Crise politique née des législatives 2020 : Des candidats spoliés exigent le rétablissement de la vérité des urnes

0

L’information a été donnée, le jeudi 11 juin 2020, par le collectif des députés élus par le peuple et spoliés par la Cour constitutionnelle au cours d’un point de presse animé par Brehima Traoré, candidats aux dernières élections législatives à Kati.

Ce collectif mis en place dès la proclamation des résultats définitifs regroupe les élus spoliés des circonscriptions électorales de Bougouni, de Bafoulabé, de Kati, de Mopti, de Sikasso, de Tenekou, et de Youwarou, des communes 1, 5, 6 du district de Bamako.

A en croire Brehima Traoré, « l’urgence qui s’attache à la résolution de cette crise passe nécessairement par le rétablissement de la vérité de résultats de l’élection législative dans les circonscriptions concernés, par la reconnaissance de la volonté des électeurs. Au demeurant sur la base de nos constats et observations, nous attirons l’attention des pouvoirs publics sur des risques réels de perturbations de la paix sociale dans les localités concernées, consécutives aux frustrations subies ».

Selon Brehima Traoré, l’objectif du point de presse est d’informer sur les faits et actes relevés et vérifiables à la suite de proclamation des résultats définitifs du second tour des élections législatives du 19 avril 2020 par la Cour constitutionnelle. « Nous avons été témoins des résultats provisoires centralisés au niveau de nos préfectures respectives et du gouvernorat du district de Bamako, puis transmis au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation aux fins de proclamations des résultats provisoires avant l’étape de la Cour constitutionnelle qui est habilitée à proclamer les résultats définitifs. A la surprise générale, la cour constitutionnelle, en se prononçant selon sa volonté a, soit inversé les résultats, soit ignoré des requêtes avec des faits avérés en faveur de certaines listes », ajoute Brehima Traoré.

Kassim Diarra

Source  : la Priorité 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here