Congrès de l’Adema : Adama N. Diarra, le candidat du renouveau !

1

L’Alliance pour la démocratie au Mali ( Adema) tient son 6 è congrès le dimanche prochain, après celui des Mouvement des jeunes et des femmes, tenus le weekend dernier.

Ce congrès est organisé dans une situation particulière compte tenu de la situation du pays. Pour cela plusieurs prétendants à la présidence du parti veulent inscrire leurs candidatures dans ce contexte.

Il en est ainsi du cas de la candidature du secrétaire général de la section Adema / Pasj de Sikasso, Adama Noupounon Diarra qui veut rompre avec l’ancien système installé au sein du parti parti par minorité d’individus. Il est aujourd’hui parmi les réformateurs du deuxième parti politique d’Afrique après l’ANC d’Afrique du Sud. Le secrétaire général de la section de Sikasso pourrait espérer sur des soutiens tant de sa section que du côté de la jeunesse comme du  mouvement des femmes et même d’autres sections de l’intérieur comme de l’extérieur. Cela à cause de son engagement personnel pour le développement du parti. Adama N Diarra peut bénéficier également la bénédiction de plusieurs sections du district de Bamako et de la diaspora.

Il est jusque là, le candidat qui a écrit officiellement à toutes les sections et du bureau exécutif pour déclarer sa candidature. Une première dans l’histoire du parti qu’un candidat écrive à toutes les sections pour déclarer sa candidature.

La candidature d’Adama N Diarra est soutenue par la quasi-totalité des sections de l’ancienne région de Sikasso en général, et  particulièrement de la section de Sikasso. Le  secrétaire général et le  premier responsable du parti dans la capitale du Kénédoudougou, Adama N. Diarra est parmi aujourd’hui les  cadres du parti qui prônent le changement et une rupture totale avec l’ancien système.

L’ancien directeur national du fond de solidarité A. N. Diarra ne traine aucune casserole dernière lui, contrairement au président sortant, Tiemoko Sangaré qui aurait des ennuis avec le Pôle économique et financier, même si ses partisans parlent d’un prétendu” blanchi”.

Pour le secrétaire général de la section de Adema de Sikasso il est temps de faire du parti, un parti de militants, partir sur un nouvel élan de militantisme politique et surtout que la voix de la base soit une boussole pour les dirigeants.

Il faut noter qu’Adama N diarra est un militant abeilles des  première heures. Il  est maire de la commune rurale de Kourouma dans le cercle de Sikasso. Ce natif du village de Foh est le fils d’un des premiers cadres de la région de Sikasso, feu El hadj Noupounon Diarra.

Aujourd’hui, la candidature d’Adama N Diarra est perçue comme une récompense de son engagement pour le parti et pour les populations de Sikasso et des autres localités qui reconnaissent en lui un véritable leader.

Seydou Diamoutené

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Si l’ADMA-PASJ veut survivre à ses échecs, il doit procéder à un rajeunissement total de toutes les sections ainsi que le Bureau Politique National. Les anciens peuvent servir de Présidents d’Honneurs, sinon, le parti sombrera pour toujours. Il y a lieu d’écarter tous ceux qui ont été ministres, députés ou maires ayant échoué à une tentative de réélection. Il en est de même que pour les autres vieux partis (URD, RPM, US-RDA, CODEM, YELEMA, RpDM, PSP, PARENA, ASMA-FP, pour ne citer que ceux-ci).

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here