Ibk à l’intérieur du pays : Le grand marchandage politique

85
L'acceuil du président IBK à Baraouéli lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou
L'acceuil du président IBK à Baraouéli lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou

Au-delà des rencontres politiques, en marge des activités inscrites, pour revigorer le parti présidentiel en proie à la fracture, la visite dans les localités de Ségou ne diffère en rien de celle effectuée en Août dernier dans la région de Sikasso, faite d’extorsion de fonds auprès des pauvres communes rurales. Les administrateurs de l’Etat, les préfets qui rivalisent d’actes d’allégeance, sont les artisans de ces forfaits, pour réussir une mobilisation inégalée des populations lors de la visite présidentielle. Les villes visitées sont complètement paralysées. Le cas de la ville de San hier, est assez révélateur. Les forces de sécurité sont mises à contribution pour appliquer la règle de ‘’TOUT IBK’’ ou rien. La rencontre de l’opposition par le président Ibk n’a été que pure forme, pour maquiller la dynamique influée au camp majoritaire qu’il a rencontré séparément à Ségou.

 

En tournée dans la région de Ségou, depuis lundi, le président de la République IBK, à la tête d’une forte délégation, s’est rendu hier, 10 décembre 2015, dans le cercle de San. Pour cette occasion « grandiose », la ville de San est devenue une ville morte, toutes les activités étant arrêtées au profit de la mobilisation pour l’accueil.

Sur les antennes des radios de la ville, les autorités locales ont donné l’ordre de fermer le grand marché et les boutiques de la ville. Tous à l’accueil du président IBk ! Les écoles, aussi, furent fermées. «  Cela fait trois jours que les écoles sont fermées au motif que le président doit venir dans la ville. Le préfet de la ville a demandé la fermeture du marché et les boutiques de la ville sur les antennes des radios. La ville est complètement paralysée à l’occasion de cette visite», témoignent très mécontents, des habitants de la ville de San qui ont appelé notre rédaction.

Quelques boutiquiers récalcitrants, en réalité ceux qui veulent se prévaloir de leur liberté d’aller ou non à cet accueil, ont bravé l’interdiction d’ouvrir leurs magasins en allant au marché. Ils ont été rappelés à l’ordre par des policiers qui ont patrouillé la ville à cet effet. Les habitants fustigent le culte de la personnalité en construction autour de celui qui se veut ‘’illustre descendant de Soundjata’’. « S’il faut qu’on arrête de vivre parce que le président est dans nos murs, nous préférons qu’il ne mette plus les pieds à San », peste un habitant de San. Ces atteintes imposées aux habitants de San, comme à celles des différentes localités visitées, ne reflètent que la partie visible de l’iceberg. Il est demandé aux populations bien plus que ça. Il leur est par ailleurs demandé de mettre la main à la poche, pour donner de belles ‘’fausses images’’ de la localité, lors de la visite présidentielle. C’est une habitude et la présente fera difficilement exception.

Rappelez-vous que lors de la précédente visite du président de la République dans la région de Sikasso, en août dernier, les préfets ne sont pas demeurés en reste pour mieux dépouiller les pauvres paysans dans les différentes communes.

« Pour accueillir le président de République à Koutiala, le préfet du cercle a contraint chacune des 36 communes à payer de 100 000 F CFA à 250 000 F CFA selon le nombre de conseillers communaux. Le Conseil de cercle et l’Association des maires du cercle ont chacun déboursé la somme de 500 000 F CFA, d’autres particuliers a été forcés à débourser de l’argent à l’administrateur local », peut-on lire dans l’Indicateur Du Renouveau du 25 août 2015.

Première visite à Koutiala depuis son élection à la magistrature suprême du pays en 2013, Ibrahim Boubacar Kéita, a visité Koutiala le 22 août dernier, à la faveur d’une tournée dans la 3e région entamée le 20 août.

Au-delà des communes en fonction du nombre de conseillers communaux, le Conseil de cercle et l’Association des maires du cercle, appelée “Miniankala Kafo”, ont déboursé 500 000 FCFA chacun. En plus, au quatre perceptions qui recouvre les impôts et taxes des différentes communes du cercle, le préfet est passé prendre les sommes et obliger les maires à faire les mandats après les prélèvements. « Le préfet nous a dit que ces sommes permettront d’équiper les locaux de la préfecture où IBK a passé la nuit », avait confié un élu local, s’indignant de ce comportement peu orthodoxe de l’administrateur local.

