Moussa Alassane Diallo dénonce : “Chaque inspecteur des Impôts au Mali interprète le code des Impôts à sa manière et en sa faveur”

10

Une autre intervention – non des moindres – qui a marqué ce dîner gala, c’est sans nul doute celle du premier vice-président du Cnpm, Moussa Alassane Diallo, qui a remercié leur président Sinsi pour l’immense travail abattu depuis qu’il est à la tête de cette structure, plus précisément depuis quatre ans. Il a exprimé tout leur soutien au président du Cnpm pour son combat pour la promotion du secteur privé, de l’entreprise au Mali qui est de nos jours une structure respectée et écoutée, cela grâce à lui. “Cependant, le secteur privé est le moteur de la croissance, mais nous avons l’impression que l’administration publique ne croit pas en l’entreprise”, a introduit M. Diallo, tout en plaidant à son tour pour la libéralisation de Edm-sa, à l’image du secteur de la télécommunication.

Le premier vice-président du Cnpm a aussi pointé du doigt la problématique des Impôts au Mali. “J’ai dit devant le ministre de l’Economie et des Finances, à la mission du FMI, que nous avons au Mali l’impression que chaque inspecteur des Impôts a son propre code des Impôts, qu’il interprète à sa manière et en sa faveur, donc de la façon qui l’arrange. J’ai la preuve de cela avec les rapports de passage de certains inspecteurs dans des banques de la place”, a regretté l’intéressé. Selon lui, les fondamentaux sur lesquels l’entreprise doit se fonder pour se développer, se projeter, n’existent pas au Mali. “Par ailleurs nous avons trouvé des oreilles attentives auprès du président IBK et de son Premier ministre de Boubou Cissé. Sa nomination à la Primature et aux Finances par le président est une chance pour notre secteur parce qu’il a une conception économique de voire l’entreprise dans son environnement, sa globalité et ses perspectives” a fait savoir M. Diallo.  A sa suite, le Pr Clément Dembélé, président de la Plateforme de lutte contre le chômage et la corruption a aussi salué l’apport du président du Cnpm à leur regroupement dans le domaine de la lutte contre la corruption.

Il faut rappeler que ce diner gala a été marqué par un défilé de mode.

Kassoum THERA

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Il est le patron de qui ou de quoi ce Monsieur.
    C’est pas ce Mr qui fait le griot du PM et ministre des Finances sur la qualité de la gouvernance financière au Mali…. Et qu il faudrait des milliers comme le PM.
    Pendant que les opérateurs économiques nationaux croulent sous le poids des arriérés…..le CNPM s en prend aux cadres et dédouané leur chef. Le président du CNPM et son adjoint ne tarissent pas d’éloges des premiers responsables du chaos économiques et financiers..
    De gros farceurs.
    Pas un seul mot des arriérés qui tuent l économie

  2. Les impôts doivent violer le secret professionnel en publiant les rapports de vérification. Comme ça on qui du patronat ou des impôts sont des voleurs.

  3. Bandes de voleurs autour d’un gala. Vous volez l’état en refusant de payer correctement vos impôts et taxes et vous ne voulez pas être redresser par les impôts. Vous avez des conseils fiscaux pourquoi ils ne vous défendent pas. Vous avez des voies de recours le tribunal administratif pourquoi vous n’y allez pas. Le jour où vous allez payer correctement vos impôts et taxes vos entreprises vont faire faillite et vos copines de petites filles stagiaires et européennes et de Conakry de Dakar d abidjan etc vont vous lâcher. Voleurs de l’état. Les impôts vous prennent chaque année les mains dans les sacs de l’état
    Vous demandez toujours des transactions pour ne pas payer les redressements. Aw ye a être to soutrala. Aux impôts on va violer le secret professionnel en disant ce que les patrons font.

  4. Mais Mr Moussa Alassane DIALLO ce phénomène n est pas nouveau au Mali où nos responsables d une manière générale créent leurs “lois” personnelles dans tous les domaines du secteur public Il n est pas spécifique aux Inspecteurs des Impôts seulement Toutes ces pratiques illégales sont dues à l IMPUNITÉ gangrène de notre pays germe des injustices, des abus de pouvoirs, des détournements des deniers publics bref de tous les maux de la société C est pourquoi j envie les États Unis où la faute commise la sanction pénale ou administrative suit conformément à la loi sans aucun état quelque soit ta fonction ou classe sociale Qu’ Allah protège notre MALIBA

  5. la mission du FMI, que nous avons au Mali a demontrer a plusieurs reprise qu’ibk etait un excellent gestionnaire machallah

  6. la politique d’ibk dans le domaine est tres clair !!!! ibk veut persmettre aux entreprises de se developper et de creer de l’emploi et c’est pour cela queles taux fiscaux sont plutot bas au mali

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here