Futur mariage de raison entre le RPM et l’URD : Qui sera le grand perdant ?

0
Soumaila Cissé lors de la rencontre URD-RPM
Soumaila Cissé et Bocary Treta lors de la rencontre

Au  Mali le comportement de la  classe politique est un cas d’école. Il n’est pas rare de voir les ennemis politiques d’hier être des alliés aujourd’hui. Les expériences précédentes le prouvent. Les alliances se font au gré des intérêts des uns et des autres. Ce qui était considéré comme  une rumeur de palais se précise. La semaine dernière le tout puissant président du RPM Bocary Treta a fait amende honorable    en faisant le déplacement pour rencontrer au siège de l’URD son président l’honorable Soumaila Cisse et chef de file de l’opposition. Les deux pachydermes du landerneau politique semblent voir désormais dans la même direction. A l’EPM  cette visite du Dr Treta  a déjà suscité des grincements de dents. Certains partis du regroupement craignent de se retrouver sur l’échafaud. Du côté du Front Pour la Sauvegarde de la démocratie, des partis ont la peur au vendre car ils s’inquiètent de leurs sorts. Pour ces formations  si le remorqueur qui est l’URD se retrouve dans le même bateau que le RPM, c’est la fin du regroupement.

Le mariage de raison entre l’URD et le RPM n’est plus qu’une question de semaine à  en croire le dernier développement de l’actualité. En effet les deux grands partis semblent désormais disposer   a baissé le curseur de la tension  pour aborder les dossiers chauds  qui se trouvent dans les casseroles à savoir la révision constitutionnelle, les élections législatives et les régionales. Dans les coulisses des leaders politiques des deux tendances estiment que ce rapprochement fait parti de l’ordre naturel des choses car les deux partis ont tété à la mamelle,   le parti ADEMA. Ce rapprochement a poussé les jeunes cadres de l’URD a poussé un ouf de soulagement. En effet après cinq  ans de    galère les jeunes cadres de l’URD n’ont pas caché leur volonté de voir le président du parti Soumaila finaliste malheureux de la dernière présidentielle amorcé un rapprochement avec le RPM avec au bout du compte une participation à un futur gouvernement d’union nationale avec des postes clés  pour le parti de la poignée de main. Pour certains partis de l’alliance électorale Ensemble Pour le Mali, c’est une façon de les reléguer au second plan. Ce qui aura des conséquences graves en terme d’équilibre car ils risquent de se retrouver avec des miettes. Du côté du Front Pour la Sauvegarde de la Démocraties, les inquiétudes ont déjà commencé. Le jusqu’au – boutiste président du PARENA Tieble Drame  voit d’un mauvais œil, ce rapprochement qui risque de disloquer ce qui reste de son  parti.   L’homme est un extrémiste dur et têtu, il est un des partisans de la ligne dure envers le pouvoir. Il fait parti de ceux qui au sein du F SD s’opposent à une reconnaissance de  Ibrahim Boubacar Keita comme président.   Mais en tant que animal politique, il  doit pouvoir s’adapter à la nouvelle donne politique.

Biratike  

Le Triomphe

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here