Diré : L’héritier de Noah Ag Atchia installe son successeur

0

Six années après la disparition du charismatique défunt député, Noah Ag Atchia, la population du Cercle de Diré renoue enfin avec la politique utilitaire. Son héritage sera incarné, selon toute vraisemblance, par le candidat du Rpm, Kalidi Sissao, dont l’élection ainsi l’orientation rappelle la touche politique de l’icône. 

Secrétaire général adjoint de la section conduite par le Directeur général de l’ANPE, Monsieur Sissao n’a certes pas réussi l’exploit de remporter la partie dès le premier tour. Il n’a en revanche donné aucune chance d’espérer à son adversaire du second tour, à en juger par les proportions d’une victoire coachée de main de maître par Ibrahim Ag Noah, fils aîné du défunt ancien député. Avec plus de 80% des suffrages validés par l’administration, la circonscription de Diré signe nettement la volonté d’un retour à l’époque de la grande complicité qu’elle avait jadis entretenue avec ses élus nationaux. Kalidi Sissao, qui sera sans doute confirmé par le prochain arrêt de la Cour constitutionnel, n’est pas l’héritier de Noah Ag Atchia attendu aux fonctions jadis assurées par le père. Mais c’est tout comme puisque l’unique siège parlementaire en jeu est sur point d’être ramené dans l’escarcelle du camp politique familial par Ibrahim Ag Noah, artisan de bout en bout de l’irrésistible machine activée pour la circonstance : du choix du porte-étendard, à la stratégie électorale gagnante en passant par les moyens matériels. Résultat : le précieux siège de Diré revient pour la première fois au RPM, le parti présidentiel, à l’issue des scrutins où le candidat a successivement obtenu 38,75% et 82,54% des suffrages. Cet exploit historique rappelle par ailleurs la touche politique de Noah Ag Atchia tant dans les proportions de la victoire que par la sublimité de l’usage qui en sera fait. En clair, si le successeur de Noah Ag Atchia est confirmé, son mandat sera consacré à une action parlementaire prioritairement orientée vers la satisfaction des besoins et attentes ayant rythmé ses engagements auprès des électeurs. Il s’agit essentiellement de l’accès de la population aux services sociaux de base et son insertion socio-économiques par des activités génératrices de revenus avec une prépondérance aux couches vulnérables, victimes des conflits et personnes en situation de handicap. Ce n’est pas tout. L’épanouissement étant fragile sans stabilité, la cohésion sociale et la culture de la paix seront également au cœur des préoccupations du candidat, qui s’est par ailleurs choisi comme credo le suivi-évaluation de ses actions, l’obligation de rendre compte mais aussi le rassemblement de l’ensemble des composantes et tendances politiques locales autour du dessein partagé de développer le cercle.

Et, comme gage de bonne foi, la nouvelle dynamique en cours à Diré se traduit par des esquisses de réalisations mesurables à la confiance accordée au candidat Sissao. Il s’agit entre autres des systèmes d’accès à l’eau potable équipés de pompes solaires à Dongo (Commune de Tindirma) et Bawa (commune de Haibongo), deux villages où un projet d’activités génératrices de revenus a été initié. 

A KEÏTA 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here