Observatoire : Mossa Ag Attaher

4

Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, cela n’ôte en rien son sens profond de responsabilité de ministre appelé à prendre des initiatives, parfois osées. De toute façon, depuis qu’il est installé à la tête du Département de la Jeunesse et des sports, Mossa Ag Attaher étonne et détonne par ses innovations et son approche. Mais ce qui a le plus marqué cette semaine pour mériter de figurer dans cette rubrique, c’est l’initiative de prise en charge complète du footballeur de l’équipe nationale locale, Mamadou Doumbia, blessé lors d’un match de demi-finale des Aigles lors du dernier Chan joué au Cameroun. Quelle grande leçon vient de donner le Ministre en affirmant haut et fort : “Il est blessé en étant au service du Mali et donc le Mali doit le prendre en charge”. Les nombreux sportifs blessés dans des compétitions officielles et par la suite abandonnés à leur triste sort saurant apprécier, mieux que quiconque, la pertinence de tels propos.

Ibrahim Haïdara, Pdg de La Poste

Ibrahima Haidara DG Poste

Tard vaut mieux que jamais ! Tel Phoenix renaissant de ses cendres, La Poste que tout le monde croyait morte est en train de rayonner et promet des lendemains meilleurs, si l’on en croit le programme ambitieux développé par son Président-directeur général, invité sur le plateau de la télévision nationale, il y a quelques jours. En mettant l’accent sur les services financiers adossés aux TIC, notamment avec l’avènement de sa filiale Poste-Finance, La Poste se met à niveau, non sans abandonner son cœur de métier, le courrier désormais traité avec un système de tracking qui en assure une traçabilité certaine. Post-express est aussi une autre innovation qui permet de se mettre au diapason de l’ère de la vitesse, en alliant rapidité, fiabilité et discrétion dans la distribution des courriers d’affaires, colis et paquets. La Poste, c’est une affaire de souveraineté nationale et cela faisait mal de voir l’état dans lequel végétaient les édifices de La Poste il y a si peu. Heureusement, cela tend à devenir un souvenir !

En baisse :

Mamady Sissoko, Pdg de la PPM

Le Pdg de la Pharmacie populaire du Mali (PPM) est en train de passer maître dans l’art de tromper les autorités par des communications sur mesure pourtenter de faire croire que tout va bien dans le meilleur des mondes, alors

Mamady SISSOKO PDG PPM

qu’il n’en est rien. A l’heure actuelle, la gestion de la PPM n’est pas enviable et les autorités devraient davantage s’y intéresser, pour en savoir davantage sur la gouvernance de cet établissement public où il y a trop de problèmes. Les grands fournisseurs sont en train de tourner le dos à cause d’ardoises impayées aux sommes astronomiques. Comme si cela ne suffisait pas, le Pdg est en train de brader le patrimoine immobilier de la PPM que son prédécesseur, auquel il fait allusion souvent pour se comparer à lui, a récupéré des mains de prédateurs après de rudes batailles, y compris judiciaires. Des voix se lèvent d’ailleurs de plus en plus pour exiger une réforme en profondeur de la PPM qui n’est actuellement que l’ombre d’elle-même.

Harouna Niang

Harouna Niang

Depuis qu’il est installé à la tête du Ministre de l’industrie, du Commerce et de la Promotion des Investissements, Harouna Niang se montre comme l’un des ministres les moins performants du gouvernement de Transition. Ce ne sont pas les consommateurs qui diront le contraire, avec la hausse généralisée des prix de denrées dont certaines de première nécessité, malgré les déclarations des services ministériels. L’impression généralisée chez les Maliens est que le Département ne maîtrise rien du tout. Après la question du pain qui a provoqué un lever de boucliers, le prix de la viande met en colère les citoyens cette année car dans un pays d’élevage comme le Mali, premier dans cette activité en zone Uémoa et 2è dans la Cédéao après le Nigéria, payer le kg de viande de bœuf sans os à 3 200 Fcfa le relève tout simplement de l’aberration.

Jusqu’où…

Les chinois…

Jusqu’où iront les Chinois dans le cercle de Kéniéba engagés dans un bras de fer avec la population locale. Face aux récriminations violentes de la population qui leur reproche de détruire l’environnement dans leurs opérations de recherche d’or, les Chinois ont aussi monté leur ton.

Pire, ils ont constitué une sorte de police privée chargée de veiller sur eux et leurs engins. Des hommes qu’ils ont recrutés et qui se baladent avec leurs armes pour intimider les jeunes du cercle de Kéniéba qui se sont, eux aussi, constitués en une organisation chargée de défendre leurs intérêts.

