Conseil supérieur de défense : Échanges au sommet de l’État sur les questions de sécurité

7

Le président de la Transition, Bah N’Daw, a présidé hier une session du Conseil supérieur de défense à Koulouba. C’était en présence du vice-président, le colonel Assimi Goïta, du Premier ministre, Moctar Ouane, de plusieurs membres du gouvernement et de la hiérarchie militaire. L’ordre du jour de la rencontre a porté sur les questions de défense et de sécurité. Cette rencontre au sommet de l’État intervient après une série d’attaques contre les positions de nos forces de défense et de sécurité dans différentes localités du pays.

De Bandiagara dans la Région de Mopti, à San en passant par Hèrèmakoro (Région de Sikasso), les accrochages entre les forces de défense et de sécurité et les groupes terroristes ont occasionné des pertes en vies humaines de part et d’autre et d’importants dégâts matériels.

À San, les ennemis de la paix ont saccagé la brigade territoriale de la gendarmerie, brûlé quatre véhicules et deux motos. Le gendarme blessé dans l’attaque a finalement succombé à ses blessures. À Hèrèmakono, localité située à une trentaine de km de Sikasso, les assaillants ont dévasté le poste de la douane et celui de la gendarmerie, brûlé plusieurs véhicules. Un civil a été tué et un autre grièvement blessé.

Dans l’attaque de la base du détachement de Dialoubé à Bandiagara et l’escadron de la gendarmerie, les affrontements se sont soldés par la mort de 8 soldats et cinq blessés. Pas plus tard qu’hier, le poste de sécurité de Dinangourou a fait l’objet d’une attaque par des individus armés. La riposte des soldats a été foudroyante, obligeant les assaillants à battre en retraite. Les terroristes ont abandonné dans leur fuite les corps de huit de leurs camarades tués. Les FAMa qui ont enregistré un mort et deux blessés dans leurs rangs, ont récupéré des matériels dont un véhicule immobilisé contenant des bidons bourrés d’explosifs, trois PKM, deux PM, quatre motos et trois talkie-walkie (voir l’article ci-dessous).

On peut remarquer que depuis le renforcement des moyens aériens des FAMa, les groupes terroristes semblent avoir adopté la tactique des attaques nocturnes. En attaquant de nuit, ils pensent ainsi se soustraire à d’éventuelles traques engagées par des avions et des hélicoptères de combat. Il est urgent de trouver des solutions pour arrêter cette série noire des attaques qui installe la psychose dans les esprits des populations. C’est bien l’effet recherché par les ennemis de la paix.

La présente session du Conseil supérieur de défense a été certainement l’occasion pour les autorités de dégager une stratégie pouvant permettre de contenir les assauts incessants des groupes armés terroristes sur notre territoire.

Madiba KEITA

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. LA SECURITE C EST BIEN SORTIR LE MALIEN DES ESCLAVAGES ISLAMIQUES ET FRANCAISES (CFA)!

    Il faut expliquer aux maliens et maliennes CE QU est l Islam, pas plus que les milles et une nuit , ceci pareil au christianisme et judaisme !

    LA SECURITE? C EST LA MAJORITEE CONSCIENTE! ALLEZ VERIFIER PARTOUT OU LES NATIONS SONT STABLES ET CREATIVES!

  2. LE MANQUE DE JUSTICE EST LA PLUS GRANDE MENACE CONTRE LA SECURITE’ D’UN PAYS!!!!
    IL FAUT ABSOLUMENT METTRE FIN AUX ARRESTATIONS ARBITRAIRES ET LIBERER CEUX QUI SONT DETENUS POUR AVOIR EXPRIME’ LEURS OPINIONS!!!!

  3. Merci Monsieur le Président, vous avez le soutien du peuple conscient, je vous propose d’interdire le déplacement nocturne des motos dans les zones d’attaques, couvre feu total , toute personne prenant le risque de se déplacer nuitamment à 50km dans les rayons de sécurité ou de poste de contrôle doivent être éliminés , il faut que les militaires changent de stratégie , . Ne diffusez aucune information sur les stratégies de guerre, toute fuite d’infos mérite une radiation ou la prison à vie

  4. It seem terrorists are pushing us into no stone unturned approach during daylight hours where we secure areas that have undergone search while we cautiously continue Search plus Destroy raids from position of preparation of intent to carry out night time ambush.
    These actions should slow night time attacks being those who attack are under threat if being ambushes.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  5. MALI KÉRA BÁ TEME SIRA YÉ…

    1 – LE BUT DE L’ INTERVENTION MILITARO-COLONIALE FRANCAISE AU MALI ÉTAIT QUE “DES COLONNES DE TERRORISTES SE TROUVANT É Á KONNA , Á 600 KM DE BAMAKO SE DIRIGEAIENT VERS KOULOUBA POUR LE PRENDRE.

    2 – APRES 8 ANS DE PRÉSENCE MILITAIRE FRANCAISE, SOUTENUE MASSIVEMENT PAR TOUTES LES ARMÉES OCCIDENTALES, LA CAPITALE DU MALI, BAMAKO, SE TROUVE ENCERCLÉE PAR LES MEMES TERRORISTES AVEC UN EFFECTIF 10 FOIS SUPÉRIEUR CE CELUI DE 2013.

    LOGIQUEMENT, EMPIRIQUEMENT, SELON TOUTES LES DONNÉES , TOUS LES CHIFFRES, TOUS LES FAITS ET ACTES POSÉS, LE PEUPLE MALIEN EST EN GUERRE AVEC LA FRANCE APPUYÉE PAR SES LARBINS MALIENS

    OUI, MALIENS, OUVREZ LES YEUX, LE PEUPLE MALIEN EST EN GUERRE AVEC LA FRANCE APPUYÉE PAR SES LARBINS MALIENS !!!

    OUI, MALIENS, OUVREZ LES YEUX, LE PEUPLE MALIEN EST EN GUERRE AVEC LA FRANCE APPUYÉE PAR SES LARBINS MALIENS !!!

    OUI, MALIENS, OUVREZ LES YEUX, LE PEUPLE MALIEN EST EN GUERRE AVEC LA FRANCE APPUYÉE PAR SES LARBINS MALIENS !!!

    OUI, MALIENS, OUVREZ LES YEUX, LE PEUPLE MALIEN EST EN GUERRE AVEC LA FRANCE APPUYÉE PAR SES LARBINS MALIENS !!!

    LE CIRQUE DE LA TRANSITION EST FINI….!

    LE CIRQUE DE LA TRANSITION EST FINI….!

    LE CIRQUE DE LA TRANSITION EST FINI….!

  6. “La présente session du Conseil supérieur de défense a été certainement l’occasion pour les autorités de dégager une stratégie pouvant permettre de contenir les assauts incessants des groupes armés terroristes sur notre territoire.”
    Mon cher Keita, avez-vous assisté à la rencontre ou reçu un document pré- ou post-évènementiel.
    Il aurait été mieux de reproduire quelques lignes du communiqué issu du conseil, si disponible.
    On ne peut pas vouloir quelque chose et son contraire. L’AMAP et l’ORTM doivent afficher leur professionnalisme, même étant des organes d’Etat. N’ayez pas peur de nos parents porteurs d’uniforme. Ils ont plutôt besoin de notre franche et sincère collaboration.
    Vivement, un Mali bien gouverné.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here