Elections présidentielle et législative couplées : Le CMDID outille les partis politiques sur le cas burkinabé

0

Le centre Malien pour le Dialogue Inter-partis et la Démocratie (CMDID) a organisé, le mardi 15 décembre 2015, à l’hôtel Salam, un atelier de restitution du voyage d’étude sur l’observatoire des élections présidentielle et législative couplées au Burkina Faso. L’atelier était présidé par le président de la CENI, Mamadou Diamoutani, en présence du vice président de la fondation, Dajié Sogoba ainsi que plusieurs représentants partis politiques.

A l’entame de ses propos, le vice président de la Fondation a tenu à remercier les partis politiques pour  leur présence à cette journée de restitution de la mission au Burkina Faso. Il dira que depuis quelques  années , les échanges interpartis et d’expériences organisés par la CMDID ont permis d’enrichir la classe politique  sur nombreuse thématiques dont celle de la préparation et l’organisation des élections. Selon lui, la question cruciale de l’organisation des élections  prochaines communales, régionale et du district de Bamako tant de fois reportées, revêt un intérêt particulier pour les citoyens maliens et particulièrement les acteurs politiques et institutionnels. Aux dires du vice président, la confiance que l’on pourrait placer au processus électoral passe nécessairement par l’information et le développement des compétences des acteurs pour la compréhension et l’administration des instruments et outils en rapport avec les élections. Il ajoutera que la fondation offre à travers cet atelier de restitution, une tribune aux partis politiques afin d’échanger et de renforcer davantage leur expertise sur les questions électorales. Par ailleurs, le Président de la CENI, Mamadou Diamoutani a apprécié cette initiative de la fondation ainsi que d’autres initiatives qu’elle entreprend envers les partis politiques. Il a souhaité que cet atelier de restitution puisse accroitre les compétences des partis politiques et que l’expérience des élections couplées du Burkina Faso  leur servira d’expérience.

Ousmane Baba Dramé

PARTAGER