De quoi je me mêle : Djime Kanté m’a tuer

10

Les Kanté, Fané et autres forgerons ont intérêt à se cacher dans les caniveaux derrière les murs, ou sur les poteaux électriques. Car si je les attrape, je leur tords le cou ou je les embarque ligotés dans un Katakatani, direction forêt de Wagadou pour un procès tenu par Kouffa en personne.

Et ceux qui connaissent ma mésaventure ne peuvent m’en vouloir. La raison ? L’autre soir, je rentre à la maison et à peine dans la cour, un captivant fumet de viande m’accueille. A l’air enjoué de la maisonnée, je comprends que l’ordinaire du jour relèvera ce soir de… l’extraordinaire. Un tour de clé et voici que ma fille aînée me lance, d’une voix ravie : « Papa, Tonton Djime Kanté a apporté le gigot de mouton ». Qui demandé-je ? «   Tonton Djime Kanté. Je le reconnais. Il est souvent sur Facebook ». Et il a apporté quoi, tu dis ? « Le gigot que tu l’as chargé de nous ramener ». Et d’abord, comment était-elle sûre que c’etait Djime Kanté  ? « Papa, tous les facebookers le connaissent ». J’étais intrigué car je n’avais envoyé personne.

J’insiste. Ma fille : « il a emporté la nouvelle télé comme tu le lui as demandé ». Quoi ? «  Oui il a pris la télé en disant que tu lui as demandé de le faire. Il paraît que tu vas la changer contre une plus grande ». Effectivement la télé n’était plus là. Par contre, à sa place il y avait une enveloppe kaki portant mon nom. Je l’ouvre et je verse des larmes sur une moitié de feuille A4 où c’était écrit : « Un gigot contre une télé, y a que les Peulh pour accepter un tel troc ». J’ai envie d’étrangler la fille qui se défend : « Papa, je ne pouvais pas savoir. Et puis il y a si longtemps que personne n’a utilisé de cure-dent ici. Tout le temps de la bouillie ». Ça alors ! Comme dit souvent mon ami Yalcoué, c’est un peu port de capé, non ?

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. 😀😀😀😀 Qui sait si ce n’était pas Djimé KANTÉ qui volait nos télés au début des années 80 ? Aux premières heures de la télé au MALI, les émissions pouvaient être interrompues pendant des jours et cela donnait des idées à certains petits Bamakois. On apportait 5 kilos de viande aux femmes au nom du chef de famille pour demander la télé qui doit être réparée. Les femmes qui savaient que la télé n’a pas marché depuis deux jours la donnaient avec joie. Au retour du père de famille du boulot, c’était le tollé. Je me souviens qu’après le tollé dans la famille d’un médecin à LAFIABOUGOU, un jeune Songhaï qui passait par là avait dit avoir croisé ce matin un homme portant une télé. Que si c’était cet homme, lui se souvient l’avoir vu devant une famille à MÉDINE. Le Docteur lui a fait monter dans la voiture pour aller à MÉDINE et coup de tonnerre ! C’est là-bas que le voleur résidait et le téléviseur du Docteur était visible au milieu de plusieurs autres…

    Si Djimé a pu reproduire le même procédé à l’heure des téléphones portables, nulle doute que c’est parce que la victime est PEULE et bête. 😀😀😀😀😀😀😀😀

    • – …et d’y ajouter qu’un BOZO aurait rencontré M KANTÉ qui n’a pas voulu que l’on dise qu’il l’a rencontré, mais qui confie en passant qu’il y avait évidemment des téléphones portables là-bàs, beaucoup même, OUAALAHH!!!!!!, insista-t-il!, et puisque le sien était démodé, il l’a laissé à la maison, parce qu’il serait suivi dehors. . . !

      – En fait notre bon pêcheur était lui aussi venu chercher comme KANTÉ, non pas une TV, mais un ordinateur quantique dont la présence avait fait le tour des hameaux depuis l’arrivée de nouveaux MARTIN-PÊCHEURS sur la rive avec une nouvelle technique de pêche, cette-fois-ci vraiment sophistiquée. . .!

      – Alors ce personnage qui a raconté tout cela concluant: Ehhh bien lui, il a commencé à voir les effets: les algorithmes du voisin sondaientt trop et tout chez lui jusque dans son fief, n’épargnant même pas le lit du fleuve où il avait trouver refuge avec ses derniers filets de pêche! Donc il fut obligé contre son gré de sortir en ce jour de pêche miraculeuse pour ne pas rater sa chance, comme M KANTÉ, qu’il croisa au hasard avec une TV et lui ‘a pu ramener qu’u filet jaunâtre q’uil enroula autour de son harpon: A chaque jour sa moisson ou sa peine, dira-t-on!

        • Nantiè,
          Pour votre gouverne, cela fait référence à: “Omar m’a tuer” du celèbre Marocain accusé du crime de sa patronne.
          Tout le procès s’est porté sur cette faute de grammaire devenue célèbre dans le milieu judiciaire français.
          Adam Thiam a une longueur d’avance sur ses lecteurs.

        • vraiment la culture générale vous réclame. informez vous cher Miniankadé. très en retard sur l’histoire. pour ta gouverne c’est cette faute qui a sauvé le sieur Omar car la victime était instruite et ne pouvait pas commettre une telle faute impardonnable. c’est l”assassin qui l’a écrit avec le sang de la victime sur le mur pour inculper Omar qui travaillait pour la dame et pour brouiller les pistes. Il a été emprisonné mais à cause de cette faute, il a été libéré après. en corrigeant Adam THIAM tu t’es ridiculisé ok. encore informez vous SVP.

        • vraiment la culture générale vous réclame. informez vous cher Nantié. très en retard sur l’histoire. pour ta gouverne c’est cette faute qui a sauvé le sieur Omar car la victime était instruite et ne pouvait pas commettre une telle faute impardonnable. c’est l”assassin qui l’a écrit avec le sang de la victime sur le mur pour inculper Omar qui travaillait pour la dame et pour brouiller les pistes. Il a été emprisonné mais à cause de cette faute, il a été libéré après. en corrigeant Adam THIAM tu t’es ridiculisé ok. encore informez vous SVP.

      • Une chose est sûre, il faut se méfier du voisin Koroboro. Après après avoir aperçu quelqu’un une seconde, peut le reconnaître plusieurs mois après à l’autre côté du pays. 💡

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here