Crise sociopolitique : Voilà le profil du Président que propose l’Adema-PASJ pour la transition !

11

Une transition n’excédant pas 12 mois avec trois organes de gouvernance (un Président de Transition consensuel ; un gouvernement de Transition dirigé par un Premier ministre consensuel ; un organe législatif dénommé Conseil National de Transition). Le président de la transition doit être un civil neutre. La taille du gouvernement ne doit pas dépasser 25 membres. Tels sont les propositions du parti des abeilles.

Le parti dirigé par le professeur Tiémoko Sangaré a clairement évoqué, dans son document publié le 29 août 2020, sa volonté pour la mise « en route d’une transition politique dotée d’un agenda et d’un chronogramme précis devant conduire, dans les délais convenus, à des élections libres, transparentes et crédibles ».Pour ce parti, l’action des Pouvoirs publics doit se focaliser essentiellement sur la création des conditions d’un retour à l’ordre constitutionnel normal.

À l’analyse  du parti des abeilles, la transition doit permettre, entre autres : créer des conditions pour la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles, y compris la réorganisation territoriale ; l’organisation d’élections libres et transparentes conformément au nouveau dispositif institutionnel et organisationnel ; les conditions pour éviter l’isolement de notre pays en assurant le maintien de son ancrage dans les organisations internationales et régionales et singulièrement la CEDEAO. Pour arriver à ces objectifs, le parti des abeilles propose l’organisation des pouvoirs publics à travers un Accord politique de Transition (APT). Selon cette formation politique, cet Accord politique de Transition « doit être élaboré par une équipe d’experts mise en place par le CNSP, et soumis à l’approbation de l’ensemble des forces politiques et sociales (par voie de consultation et de concertations) avant sa promulgation ». 

Parlant des organes de transition, l’Adema propose trois. Ils sont, entre autres :Un Président de Transition consensuel ;un gouvernement de Transition de taille réduite (25 membres au plus) dirigée par un Premier ministre consensuel ; un organe législatif dénommé Conseil National de Transition (CNT).

Le profil du président de la transition selon l’Adema

La proposition de l’Adema est opposée à l’Acte fondamental du CNSP. Le parti n’est pas favorable à une transition dirigée par un militaire. « Le Président de la Transition doit être une personnalité disposant d’une expérience confirmée de la gestion d’État (connaissance avérée du fonctionnement de l’Administration d’État et des relations internationales), une personnalité non clivante et si possible neutre, une personnalité jouissant d’une bonne moralité et d’une respectabilité établie ». Tel est le profil du futur président que propose l’Adema pour la transition. Mieux, l’Adema souhaite que le président de la transition, en plus d’être civil, soit neutre. « De préférence, le Président de la Transition doit être un civil, afin de donner un signal fort quant à l’engagement du CNSP d’assurer une transition civile et corriger l’image de notre pays vis-à-vis de l’extérieur », a-t-on lu dans son communiqué.

Quant au  Premier ministre, Chef de gouvernement, estime le parti des abeilles, il  doit être aussi choisi selon les mêmes critères que le Président de la République. « Les Départements ministériels du Gouvernement de transition en charge des questions de défense et de sécurité, des questions liées aux réformes politiques et institutionnelles devraient être priorisés dans l’allocation des ressources et faire l’objet d’un suivi étroit et rapproché », propose l’Adema.

En ce qui concerne la durée, l’Adema propose au maximum une année. «La transition ne doit pas excéder douze (12) mois, en mettant le focus sur les réformes, indispensables à la tenue d’élections générales crédibles et transparentes », a indiqué la formation politique dans son document.

 

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Du n’importe quoi si réellement vous pouviez ou s’aviez faire des bonnes propositions ce pays allait avancer monsieur . vous aviez échouer il faut admettre , la junte savent ce qu’ils doivent entame comme démarche c’est des intellectuels comme vous . ceux-ci ne regarde pas la l’écume de la situation et oublie le problème . ils sont pas comme vous les leaders politiques qui ne tiennent que des beaux discours , sans poser des actes concrets . Un tiemoko qui pense être un géni dans tout. Oui on peut acheter un tranquillisants mais pas la paix .

  2. Rire hoummmmmm ADEMA sacré Adema
    Voici des gens qui doivent être tous guillotiné sans sentence comment c’est gens peuvent venir nous parlé du Mali ???
    Que le bon dieu soubahana ouattalla sauve le Mali Amina yarabi

  3. Que Dieu nous donne un bon dirigeant, sinon tout le monde a fait quelques choses.Personne n’est propre.Et les milidaires généraux,ne sont-ils des militaires ?

