Consensus politique pour résoudre la grave crise qui secoue notre pays : Le modèle ATT inspire IBK et Soumi

9
Soumaila Cissé et Ibrahim Boubacar Keita au cours de la cérémonie
Soumaila Cissé et Ibrahim Boubacar Keita

A sa sortie d’audience avec le président IBK, le chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla Cissé, a accordé un entretien à la presse au cours duquel il a insisté sur le consensus politique afin de résoudre la crise qui secoue notre pays. 

Selon lui, ils ont eu un très bon entretien comme la dernière fois, un peu plus de deux heures. “Nous avons revisité les hypothèses que nous avons faites. Nous avons bien sûr le Mali, ses préoccupations, ses défis qui étaient de notre discussion. Aujourd’hui nous avons essayé de trouver un mode opératoire pour pouvoir avancer. Je crois que c’est le plus difficile. Nous sommes convaincus qu’il faut un dialogue élargi à l’ensemble des forces vives du pays”, a-t-il poursuivi.

Pour le chef de file de l’opposition, le président IBK va continuer à recevoir la classe politique puisqu’il a déjà commencé à recevoir certains responsables des partis, des anciens Premiers ministres, afin de discuter sur les solutions possibles de sortie de crise.

“De mon côté, j’ai eu la chance d’être reçu par les anciens chefs de l’Etat, le Pr Dioncounda Traoré, le Général Moussa Traoré. J’ai eu un échange téléphonique très long avec le président ATT. Et demain, s’il plait à Dieu, je vais rencontrer le président Alpha Oumar Konaré. Nous avons convenu de nous voir dès demain pour mettre en commun l’ensemble des informations que nous avons pour être sûr d’avoir un mode opératoire qui puisse fonctionner à la satisfaction de tout le monde”, a-t-il rassuré.

A le croire, il est important aujourd’hui que les Maliens sentent que nous avançons vers un consensus pour rassembler le maximum de forces vives de ce pays pour faire face à la crise très difficile que nous traversons. “Cela va bien sûr passer par les décisions qui seront prises au bon moment et qui vont pouvoir informer l’ensemble de la population sur ce qui a été retenu et que la description qui a commencé puisse continuer. C’est extrêmement important qu’un climat de confiance s’établisse et s’instaure durablement pour que les solutions envisagées puissent être opérationnelles”, a martelé Soumaïla Cissé.

Il ajoutera qu’il y a des défis importants qu’il faut circonscrire le plus rapidement possible. Car, dit-il, cela passera certainement par le choix d’une personnalité pouvant aider à orienter pour pouvoir engager un débat franc et en vérité pour que tous les acteurs se sentent concernés par les difficultés qui assaillent notre pays. “Nous avons parlé de la sous-région et des implications de l’ensemble de la géopolitique autour de notre pays. Soyez sûr que le dossier avance et il implique de plus en plus de personnes pour que les solutions trouvées puissent être partagées par tout le monde et acceptées par tous”, a-t-il laissé entendre.

En conclusion, il dira que tout se passe autour d’un dialogue. Pour cela, il faut que les acteurs conviennent du format de ce dialogue qui doit être élargi, politique et national, et qu’après ce dialogue qu’il y ait un consensus ou un accord qui puisse déboucher sur les textes pour les orientations nécessaires. “Je crois qu’aujourd’hui nous essayons de trouver vraiment comment organiser ce dialogue ? Quels sont les acteurs ? Mais bien sûr, le président IBK a besoin d’un peu plus de personnes “, a conclu le député élu à Nianfunké.

  Boubacar PAÏTAO

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. TOUT SAUF LE MODEL ATT qui etait tres simple: on se partage le Gateau-Mali et au meme moment ATT faisait la fete pour celebrer les milliards de sa fille et seul Allah sait comment elle a gagne cet argent? Puis les Jihadistes sont venus avec armes et baggages et ATT leur a ouvert les portes et ils l’ont chasse, ATT vit en exil aujourd’hui a Dakar alors posons-nous la question pourquoi ATT n’est pas dans le Soudou Baba?

  2. Vous voulez créer la pagaille encore dans ce pays consensus=anarchie ces ne veulent que sucer le sang des maliens tous les mêmes sans scrupule ni dignité voler tjrs voler

  3. LE ROI BITON DE SEGOU 9 Mar 2019 at 12:29 ;

    ” …ILS VEULENT DE QUOI MANGER, ETRE SOIGNE’S S’ILS SONT MALADES, LA PAIX, LA SÉCURITÉ’, L’UNITÉ ET LE DÉVELOPPEMENT!… ” … /// …
    :
    C’est ce que nous disons tous aussi mon Ami. Certains savent le dire mieux que d’autres, mais nous disons la même chose. Nous voulons tous le meilleur pour notre pays.

