Conférence nationale ordinaire de l’URD : Des cadres exigent le respect de la date du 23 octobre prochain

0

Le Palais de la culture de Bamako a abrité le vendredi 17 septembre 2021 le point de presse de certains présidents de fédérations régionales de l’Union pour la République et la Démocratie (URD). Le point de presse était animé par le président de la fédération régionale URD de Koulikoro, Modibo Diarra, en présence du président du mouvement national des jeunes URD, Abdramane Diarra, de Mouhamed Ould Fall et de plusieurs cadres du parti.

Selon le président de la fédération régionale URD de Koulikoro, Modibo Diarra, l’objectif de ce point de presse était d’édifier les hommes de médias sur la situation de grave crise, leur parti. « En effet, depuis plusieurs mois, l’URD traverse une crise de mauvaise gouvernance de la direction actuelle exacerbée par la précampagne électorale orchestrée par certaines personnes mal intentionnées qui veulent détruire notre parti », affirme Modibo Diarra.

Constatant cette situation préjudiciable pour la bonne marche de notre parti, ajoute-t-il, « un groupe de cadres a décidé de prendre le taureau par les cornes pour élaborer et proposer au 1er vice-président des activités de redressement de la situation. Plusieurs rencontres du 1er vice-président ont été initiées. La majorité des actions ou recommandations issues de ces rencontres sont restées sans suite ».

« Les plus importantes portaient sur la mise en place de la plateforme politique qui devait nous permettre d’aborder sereinement les prochaines échéances électorales, l’organisation de la conférence nationale extraordinaire devant procéder, entre autres, au remembrement du BEN suite aux décès, aux nouvelles adhésions ou aux démissions survenus au cours de l’année écoulée. Devant l’échec de ces actions, le groupe de cadres a alors décidé le lancement d’une pétition afin d’obtenir les 2/3 de signatures de membres du BEN nécessaires à la convocation d’office d’une Conférence nationale extraordinaire », souligne-t-il.

Le conférencier a accusé le 1er vice-président de l’URD d’avoir adressé le 23 août 2021, contre toute attente, à tous les secrétaires généraux de sections une lettre circulaire d’appel à candidature. Modibo Diarra a précisé que leurs   souhaits, voire leurs exigences auprès de la direction du parti sont clairs. Ils se résument en deux (2) points majeurs : mettre en place, conformément à nos textes, une commission technique dont les missions, la composition, la démarche et les recommandations seront validées par le BEN, organiser la conférence nationale ordinaire prévue le 23 octobre 2021 conformément à nos textes notamment en respectant son ordre du jour statutaire : adoption du rapport d’activités du BEN, description des perspectives, remembrement du BEN et relecture des textes.

« Nous préférons mourir que de soutenir un candidat qui n’est pas choisi dans le respect des textes du parti », prévient le président du mouvement national des jeunes de l’URD, Abdramane Diarra.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here