires pour leur Mali au nom des soi-disant réconciliations bidonnes et de foutaise

    Ont permis l’INTÉGRATION DES REBELLES TOUAREGS MNLA et consorts comme CHEVAL DE TROIE AU SEIN DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DE LEUR MALI

    *Alpha Konaré « l’Historien Brûleur d’armes » tout en sachant bien qu’un État sans armes devient la proie facile d’ennemis de tout acabit

    Qui avec ses soi-disant Accords Bidons et de Foutaise considérés toujours comme les meilleurs du moment pour leur Mali mais toujours pires pour leur Mali au nom des soi-disant réconciliations bidonnes et de foutaise AVEC RÉINSERTION des rebelles touaregs de MNLA et consorts comme CHEVAL DE TROIE accompagnée D’UNE IMPRESSINNANTE FLAMME DE LA PAIX de Tombouctou du 27 Mars 1996 marqua LE DÉBUT DE NON RENOUVELLEMENT DES ARMES DE COMBAT DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ de son Mali

    *Amadou Toumani Touré Général Pépinière Fuyard Dévalant la colline de Koulouba tel un champion du monde de 100 mètres avec son Grand Boubou que le vent soulevait tel un Parachute et tel un Commando Para atterrit au Camp Para de Djikoroni puis dans sa villa au bord de la mer au Sénégal et Abandonnant ainsi ses Troupes aux fronts de combat avec des armes obsolètes

    Et tout en recevant à bras ouverts avec gite et couvert les méchants ingrats touaregs de la garde prétorienne de Kadafi avec leurs armes du jamais vu dans l’histoire des réfugiés le Dimanche 30 Octobre 2011 à Tombouctou

    Qui ont immédiatement retourné leurs armes contre son Mali en s’alliant aux ennemis venus de l’extérieur à savoir les voyous de fameux terroristes faux djihadistes faux islamistes maintenant extrémistes violents de Satan par leurs maitres et commanditaires pour l’avènement de leur Nouvel Ordre Mondial Satanique et aux rebelles touaregs de MNLA et consorts POUR S’ACCAPARER DE LA RÉGION DE KIDAL

    *Dioncounda Traoré « le Mathématicien effrayé à dessein par le conditionnement de frayeur avec les images terrifiantes atroces commises par les voyous de fameux terroristes montrées à longueur de journée

    Perdit Complètement sa Logique de Mathématicien car ne voulant pas être un Dion et que son Palais ne devient un Dion-kounda ou le Domicile-de-l’Esclave

    Et son instinct de colonisé prenant le dessus il laissa aux soi-disant amis ennemis les Autres Anciens colonisateurs avec leurs forces de défense de KIDALISER son Mali avec ses soi-disant Accords Bidons et de Foutaise considérés toujours comme les meilleurs du moment pour leur Mali mais toujours pires pour leur Mali au nom des soi-disant réconciliations bidonnes et de foutaise du 18 Juin 2013 de Ouagadougou

    Ainsi LA RÉGION DE KIDAL est devenue LE PAYS-KIDAL interdit aux forces de défense et de sécurité de son Mali et les maliens et maliennes DOIVENT ÊTRE MUNIS D’UNE AUTORISATION OU VISA D’ENTRÉE délivré par les forces de défense des soi-disant amis ennemis les Autres Anciens Colonisateurs devenus les nouveaux colons du pays Kidal

    *les malins lettrés mutants et mutantes chefs de partis politiques magistrats juges constitutionnalistes gouverneurs maires Hommes en armes sociétés civiles religieux chefs traditionnels syndicalistes mouvements de jeunesses de femmes etc et leurs Fidèles klébars et doungourous de partisans et partisanes mutés RESPONSABLES DE LA DÉLIQUESCENCE DE LEUR MALI

    Pour exécuter accomplir exaucer dans le plus bref délais le dicta l’injonction l’oukase l’ordre la sommation l’ultimatum la mise en demeure la jussion de leurs maitres et seigneurs leurs soi-disant amis ennemis les Autres et Organisations

    Á SAVOIR L’ADOPTION ET L’APPLICATION DE LA NOUVELLE CONSTITUTION LOI SUPRÊME DU MALI

    Qu’ils ont rédigé ont formulé ont libellé pour eux aux fins DE FAIRE DISPARAITRE EFFACER ANÉANTIR DÉTRUIRE ÉRADIQUER LE MALI D’AUJOURD’HUI

    *Et cela sous le traquenard sous la chausse-trape sous le piège sous le guêpier sous le guet-apens sous le couvert D’UN DIALOGUE POLITIQUE INCLUSIVE

  3. 2)Nous disons et rappelons

    *Et pourtant le lettré et intellectuel non muté instituteur homme politique président de son Mali et son gouvernement de lettrés et intellectuels mutés de l’indépendance fiers courageux honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    Croyaient bien faire en les envoyant dans les meilleures écoles et
    Universités des soi-disant amis ennemis les Autres aux fins

    Qu’ils viennent poursuivre le développement l’industrialisation par soi-même de leur Mali qu’ils avaient amorcé

    Qu’ils fortifient qu’ils fassent monter en puissance les forces de défense et de sécurité de leur Mali aux fins de faire face aux attaques des ennemis de l’extérieur et leurs collabos maliens de rebelles touaregs MNLA et consorts qu’ils avaient mâté qu’ils avaient explosé qu’ils avaient fusillé et avaient mis hors d’état de nuire sans aucun d’âme et les rescapés détalèrent tels des champions du monde du marathon et n’arrêtèrent leur fuite qu’arrivés dans la Targua libyenne leur lieu d’origine

