Création d’un grand mouvement politique : SBM en passe de gagner son pari ?

0

Après avoir concrétisé la victoire de son mentor, Soumeylou Boubèye Maïga, puisque c’est de lui qu’il s’agit se lance maintenant un autre défi. Il s’agit de former un grand mouvement politique avec les grandes formations politiques du pays : Adéma/PASJ, RPM, URD, ASMA/CFP et UDD. Ce pari est en passe d’être gagné si l’on en croit à la stature qu’adopte Soumaïla Cissé. SBM va entrer dans l’Histoire s’il arrive à réussir ce challenge que d’aucuns qualifient d’impossible.

«La voie de l’héroïsme est parsemé d’épines », disait un Savant contemporain. SBM semble marcher sur cette voie au vu des exploits qu’il réalise dans la construction de l’édifice commun. Cela, dès sa nomination à la Primature, le 30 décembre 2017. Depuis lors, l’Homme ne fait qu’engranger d’exploits. Que ce soit sur le plan sécuritaire, alimentaire, social, diplomatique, etc.

Sous son magistère à la tête de l’Administration, le Mali se fait parler de lui sur la toile mondiale.

Il s’est engagé comme un grand manager lors de son déplacement à Mopti où il a tenu un langage de vérité aux forces du mal qui écument cette partie du territoire malien. A l’époque, il disait qu’il mènerait une lutte implacable contre les terroristes et intégristes présents dans cette zone.

Il a tenu parole dans la mesure où il est parvenu à ramener l’accalmie dans la plupart des localités de Mopti. Les forces armées et de sécurité présentes dans ces lieux travaillent à la sécurisation totale du territoire.

La ruée vers l’Alliance pour la Solidarité au Mali, Convergence des Forces Patriotiques (ASMA/CFP), sa formation politique est due à son dynamisme politique.

Grâce à son génie créateur, SBM élargit les bases de sa formation politique tant à Bamako qu’à l’intérieur du pays.
Chaque jour qui passe, on enregistre la venue de nouveaux militants. Cela, sans échanges de billets de Banque. Les nouveaux venus choisissent librement leur formation politique. «Le parti n’a donné quoi que ce soit à quelqu’un pour l’amener à l’ASMA/CFP. C’est le sérieux qui prévaut au sein de cette formation politique qui lui a valu ces adhésions massives», affirmait ainsi le PM lors du 2e Congrès ordinaire du parti, tenu les 29 et 30 décembre dernier, au Palais de la Culture Amadou Hampaté de Bah de Bamako.

Ces prouesses ont été reconnues par le Peuple malien dans son ensemble. Les citoyens l’ont reconnu pour venir au sein du parti.
De 4 Députés au départ, l’ASMA/CFP se trouve aujourd’hui à une vingtaine sans compter les Conseillers municipaux. La plupart de ces élus qui adhèrent au parti viennent des grandes formations politiques de la place.

Dr Bocary Tréta, Président du RPM et non moins Président de la Coalition Ensemble pour le Mali (EPM) l’a chaleureusement félicité pour son travail de construction nationale à la tête du Gouvernement malien. C’était à l’ouverture du 2e congrès de l’ASMA/CFP de décembre 2018. Il s’est réjoui de la confiance placée en lui par le Président de la République pour conduire les affaires du Gouvernement. Ce qui conforte la cohésion au sein des partis membres de la majorité. Quel coup de grâce pour le premier Responsable de l’Administration malienne, reconnu comme un gros travailleur.

Le PM profite du privilège à lui accordé par le Président de la République pour former le grand mouvement politique dont il rêve. Ce sera avec les grands partis du pays en l’occurrence le RPM, l’Adéma/PASJ, l’URD, l’ASMA/CFP et l’UDD. Un pari en passe d’être tenu si l’on en croit à l’attitude fédératrice adoptée par l’URD, le principal parti politique de l’opposition. Son Président Soumaïla Cissé s’est exprimé favorable à ce projet lors de la rencontre majorité-opposition tenue à son siège. Il s’est dit prêt à œuvrer pour le bien-être du Peuple malien. A cet égard, on peut dire que SMB a le vent en poupe pour gagner son pari de former un grand mouvement politique malien.

Sur le plan sécuritaire, le Chef du Gouvernement fait aussi œuvres utiles pour juguler la crise sécuritaire. Des initiatives qu’il a prises concourent à la sécurisation totale du pays, notamment la création des Brigades de Gendarmerie dans les Régions de Mopti et Ségou. Le top départ a été donné à Diallassagou, dans le Centre du pays, victime d’exactions terroristes plus précisément à Kolongo Peulh.

Aujourd’hui, l’unanimité semble être de mise que les lignes bougent sous l’égide de SBM à la tête du Gouvernement malien. A ce rythme, il pourra réaliser le projet présidentiel d’IBK pendant son dernier et ultime mandat à la tête du Mali.
La confiance qu’il bénéficie auprès de ce dernier le prouve à suffisance. En attendant, on peut lui souhaiter bon vent dans sa noble et exaltante mission pour le bonheur du Mali et le Bien-être des Maliens.

Ambaba de Dissongo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here