Déclaration suite à une réunion de son bureau politique : Le PIDS appelle le président de la République à écouter le peuple malien

3

Le Parti de l’Indépendance, de la Démocratie et de la Solidarité (Pids) a publié une déclaration, suite à la réunion de son Bureau politique, le mardi 07 juillet 2020 au siège du Pids, sous la présidence de Nouhoum Sidibé, président du Parti. L’analyse de la situation politique nationale était le principal point de l’ordre du jour de cette rencontre.

Dans sa déclaration en date du 07 juillet 2020, le Parti de l’Indépendance, de la Démocratie et de la Solidarité (Pids) informe que son Bureau politique a tenu une réunion extraordinaire le même jour, à son siège, sous la présidence du président du Parti, Nouhoum Sidibé.  La réunion était exclusivement réservée à la situation politique nationale “créée par les grandioses manifestations des 5 et 19 juin 2020, des différentes initiatives prises pour la sortie de crise, principalement le référendum du Mouvement du 5 juin Rfp (Rassemblement des forces patriotiques en date du 30 juin 2020 et de la rencontre qui s’en est suivie entre le président de la République et le Mouvement M5-Rfp”, lit-on dans la déclaration.

Le Pids a salué la participation du Mouvement Mali-debout (dont il est membre fondateur) à la création du M5-Rfp et aux manifestations des 5 et 19 juin 2020 ” qui ont été des moments forts de l’expression de la colère du peuple malien contre l’enlisement du régime en place dans une mauvaise gouvernance qui met en péril l’existence même du Mali”.

Toujours dans sa déclaration, le Parti de l’Indépendance, de la Démocratie et de la Solidarité (Pids) affirme n’avoir pas compris la réaction du président de la République au mémorandum du M5-Rfp “dont toutes les propositions de fond pouvaient être mises en œuvre dans le strict respect de la Constitution du 25 février 1992”.

C’est pour cette raison que le Pids “appelle le président de la République à écouter le peuple malien qui ne demande qu’à vivre dans un Mali de paix et de prospérité”.                                                                                                                        

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Il faut vraiment être de mauvaise foi pour affirmer que “toutes les propositions du M5-RFP pouvaient être mises en oeuvre dans le strict respect de la constitution du 25 Février 1992”.
    Relisez donc encore la constitution du 25 Février 1992 beaucoup plus attentivement!

  2. SE M. Daba DIAWARA, une tres bonne initiative parmi tant d’autres des patriotes maliens, des amis du Mali et la communauté internationale. Mais c’est mal connaitre IBK. Cet homme se la 25 eme heure du mouvement democratique, ne fera que narguer le peuple malien . Pour lui le Mali se limite à sa seule famille . Il n’a pas pitié de ce peuple agonisant , le Mali est sur le chemin de disparaitre . La complicité est a tous les niveaux , à commencer par la communauté internationale presente dans le pays avec un autre agenda que celui pour lequel elle est là. Quant aux maliens en general, toutes les parties confondues (politiques, religieuses, syndicales, societé civile , etc…) , sont co-autrices du calvaire vecu par les maliens depuis le 04 Aout 2013, date d’investiture de IBK comme President de la Republique. Il sortira par la fenetre de l’histoire, inchallah!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here