Dialogue national inclusif : Les réserves des Fare-An Ka Wuli

0

Dans une note dont nous avons pu nous procurer une copie, les Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (Fare – Anka Wuli) évoquent les raisons de leur non-participation aux travaux du Dialogue politique inclusif.

Selon le communiqué, convaincus que le Mali traverse actuellement la crise la plus grave, la plus profonde et la plus dangereuse de son histoire contemporaine menaçant l’existence même de la nation et du pays, le parti rappelle que des partis politiques dont les Fare-An Ka Wuli, associations et personnalités, collectivement ou individuellement, ont affirmé la nécessité de rassembler les Maliens, sous des vocables différents, afin qu’ensemble ils discutent des enjeux, des défis et des perspectives de leur avenir commun.Et de préciser que dans son communiqué du 12 septembre 2019 sur l’Atelier de validation du Projet de Termes de Référence du “Dialogue politique inclusif”, le Comité national d’organisation de la plateforme Anw Ko Mali Dron, dont le parti est membre, avait déclaré que les organisations membres de ladite plateforme ne participeront pas à l’atelier de validation de ces TDR les 14 et 15 septembre 20L9.

Aussi, le parti estime que la version finale des Termes de référence du Dialogue national inclusif, validée par le Comité national d’organisation, vient malheureusement indiquer que le processus ne sera ni inclusif ni participatif ni autonome. “Nous sommes bien loin de la qualité de l’organisation et de la préparation minutieuse nécessaire à un tel exercice. De ce qui précède, le Secrétariat exécutif national (SEN) des Fare- An Ka Wuli informe ses responsables, militants et sympathisants de l’intérieur et de la Diaspora, de la non-participation du parti au Dialogue national inclusif initié par le président Ibrahim Boubacar Keita et son gouvernement”, peut-on lire dans le communiqué.

Par conséquent, ajoute le communiqué, aucun responsable, militant et sympathisant n’a mandat pour représenter le parti à quelque niveau que ce soit au Dialogue national inclusif annoncé par le gouvernement.

  Boubacar PAÏTAO

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here