Election présidentielle 2018 : Tourner la page

13
IBK et Soumaïla Cissé au second tour

L’élection présidentielle 2018 est bien terminée. Et définitivement.

Elle a donné comme gagnant IBK  et Soumaïla Cissé perdant.  Le grand homme et ses partisans doivent à présent  accepter de tourner la page et envisager l’avenir avec sérénité.

Le Mali  est, à n’en pas douter  un grand pays qui a enfanté (et continue de le faire) de grands hommes. Certains sont morts pour ce pays,  d’autres, ‘’debout sur les remparts’’ sont résolus de mourir pour notre Maliba.

Le devoir de tous est de reconnaitre cette réalité.

Nulle part au monde il n’y a eu, et il n’y aura d’élections propres au sens propre du mot.

Certes, l’élection présidentielle 2018 au Mali s’est passée avec des insuffisances, des erreurs et même  parfois des fraudes. Cela est incontestable.

Qu’à cela  ne tienne, les résultats ont été proclamés officiellement et acceptés par la majorité des Maliens et la Communauté internationale. Il faut donc s’y conformer.

Les hommes viennent et passent.  Le Mali est eternel.

Il ne s’agit point pour nous d’être du côté du vainqueur ou  de celui du vaincu.  Soumaïla Cissé,  ce grand fils du pays, ce démocrate sincère, cet homme compétent, intelligeant et valable au sens propre comme au figuré  (tout comme ces grands hommes qui l’entourent)  doit accepter sa défaite.

De son patriotisme et du bien qu’il veut pour le Mali, nul ne peut en douter. C’est d’ailleurs pourquoi, à toutes les élections présidentielles auxquelles il a participé, il aura toujours accédé au second tour.

N’obtiendra  cependant le pouvoir que celui auquel l’attribueront Dieu et le peuple disait l’autre.

Des marches par ci, par là n’y changerons rien. Pire, c’est donner l’occasion à certains malveillants de perturber la quiétude de nos braves populations qui se battent pour vivre et dans certain cas… survivre.

Les grands hommes (Soumaïla Cissé en est un) savent perdre ou gagner, mais continuent de lutter pour leur idéal.

Dans certains pays voisins comme le Sénégal ou encore la Côte d’Ivoire, des opposants au régime ont attendu longtemps, (plus de 30 ans dans certains cas) pour finalement accéder au pouvoir.  Cela s’appelle persévérance, patience et détermination. Ce ne sont pas Me Abdoulaye Wade du Sénégal et Laurent Gbagbo de la Côté d’Ivoire qui diront le contraire.

Le Mali, notre  « Maliba » a aujourd’hui plus que jamais besoin de paix.  Cette paix qui ne peut être réalité que lorsque ses fils, tous ses fils se tendent la main.

« Qu’Allah bénisse le Mali » !

Boubacar Sankaré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Quelle est la plus value d’un tel article? Où sont les propositions de sortie de crise? Le renoncement? L’abandon à Dieu? La prochaine fois que vous vous y essayerez, ayez l’amabilité de nous faire des propositions. Vous avez choisi votre camp tout en le niant. Ce n’est pas comme cela que vous allez réconcilier les Maliens. Ne faites pas fi de cette déferlante humaine qui récuse la légitimité des tenants du pouvoir. Ne faites pas fi de la diaspora qui condamne la fraude et la mal gouvernance.

  2. Très Cher journaliste Boubacar SANKARE, il faut cesser de se méprendre car une page ne se tourne pas dans le sens d’une génération spontanée dans la mesure où cet exercice de l’élection présidentielle de juillet 2018 a drainé beaucoup d’énergies et de ressources financières qui ne sont pas sans conséquence sur le camp de cette opposition totalement laminée économiquement et physiquement. Avec des arrogances et des regards méchants envers les autres maliens, IBK et ses hommes finirons comme des ennemis très bientôt et ils se regarderons mal et très mal, le camp de l’opposition grandira très prochainement avec des grandes déceptions de certains grands ténors du camp présidentiel. Il n’est pas facile d’attendre son tour car l’arrogance des uns qui sont invités actuellement à la soupe fera décevoir les autres non encore invités à la soupe. Nous irons vers une situation très chaotique qui fera du Mali une cour de volcan dans un proche avenir, aucune prière ne peut arrêter ce feu.

  3. A CHACUN SON SOLEIL. FELIC ITATIONS EXCELLENCE. QUE LE TOUT PUISSANT VOUS ASSISTE DANS L’EXERCICEN DE CETTE FONCTION ET GUIDE QUOTIDIENNEMENT VOS PAS AMEN

  4. Je suis d’accord sur toute la ligne sauf qu’il ne faut parler de Dieu dans ces histoires politiques. Dieu nous observe tout simplement et après il y aura le jugement dernier. Celui qui profite de sa force ou de l’argent des pauvres populations pour accéder au pouvoir récoltera les conséquences pendant le jugement dernier.