Depuis quelque temps les deux camps se regardent en chiens de faïence. Faut-il attendre qu’une étincelle mette le feu à la poudrière pour éteindre l’incendie au lieu de la prévenir ? Les autorités de Transition sont alors informées…

Wanted :

Hamady Sangaré dit Zé

Hamady Sangaré

Zé la Solution, comme l’appelaient affectueusement ses partisans lors des dernières élections législatives où sa liste s’est classée deuxième en commune IV de Bamako, a disparu des radars depuis lors. Un homme comme lui, qui a beaucoup œuvré au plan social pour doter beaucoup de quartiers de la commune IV de lampadaires, forages et autres réalisations, ne peut être oublié facilement, surtout au moment où un de ses cousins, qui porte le même nom de famille que lui, fait trop de bruit comme s’il était le seul parangon des œuvres sociales au Mali. En tout cas, avec les prochaines joutes électorales annoncées, les regards sont tournés vers Hamady Sangaré Zé et tout le monde se demande s’il sera de nouveau candidat aux prochaines élections. Rien n’est moins sûr, selon nos informations qui nous apprennent que Zé La Solution vient d’être choisi par un pays de l’Europe de l’Est pour le nommer Consul honoraire au Mali.

Mais pourquoi

Parlotte à l’Urd

Mais pourquoi tant de bruit au parti l’Urd en ce qui concerne le choix de son prochain candidat pour la présidentielle de 2022 ? Pour un grand parti comme l’Urd, aussi bien structuré, avec des textes qui régissent la vie du parti, il ne devrait pas y avoir de problème pour le choix du candidat à la prochaine présidentielle, surtout que le parti regorge de cadres valables, à l’instar de Me Demba Traoré qui a déjà fait ses preuves en tant que ministre et n’est connu dans une compromission. Mais il nous revient que les problèmes sont surtout dus aux coups que le parti reçoit sur ses flancs ses derniers temps de la part de cadres qui roulent pour des personnalités extérieures qu’ils voudraient imposer comme candidats éventuels du parti. En réalité, ces gens cherchent-ils des candidats ou des bailleurs ? car des candidats, il n’en manque pas dans les rangs de l’Urd !

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Mais pourquoi

    Parlotte à l’Urd

    ” … Mais pourquoi tant de bruit au parti l’Urd en ce qui concerne le choix de son prochain candidat pour la présidentielle de 2022 ? Pour un grand parti comme l’Urd, aussi bien structuré, avec des textes qui régissent la vie du parti, il ne devrait pas y avoir de problème pour le choix du candidat à la prochaine présidentielle… ” …///…

    :
    La SOLUTION… ?
    Pourquoi ne pas organiser des primaires pour départager les Prétendants… ?
    L’ennui avec les primaires dans un Parti Politique…, c’est que ça laisse toujours des traces de divisions. Des rancunes qui mettent des générations à s’estomper.
    Et un Candidat de consensus non plus ne s’obtient pas sans mal pour le Parti. Mais c’est moins dangereux que des primaires. Même si des primaires…, c’est beaucoup plus démocratique.
    L’Idéale…, c’est qu’un LEADER naturel incontesté émerge.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  2. Les chinois…

    ” … Jusqu’où iront les Chinois dans le cercle de Kéniéba engagés dans un bras de fer avec la population locale. Face aux récriminations violentes de la population qui leur reproche de détruire l’environnement dans leurs opérations de recherche d’or, les Chinois ont aussi monté leur ton… ” …///…

    :
    Aucun ÉTRANGER ne peut aller s’installer dans un pays qui n’est pas le sien et y faire n’importe quoi sans y avoir eu l’avale des Autorités administratives du pays en question.
    Donc, ce ne sont pas aux Chinois auxquels les GENS de Kéniéba devraient s’en prendre. Mais ils devraient plutôt s’en prendre aux Autorités Maliennes.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  3. La Poste…
    ” … Post-express est aussi une autre innovation qui permet de se mettre au diapason de l’ère de la vitesse, en alliant rapidité, fiabilité et discrétion dans la distribution des courriers d’affaires, colis et paquets… …///…

    :
    Exactement…, la vitesse, la rapidité et la fiabilité…, c’est pour les colis ,les paquets et autres courriers d’Affaires.
    Mais pour les colis, les paquets et autres courriers des particuliers, il y a encore des efforts à faire.

    Le mieux pour la POSTE du Mali, ce serait de devenir aussi une BANQUE, comme le fait la POSTE Française.
    La POSTE Malienne en devenant une BANQUE, surtout pour la couche des POPULATIONS aux revenus revenus modestes…, comme les ” PETITS ” salariés, les Fonctionnaires et autres CLASSES Moyennes, Elle pourrait mieux être attractive et se développer.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  4. ” … Quelle grande leçon vient de donner le Ministre en affirmant haut et fort : “Il est blessé en étant au service du Mali et donc le Mali doit le prendre en charge”. Les nombreux sportifs blessés dans des compétitions officielles et par la suite abandonnés à leur triste sort saurant apprécier, mieux que quiconque, la pertinence de tels propos… ” …///…

    :
    Aussi beaucoup de Maliens ayant dignement servi leur pays, dans le domaine du SPORT comme dans celui de la CULTURE et des ARTS ont fini dans la misère. C’est pas normal.
    Ce Ministre n’est pas seulement dynamique, il est aussi intelligent.
    Puisse son geste à l’endroit de ce Footballeur devenir la norme de nos DÉCIDEURS et RESPONSABLES POLITIQUES.
    Jusque là, les Ministres de la TRANSITION semblent plus mieux se soucier des Maliens, semblent mieux connaitre les besoins des POPULATIONS et s’efforcent d’y répondre. Il faut encourager ce Gouvernement.

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here