  4. Les debats academiques n’interessent pas nos peuples!!!!!!! Le model de Jean ou Paul ne leur dit rien!!!!!! ILS VEULENT DE QUOI MANGER, ETRE SOIGNE’S S’ILS SONT MALADES, LA PAIX, LA SECURITE’, L’UNITE’ ET LE DEVELOPPEMENT!
    Il faut bien qu’on cesse de nous casser les oreilles avec ses debats academiques! Bien avant ATT, GMT avait fait appel a’ toutes les maliennes et tous les maliens. J’etais tres jeune en vacances a’ Bamako; comme j’ai UNE EXCELLENTE MEMOIRE (YERE’ FO (RIRE)), je me rappelle des pancartes de l’UDPM qui disaient: “UN SEUL PARTI, OUI! UN SEUL HOMME, NON……..!!!!
    Dans nos traditions quand il y a un probleme, le Fama convoque tout le monde pour discuter et echanger les ide’es!!!!!!!
    kinguiranke’, ATT n’etait pas un diable. SON MODEL MARCHAIT BIEN! CE SONT DES FACTEURS EXTERIEURS QUI SONT VENUS DESTABILISER LE MALI!!!!
    Bamake’, si l’autonomie de gestion qui est la solution, LET’S GO FOR IT!!!!! TANT QUE L’INTEGRITE’ TERRITORIALE DU MALI EST RESPECTE’E, IL N’Y A PAS DE PROBLEME!!!!! CROYEZ-MOI LORSQUE JE VOUS DIS QU’AUCUN PAYS VOISIN DU MALI, NE VEUT D’UN ETAT TOUAREG A’ SES FRONTIERES!
    Sangare’, il faut cesser de lire tes livres des grandes ecoles …. politiques!!!!!!!
    LE MALI FERA CE QUI MARCHERA POUR LE MALI!!!!!!!!! Tout le reste n’est que foutaise!

  5. Il faut aller vers le CONSENSUS PATRIOTIQUE différent de celui du «MODELE ATT»
    Le «MODELE ATT»a favorisé les vices qui ont tellement affaibli L’ÉTAT que nos ennemis en ont profité en passant par certains des fils de ce pays .
    IL PERMET UN DÉSORDRE INQUALIFIABLE,UNE CRIMINALITÉ ÉCONOMIQUE RÉVOLTANTE.
    IL CONFOND LES CADRES SÉRIEUX COMPÉTENTS,INTÈGRES AVEC CEUX DES DÉLINQUANTS QUI NE MÉRITENT PAS D’ÊTRE SALUÉS,A FORTIORI OCCUPÉS UNE FONCTION ÉTATIQUE.
    Le CONSENSUS PATRIOTIQUE met l’accent sur LA SANCTION.
    Il bannit le MOUSSALAHA(l’indulgence).
    Il prône LE MÉRITE,jette les médiocres dans les ordures de la république(ce qu’ on appelle communément le GARAGE).
    Il privilégie l’application stricte des idées consensuelles sorties des pourparlers en cours,exécutées par des hommes compétents incontestablement reconnus dans leurs domaines respectifs.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  6. Erratum ;