  5. Merci Sangare pour cette reaction a cet article d un criminel.Tous ceux qui cautionnent cette corruption ce vol institutionalises sont des criminels des apatrides.Aucun peuple digne et fier ne peut s accommoder d un etat de deliquescence de la societe malienne tel qu il est aujourdhui.
    L auteur de cet article est juste un criminel

  6. @Digne fils de wurwaye, tu ne sais meme pas lire sinon Sankare a clairement dit que les Elections ont ete entachees d’insuffisance, d’erreurs et meme de fraude. Donc c’est aux Maliens et pas a toi le roi MAUDIT dde segou le grand apatride de decider de ce qu’ils veulent faire avec ce constat clair d’un President Boua IBK qui n’est pas du tout democratiquement elu? Faut-il accepter les insuffisances, les erreurs et MEME la fraude electorale dans notre democratie? Faut-il accepter les sacrifices humains des albinos? Faut-il accepter des assassinats des femmes par leur mari a cause d’infidelite dans les bureaux de la Presidence a Koulouba? Ce sont la les questions fondamentales et Cisse et ses partisans ou tout patriote Malien vont continuer a lutter contre le vol, et la fraude. On ne peut pas aimer le Mali et aimer IBK. Boua ka bla

    • La question de l’election presidentielle a ete’ tranche’e par la Cour Constitutionnelle et IBK a prete’ serment comme president de la republique devant la Cour Supreme! TANT QUE SOUMAILA CISSE’ NE RECONNAIT PAS LES DECISIONS DES HAUTES COURS CITEES PLUS HAUT, PERSONNE NE DIALOGUERA AVEC LUI!!! IL PEUT DIALOGUER AVEC LUI MEME ET SES PARTISANS MAIS LE PRESIDENT IBK QUI EST LE PREMIER MAGISTRAT DE LA REPUBLIQUE NE DISCUTERA PAS AVEC UN HOMME QUI REFUSE DE RECONNAITRE LA DECISION DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE ET CELLE DE LA COUR SUPREME!
      SI SOUMAILA CISSE’ VEUT UN DIALOGUE AVEC LE PRESIDENT IBK, IL DOIT REMPLIR LES TROIS CONDITIONS SUIVANTES:
      1- RECONNAITRE LA DECISION DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE ET CELLE DE LA COUR SUPREME
      2- DEMANDER UN PARDON AUPRES DU PRESIDENT ET DU PEUPLE MALIEN POUR LES BASSESSES DE CERTAINS DE SES PARTISANS A’ BAMAKO, NEW YORK ET PARIS
      3- SE DEMARQUER CARREMENT DESDITS PARTISANS QUI PORTENT ATTEINTE A’ L’HONNEUR, A’ LA DIGNITE’ ET A’ L’IMAGE DU MALI!!!!

      • Une cour constitutionnelle illegitime et une Cour supreme illegitime, toutes deux ont accepte d’enteriner le vol et la fraude electorale mais jamais IBK ne sera un president legitime au Mali et lui-meme sait qu’il n’a pas elu, seul un digne fils de wuruwaye comme toi le pense parceque tu penses par tes fesses, idiot et descendant d’idiots.

        • LE MALI AVANCE!!!!! SOUMAILA DOIT REMPLIR LES CONDITIONS CITE’ES DANS MON POSTE QU’IL VEUT UN DIALOGUE!!!
          Je te remercie pour les insultes!!!

  7. Aucune page ne sera tournée tant que le voleur ibk ne cede le pouvoir au gagnent Soumi. C’est trop facile de dire qu’il n’y à jamais d’élections parfaites. Tout ceux qui ont félicité Ibk, notamment la France, n’auraient jamais accepté chez eux une seule des irréguliers constatées au Mali. Alors? Pourquoi dire de tourner la page? Jamais au grand jamais. Il faudrait que Tout le monde sache qu’il ne devrait plus y avoir des élections de ce type chez nous. Plus jamais. Ceux qui disent de tourner la page sont des ennemis du Mali. IBM devrait être traqué partout il se rendra en dehors du Mali. Ce M a vendu le Mali au azawadiens. Attendez de voir le Mali divisé très prochainement. Maliens ouvrez vos yeux et dites non plus jamais de fraude électorale dans notre pays. Fini, fini

