Dr Choguel Kokalla Maïga reprend service : Debout pour la consolidation de la souveraineté

3

C’est un Premier ministre visiblement bien reposé qui a été reçu, vendredi dernier, par le chef de l’état. Il a appelé à l’union sacrée autour du président Goïta et réitéré son engagement aux côtés de la jeune génération déterminée à se battre pour la renaissance du Mali et de l’Afrique.

Après plus de trois mois de « repos forcé » suite à des ennuis de santé, le Premier ministre a annoncé qu’il reprend service. L’annonce a été faite vendredi dernier à Koulouba à l’issue d’une audience accordée par le chef de l’état, le colonel Assimi Goïta. Ensuite, il s’est rendu à son bureau à la Primature où ses collaborateurs lui ont réservé un accueil enthousiaste.

Du 10 août au 25 novembre 2022, c’est le temps que Dr Choguel Kokalla Maïga aura passé en « repos forcé » sur recommandation de ses médecins. Cette situation, inédite dans les annales politiques de notre pays, avait donné lieu à toutes sortes de supputations. Certains observateurs de la scène politique soutenaient que sa santé ne lui permettrait plus de reprendre son poste.

Alors que d’autres, surtout ses proches, ses collaborateurs et ses soutiens, rassuraient sur son état de santé qui, selon eux, évoluait de façon satisfaisante. Et ces dernières semaines, des proches annonçaient, sans convaincre grand monde, le retour imminent du locataire de la Primature.

Les faits ont démontré que ces informations n’étaient pas dénuées de fondement. Et vendredi dernier, c’est un Choguel Kokalla Maïga, visiblement bien reposé et bien remis de ses ennuis de santé qui a été reçu par le chef de l’état.

A sa sortie d’audience, il n’a pas manqué de remercier vivement le colonel Assimi Goïta pour le soutien affiché au cours de la période de convalescence. Choguel Kokalla Maïga a surtout souligné sa volonté et son aptitude à reprendre son poste de Premier ministre.

Après l’entretien avec le président de la Transition, Dr Choguel Kokalla Maïga a été accueilli avec des applaudissements nourris au rez-de-chaussée de la Primature par ses collaborateurs avec à leur tête, son directeur de cabinet, Pr Issiaka Ahmadou Singaré. Après cet accueil triomphal, le Premier ministre a tenu à adresser un message de remerciement aux dirigeants de la Transition et à l’ensemble des Maliens.

Dr Choguel Kokalla Maïga a indiqué qu’après plus de trois mois d’absence, il est de retour en pleine possession de ses capacités physiques et intellectuelles. Il a remercié le président Assimi Goïta pour avoir su préserver son intimité pendant tout ce temps. Mais aussi, les colonels Malick Diaw, Sadio Camara, Modibo Koné et le colonel-major Ismaël Wagué « dont chaque visite rendue a été une occasion de réitérer le désir de rester ensemble jusqu’au bout ».

Il a adressé, de façon singulière, ses remerciements à son médecin traitant, à toute l’équipe de l’Institut Pasteur qui s’est occupée de lui avec professionnalisme et bienveillance. Mais aussi à l’ensemble du corps médical du Mali.

LOGIQUE DE SUJÉTION- Par ailleurs, il a rendu hommage au colonel Abdoulaye Maïga qui a accepté « la redoutable charge de Premier ministre par intérim qu’il a remplie à souhait, tout en exerçant ses missions de ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Porte-parole du gouvernement ». Il l’a félicité pour sa brillante intervention à la tribune de la 77è session de l’Assemblée générale de l’Onu à New-York et pour l’accueil triomphal qui lui a été réservé à son retour à Bamako.

Pour le Premier ministre, la génération Assimi et compagnons, civils et militaires, c’est cette jeunesse qui a sonné l’éveil des consciences, qui a choisi pour devoir de génération, la renaissance du Mali et de l’Afrique. « Cette génération se caractérise par sa révolte contre la logique de sujétion. C’est la jeunesse qui veut vivre la vie de son époque, qui ne veut pas rater le train de la transformation numérique », a indiqué Dr Choguel Kokalla Maïga.

Avant d’ajouter que cette génération est une jeunesse révoltée « contre l’idéologie infantilisante qui fait de l’Africain, l’éternel assisté, incapable de raison, balloté entre des choix qui sont imposés…. ». Il soutiendra aussi que la génération Assimi, c’est cette jeunesse qui a décidé de briser le complexe dominant-dominé si caractéristique de nos relations avec certains États.

En outre, le Premier ministre a souligné que la génération des acteurs de la rectification, civils et militaires, guidés par Assimi Goïta a vite compris que la construction nationale repose nécessairement sur des valeurs qui fondent le vivre ensemble, l’appartenance à une communauté de destin. Il s’agit de l’amour de la patrie, la protection du patrimoine national, la sauvegarde de l’intérêt général qui passe par l’affirmation de la souveraineté et de la dignité, du libre choix de nos partenaires stratégiques et des intérêts de notre peuple.

Le chef du gouvernement a appelé à la mutualisation de toutes les forces nationales acquises à la Transition, quelles que soient leurs origines politiques, sociales, professionnelles, culturelles et cultuelles, afin de rendre irréversible le changement.

« Mettons-nous ensemble dans une véritable union sacrée, derrière le président de la Transition, pour sauver notre patrie. J’invite à laisser tomber toutes les autres considérations pour sauver notre Nation », a exhorté Dr Choguel Kokalla Maïga. Enfin, le Premier ministre a annoncé sa reprise officielle de service pour ce lundi.

Par Dieudonné DIAMA

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Que Dieu améliore d’avantage son état de santé !
    Qu’il trouve des remèdes aux maux du Mali.
    Sinon la vie est Pati sakanah actuellement au Mali. Nous nous trompons en disant que le Mali est envié actuellement en Afrique.

  2. Nous souhaitons beaucoup de succes a nos vaillantes autorites de la transition pour un Mali digne, libre, souverain, juste et propere sous une gouvernance vertueuse!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here