    Attention, il y a ” consensus ” et consensus. Tout consensus qui mènerait à une quelconque autonomie d’une ou de plusieurs régions du pays, à l’indépendance d’une ou de plusieurs régions, ou à toute forme de partition du Mali et à l’affaiblissement de l’Armée Malienne, sera dénoncé par le Peuple Malien.
    Tout dépend de ce qu’on entend par consensus. Nous pouvons amener la paix et la cohésion dans notre pays sans le diviser.
    Pour amener la paix et la cohésion dans notre pays, nous n’avons pas besoin de perpétuer des ” Privilégiés ” pour leur patronyme , de fabriquer de nouveaux ” Privilégiés “, encore moins de léser d’autres Citoyen, rien qu’à cause de leur race, de leur origine sociale, familiale ou ethnique.
    Nous devons faire la paix sans diviser notre pays. Faire la paix pour développer notre pays.
    Doter notre pays d’infrastructures de développement. Exploiter les ressources naturelles de notre pays au profit du Peuple Malien dans son unité, dans l’égalité de devoirs et de droits, dans sa cohésion et dans le bien Vivre ensemble de Kayes à Kidal.
    Nous devons être capables de dialoguer avec nos voisins, afin que chaque pays puisse exploiter ses ressources naturelles dans l’Intérêt bien compris de son Peuple sans léser le voisin, ni empêcher son voisin de profiter de ses ressources naturelles.
    Nous devons être capables de doter toutes nos capitales régionales d’Universités et/ou des Grandes Ecoles.
    Doter les Chef-lieu de Cercle de Lycées et d’Ecoles de formations qualifiantes, d’Ecoles d’apprentissages de métiers intellectuels et/ou de métiers manuels…
    Doter les Chef-lieu d’Arrondissements de Lycées et d’Ecoles de formations qualifiantes, d’Ecoles d’apprentissages de métiers intellectuels et/ou de métiers manuels…
    Doter toutes les Communes du Mali de Bus de ramassage scolaires entres les Villages et le Village où il y a les écoles du second cycle, les Lycées et/ou les Ecoles de Formations qualifiantes, les Ecoles d’apprentissage de métiers intellectuels et/ou manuels.
    Doter chaque Village Malien de dispensaires. Doter chaque Chef-lieu de Cercle d’un Hôpital.
    Doter chaque Chef-lieu d’Arrondissement d’un Hôpital.
    Protéger les Citoyens Maliens de l’intérieur comme de l’Extérieur.
    Permettre aux Maliennes et aux Maliens de l’Extérieur de profiter du fruit de leur labeur, des souffrances et des périls endurés. Cela s’appelle aussi la Justice…

    Vivement le Mali pour nous tous.

  7. Attention, il y a ” consensus ” et consensus. Tout consensus qui mènerait à une quelconque autonomie d’une ou à de plusieurs régions du pays, à l’indépendance d’une ou de plusieurs régions, ou à toute forme de partition du Mali et à l’affaiblissement de l’Armée Malienne, sera dénoncé par le Peuple Malien.
    Tout dépend de ce qu’on entend par consensus. Nous pouvons amener la paix et la cohésion dans notre pays sans le diviser.
    Pour amener la paix et la cohésion dans notre pays, nous n’avons besoin de perpétuer des ” Privilégiés ” pour leur patronyme , de fabriquer de nouveaux ” Privilégiés “, encore moins de léser d’autres Citoyen, rien qu’à cause de leur race, de leur origine sociale, familiale ou ethnique.
    Nous devons faire la paix sans diviser notre pays. Faire la paix pour développer notre pays.
    Doter notre pays d’infrastructures de développement. Exploiter les ressources naturelles de notre pays au profit du Peuple Malien dans son unité, dans l’égalité de devoirs et de droits, dans sa cohésion et dans le bien Vivre ensemble de Kayes à Kidal.
    Nous devons être capables de dialoguer avec nos voisins, afin que chaque pays puisse exploiter ses ressources naturelles dans l’Intérêt bien compris de son Peuple sans léser le voisin, ni empêcher son voisin de profiter de ses ressources naturelles.
    Nous devons être capables de doter toutes nos capitales régionales d’Universités et/ou des Grandes Ecoles.
    Doter les Chef-lieu de Cercle de Lycées et d’Ecoles de formations qualifiantes, d’Ecoles d’apprentissages de métiers intellectuels et/ou de métiers manuels…
    Doter les Chef-lieu d’Arrondissements de Lycées et d’Ecoles de formations qualifiantes, d’Ecoles d’apprentissages de métiers intellectuels et/ou de métiers manuels…
    Doter toutes les Communes du Mali de Bus de ramassage scolaires entres les Villages et le Village où il y a les écoles du second cycle, les Lycées et/ou les Ecoles de Formations qualifiantes, les Ecoles d’apprentissage de métiers intellectuels et/ou manuels.
    Doter chaque Village Malien de dispensaires. Doter chaque Chef-lieu de Cercle d’un Hôpital.
    Doter chaque Chef-lieu d’Arrondissement d’un Hôpital.
    Protéger les Citoyens Maliens de l’intérieur comme de l’Extérieur.
    Permettre aux Maliennes et aux Maliens de l’Extérieur de profiter du fruit de leur labeur, des souffrances et des périls endurés. Cela s’appelle aussi la Justice…

    Vivement le Mali pour nous tous.

  8. C’est le model ATT qui a mis le Mali dans le grand trou ou nous sommes aujourd’hui, la gestion d’ATT a ete veritablement catastrophique donc revenir sur ce model ne va que faire enfoncer le Mali d’avantage, il faut tout sauf le model ATT. S’il faut considerer le model ATT c’est du mauvais cote c’est le mauvais exemple: tout ce qu’il ne faut pas faire!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here