  8. La paix,la stabilité,la quiétude sont l’essence des nations démocratiques.
    Les grèves incessantes,les marches permanentes,l’insécurité ambiante sont le signe d’une nation en quête de système démocratique convenable.
    Oser dire qu’il faut tourner la page alors que les insuffisances constatées ne sont pas corrigées exprime une irresponsabilité inqualifiable et le signe que l’auteur de cet article est un LAQUAIS au service des fossoyeurs de notre démocratie.
    On fait sciemment de prendre l’exemple sur deux pays qui ont une expérience démocratique différente de la nôtre dont les opposants n’ont pas eu le pouvoir de la même manière.
    Pourquoi ne pas prendre l’exemple sur les pays dont IBK est entrain de prendre indéniablement le chemin?
    Les opposants qui ont affronté OUMAR BONGO ONDIMBA et EYADEMA ont ils pu accéder au pouvoir?
    Sait on POURQUOI non seulement les opposants de ces deux pays n’ont pas pu accéder,pire ils ont été laminés?
    Que l’auteur de cet article sache que le combat qui se mène actuellement ne concerne ni SOUMAILA CISSE ,ni IBRAHIM BOUBACAR KEITA.
    Il s’agit de sauvegarder la démocratie malienne .
    Sauver la démocratie malienne c’est aspirer à la paix sur toute l’étendue du territoire.
    Accepter ces résultats frauduleux sans que des mesures idoines soient prises pour éviter qu’ ils se DUPLIQUENT,c’est préparer l’insécurité permanente d’une société dont les habitants peinent à joindre les deux bouts en période de stabilité permanente.
    Imaginez sa situation en période d’insécurité permanente ?
    AUCUN PEUPLE NE S’EST AFFRANCHI DU SOUS DÉVELOPPEMENT EN ACCEPTANT LES AGISSEMENTS MALSAINS,IGNOBLES,CRIMINELS DES AUTORITÉS DONT LE SEUL BUT EST DE JOUIR DES DÉLICES DU POUVOIR.
    Le combat qui est en cours qui gêne énormément les tenants du pouvoir jusqu’à recommander un article insultant pour tout un peuple digne doit continuer car il permet de rétablir la stabilité permanente source de l’établissement d’une démocratie viable au service d’un développement économique .
    Il n’est pas destiné à permettre à un homme d’accéder au pouvoir,mais organiser une élection sincère et transparente par laquelle le peuple peut faire son choix librement.
    Il sert à remettre le pouvoir au peuple qui doit être le seul maître du système.
    ACCEPTER CES RÉSULTATS FRAUDULEUX INQUALIFIABLES ,C’EST ADOUBER LA MISE EN PLACE D’UN SYSTÈME MONARCHIQUE EN COURS AU GABON ET AU TOGO.
    C’est pourquoi le combat n’est pas destiné à permettre à SOUMAILA CISSE d’exprimer sa légitimité au sommet de L’ÉTAT ,mais empêcher qu’ une monarchie s’implante.
    Tourner la page sans une réforme majeure de notre système démocratique est criminel pour tout un peuple, surtout pour les plus démunis car le système que veux mettre en place IBK et son CLAN est destiné à créer des esclaves au service des maîtres qui pillent les ressources publiques pour les distribuer aux plus démunis qui resterons tel éternellement.
    DES COMPLEXÉS QUI NE SE VOIENT GRAND QU’ EN VOYANT D’AUTRES EN DESSOUS DANS LA SOUFFRANCE QUÉMANDER LEURS AIDES.
    Le combat démocratique en cours concerne les maliens qui nourrissent un avenir démocratique véritable pour leur pays.
    SOUMAILA CISSE peut y adhérer ou se retirer,ça ne modifiera pas la détermination des compatriotes qui sont déjà engagés à fond.
    La stratégie en cours est destinée à mettre en place un pouvoir au service du peuple.
    IBK et son CLAN veulent le contraire :l’instauration d’un régime monarchique à visage démocratique hypocrite.
    La première stratégie est destinée à favoriser une société stable au service du développement économique.
    La deuxième est source d’une instabilité permanente car destinée à exploiter d’autres compatriotes au service d’autres plus privilégiés.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue .

  9. Soumaila doit reconnaitre qu’IBK est le president dument elu, condamner les bassesses de ses partisans et se demarquer carrement d’eux! On parlera du reste apres!!!

    • Digne fils de wurwaye, tu ne sais meme pas lire sinon Sankare a clairement dit que les Elections ont ete entachees d’insuffisance, d’erreurs et meme de fraude. Donc c’est aux Maliens et pas a toi le roi MAUDIT dde segou le grandd apatride de decider de ce qu’ils veulent faire avec ce constat clair d’un President Boua IBK qui n’est pas du tout democratiquement elu? Faut-il accepter les insuffisances, les erreurs et la fraude electorale dans notre democratie? Faut-il accepter les sacrifices humains des albinos? Faut-il accepter des assassinats des femmes par leur mari a cause d’infidelite dans les bureaux de la Presidence a Koulouba? Ce sont la les questions fondamentales et Cisse et ses partisans ou tout patriote Malien vont continuer a lutter contre le vol, et la fraude. On ne peut pas aimer le Mali et aimer IBK. Boua ka bla

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here