    ET CELA SANS L’AIDE D’AUCUNE FORCE ÉTRANGÈRE DE SOI-DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES ET ORGANISATIONS

    Qu’ils continuent de maintenir la sécurité qui régnait partout à travers leur Mali et de préserve avec fermeté la non compromission avec l’impunité

    Mais que non ils devinrent de par leur insouciance leur laxisme leur ingratitude leur égoïsme leur malhonnêteté leur cupidité leur sybarisme leur gout de l’opulence et leur bouffe des deniers publics à jamais et pour toujours les pires ennemis de leur Mali à savoir les CHEVAL DE TROIE de leurs soi=disant amis ennemis les Autres et Organisations

    *Tel le Molosse qui ne peut jamais changer « sa déhontée façon de s’asseoir » ils ne peuvent jamais et ne pourront jamais changer leur « déhontée façon » de s’asseoir de se comporter d’agir à l’égard de leur Mali

    L’habitude est une seconde nature qui revient toujours rapidement au galop

    Ainsi à jamais et pour toujours ils sont incapables et seront incapables ils ne peuvent pas et ne pourront pas entrer de façon efficace dans cette compétition mondiale économico-politico-militaro-religieuse-raciale où tous les coups sont permis sans aucun état d’âme pour faire mal pour détruire asservir soumettre déposséder l’Autre

  4. Aok n’a pas été un bon président pour notre pays , néanmois je trouve le symbole beau de retrouver nos deux chefs d’état côte à côte pour vaincre le mal , inshallah le mali va se porter mieux bientot

    • Si ce que tu dis est correct alors nous ne pensons aps que ” 2 cups d’eau chaude vont s’entre refroidir” , le probleme est que InChah toi le Mali ne va jamais progresser! Arretons de mettre tot sur lea tete de Allah, car il n’a pas de tete! Arretons les hallucinations!

  5. Pour le bien du pays notre président est prêt à écouter aok , je lis bcp de critiques dans les commentaires mais moi je vois là une preuve de sagesse énorme de notre président

  6. Croyez moi en regardant le panelle des politiques qu’a notre pays , IBK est bien le mieux qu’on puisse avoir , son mandat est juste tombé dans un des pires moments de l’histoire du Mali et ce n’est pas AOK qui aurait fait mieux

  7. Ibk demande conseil à son predecesseur cela ne signifie en aucun cas que sa présidence est une échec , IBK a fait bien plus que AOK pour notre pays

  8. C’est une honte ! IBK demande l’implication d’AOK dans la résolution de la crise malienne ? Lui qui a traité AOK de tous les maux. Son bienfaiteur , qui lui a propulsé au devant de la scène publique au Mali. Un démocrate de la 25 eme heure . Après avoir mis le pays dans la tombe, il sollicite l’aide de son ennemi . A l’heure actuelle , AOK sait qu’il ne peut rien faire pour réconcilier les maliens pour divers motifs . S’il veut finir ses jours en paix, il ne doit pas s’impliquer auprès de cet homme qui a échoué .

  9. Si AOK POUVAIT FAIRE QUELQUE CHOSE D’EXTRAORDINAIRE DANS CETTE CRISE , JE NE DOUTE PAS QU’IL AURAIT PRIS L’INITIATIVE POUR UN PAYS QU’I A DIRIGÉ . PARFOIS LE SILENCE EN DIT LONG , DIRE AU PRÉSIDENT ACTUEL DE CHANGER LE CAP REVIENT À LUI DIRE QU’IL A ÉCHOUÉ .

  10. “L’appel en insistance d’IBK à AOK prouve que le régime est aux abois et incapable de résoudre les multiples défis auxquels le pays est confronté.
    Incapable de conduire le navire …..à bon port, le président IBK ne cesse de remuer terre et ciel pour solliciter l’appui de son ancien patron, Alpha Oumar Konaré. Cette sollicitation par le chef de l’État des services de son prédécesseur confirme…. les critiques des adversaires d’IBK à son endroit, quant à son incapacité de mener le bateau Mali à bonne destination.
    Dès l’échec de ses premières initiatives à Koulouba, notamment la réconciliation nationale, la restauration de l’intégrité territoriale du Mali et la révision constitutionnelle, le président IBK désemparé n’a cessé de chercher à réchauffer ses liens avec l’ancien président Alpha Oumar Konaré qu’il avait pourtant claché lors de son investiture au CICB en 2013.
    ALPHA CONNAIT TROP IBK ET NE S’ENGAGERAIT PLUS DANS AUNE ENTREPRISE, MEME POUR LE MALI. REGARDE CE QU’IL A FAIT DU DIALOGUE NATIONAL, INITIE PAR L’OPPOSITION. QUAND CA A CHAUFFE, IL A COURRU VERS CETTE IDEE COMME SI C’ETAIT “LE DERNIER PAIN D’UN CONDAMNE”. ET QUAND TOUT S’EST RELATIVEMENT CALME, IL A FAIT COMME SI NE CONNAISSAIT PAS SOUMAILA CISSE QUI LUI AVAIT POURTANT DONNE DES IDEES POUR L’AIDER A SURMONTER LA CRISE. TOUT CE QUE LUI ET SOUMAILA S’ETAIT DIT A ETE UTILISE COMME “TISSU DE TOILETTE”.
    LE CHERIF DE NIORO ET MAHMOUD DICKO EN SAVENT QUELQUE …. ET ALPHA MIEUX QUE TOUS…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here