  4. BONJOUR À TOUS.
    MAIS ATTENDS ; LA FRANCE EST QUI ? POUR NOUS (MALI ) DE REMETTRE LE POUVOIR AUX DÉLINQUANTS FINANCIERS DÉCHUS. MAIS FLORENCE PARLY ELLE EST QUI POUR NOUS PARLER AVEC CET ULTIMATUM?. JE VIENS DE VOIR CETTE DERNIÈRE INFORMATION TOUT DE SUITE. NOUS NE SOMMES PLUS DANS L’ÈRE DE LA COLONISATION. CETTE ÈRE EST RÉVOLUE VRAIMENT. LA FRANCE CROIT QUE LE MALI EST L’UNE DE LEUR RÉGION. NON MAIS C’EST PAS POSSIBLE. C’EST ÉCOEURANT CETTE HISTOIRE. TROP C’EST TROP WAYE.

  5. M5-RFP des vautours réunis! pour eux la majorité est morte il faut mangé leurs cadavres. ils se trompent. en tout cas cette transition doit être consensuelle nous sommes tous des maliens. ils ne sont pas plus maliens que les autres. s’ils veulent le pouvoir absolut qu’ils attendent les élections si ils les gagnent? le peuple va les félicité dans le cas contraire si ils les perdent aussi qu’ils acceptes. ce la lois de la démocratie. ils pensent qu’ils sont plus légitime que les autres ils se trompent. la légitimité se trouve que dans les urnes et non dans la rue.

    • Ô citoyen aliéné et imbu de sa propre personne
      Vous êtes maliens aujourd’hui, c’est aberrant, à moins que vous changé de mentalité et de comportement, le Mali nouveau-né sera pas gangrené par des individus de votre acabit, menteurs, manipulateurs, tripatrouilleurs, rapaces et magouilleurs
      Clamez pour des élections, des urnes, vos pratiques étant connues nous verrons qui rira le dernier

  6. Bizzare, Bizzare, C’est ce Parti qui se permet de prendre la parole dans ce contexte. Parti dont les responsables ont été au pouvoir de 1992 à nos jour (régime Alpha, IBK et ATT). Ils ont eu 30 ans pour reformer le pays, mais le résultat a été 30 ans de corruption, de népotisme, de clientélisme,….
    Je m’inquiétè aussi car les soit disant “haut cadres” de l’administration malienne qui vont venir aux affaires dans les prochains jours sont issus des choix arbitraires, de recrutements faussés, de camaraderies mis en scène par les responsables du système ADEMA. Autrement dit, ils ont été les disciples de ceux qui avaient la destinée de ce pays durant les 30 dernières années. Alors, les élèves seront-ils pires que leurs maîtres ou en mesure de se ressaisir pour faire sortir le pays de cette situation difficile?

    • Vraiment mon frère vous avez tout dit
      Ils n’ont pas honte telles des mouches
      Ils jubilent en pensant hypothéquer le changement en gangrenant la junte, leur atout c’est cette audace tell un caméléon de changer de couleur à tout va et à tout instant
      Qu’ils ne se meprènnent point, il faut aller à l’audit moral et économique de la démocratie après avoir dépoussiérer la justice

  7. Un parti politique qui se prostitue lorsqu’elle ne gagne pas les élections. Au moment où le peuple prenait des balles, où étiez vous? Sous la table à lécher les couilles de Zonkeba et Assassin Brin. Maintenant vous sortez la gueule encore sale pour faire des propositions. Fuck off!

  8. Pour une refonte totale de l’État, il faut que à l’instar de l’UDPM, ce centre de formation de cleptocrates appelé parti ADEMA soit dissout et interdit. Vue la situation sécuritaire sur le terrain, est-il possible d’organiser d’ici un an des élections transparentes comme le veut l’ADEMA ?

    Ce parti ADEMA n’a aucune crédibilité, prenons le mémorandum du M5-RFP et appliquons la pour le salut du MALI. À bon entendeur…. 💡💡💡💡💡💡💡💡

    • Le n’appartient à personne seule ou aucun parti politique , mais à tous les maliens.
      Qu’il y ait coup d’État ou révolte ou encore rébellion , à chaque fois que nous voulons refondation nous devrons faire appel à tous les maliens pour rebâtir notre pays ,sans rancune aucune.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here