Dans la parution de votre quotidien ‘’Le Républicain’’ du 24 août, il est souligné que les communes dans le cercle de Koutiala avaient été contraintes par les hautes autorités de la région de Sikasso à donner de l’argent pour préparer la venue du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, dans la Région. Et cela, au moment où les communes étaient confrontées à de graves problèmes financiers qui expliquent que certaines ne réussissent plus à payer les salaires de leurs fonctionnaires depuis 6 mois pour certaines, 25 à 26 mois pour d’autres. Seules 4 communes sur 36 dans le cercle de Koutiala étaient à jour dans le paiement des salaires de leurs fonctionnaires. Nos sources ont précisé que les communes qui avaient tenté de refuser eurent été menacées de voir le montant demandé prélevé sur l’argent que doit leur verser l’ANICT. Au point que certains maires se sont interrogés s’il s’agissait du retour à un ordre ancien du régime UDPM, ou pire du colonialisme ? Le budget d’Etat n’a-t-il pas prévu de visite présidentielle à l’intérieur du pays ? Que fait-on de l’argent prévu à cet effet ? Selon nos interlocuteurs, ces différentes communes sollicitées financièrement pendant la visite présidentielle ont souffert financièrement, car l’argent qui leur avait été octroyé, soit 900.000 FCFA/ commune, n’est plus versé depuis le coup d’Etat de 2012.

Madiassa Kaba Diakité 

B Daou

PARTAGER

85 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi affirmez vous de tels mensonges au sujet de IBK
    L’état doit apporter une rude sanction au journaliste comme ça ils n’auront plus à affirmé de tels propos à ce sujet

  2. 20 millions de francs CFA, alors que les travaux ne sont pas encore terminés.
    Dans les poches de qui sont quittés les 20 millions ? moi à vrai dire je ne comprends rien sur ce sujet
    Il n’y a aucun éclaircissement là dessus.

  3. Il est facile d’aimer une république dont IBK est le président.
    IBK a la carrure d’un chef d’état et il n’est pas permis à tout le monde de diriger une nation même TIEBILE DRAME n’a pas les crans .IBK est rempli de sagesse.

  4. L’idiot suppose toujours ou l’envie de cacher le mal que l’on a fait, ou de déguiser celui que l’on veut faire, et en même temps l’impuissance de commettre l’un ni l’autre en la présence de celui que nous craignons et que nous avons résolu de tromper ; le mensonge est un acte lâche.
    je ne comprends pas pourquoi Le pire ennemi du journaliste malien, c’est l’information.
    Un bon journaliste ne lit qu’un journal, le sien, et dans ce journal, il ne lit qu’un article, le sien.
    alors Si vous n’avez pas faillit à votre vocation , commencez à donner des articles sensés

  5. Vous savez cher journaliste Le mensonge et la crédulité s’accouplent et engendrent l’opinion.
    Le journaliste malien, lui peut écrire n’importe quoi et se tromper sur tout, cela ne change rien, ses journaux se vendent toujours toujours mal.
    Et après vous que l’état vous bâillonne apprenez à dire la vérité dans vos article .Franchement vos articles sur Segou c’est de la merde

  6. Le pouvoir du journaliste ne se fonde pas sur le droit de poser
    une question, mais sur des vrais articles.
    vOUS dites du n’importe quoi sur IBK et au fait Avez vous un agent de rédaction parce que là vous faites trop de fautes.

  7. ( IBK à l’intérieur du pays : Le grand marchandage politique) Le démenti sur le Grand mensonge du journal républicain

    L’annonce de la venue du Président Ibrahim Boubacar Keita en 4ème région a été bien accueillie par la population. Cette visite comme dans les autres visites a été une fierté pour la population.

    En tournée dans la région de Ségou, depuis lundi, le président de la République IBK, à la tête d’une forte délégation, s’est rendu hier, 10 décembre 2015, dans la 4ème région. Pour cette occasion grandiose, la ville de San est devenue une ville bruyante et joyeuse, toutes les activités étant arrêtées au profit de la mobilisation pour l’accueil.

    Une visite d’état c’est l’occasion pour la population de communier avec le président IBK. « Des populations sommées d’accueillir le chef de l’état ». Qu’on prenne notre président au sérieux un jour.
    Le président, Ibrahim Boubacar Keïta n’a pas besoin que la population de Ségou dépense de l’argent pour l’accueillir durant son séjour. Les déplacements du chef de l’Etat sont pris en compte par l’Etat. Pourquoi IBk demandera-t-il à la population de Ségou de débourser de l’argent pour lui rendre sa visite très confortable. Que veut dire marchandage politique selon le journal républicain du 11 décembre 2015. je pense que le mot est venu à la bouche du rédacteur Madiassa Kaba Diakité et il faut savoir son chef de rédaction ignore cette loi de la communication ” l’éthique et la déontologie”

    La vérité est le totem de la presse malienne. Elle est téléguidée que pour porter atteinte au régime d’IBK. Elle n’informe plus mais elle désinforme, elle devenu une arme contre la stabilité politique du pays. Comment est-ce que le journalisme au Mali peut garder toute sa crédibilité avec ces genres de mauvaise graine dans le milieu journalistique.

    C’est le journalisme malien qui court vers la perte.

    G.F.F
    http://touchespasamonibk.over-blog.com/2015/12/ibk-a-l-interieur-du-pays-le-grand-marchandage-politique-le-dementi-sur-le-grand-mensonge-du-journal-republicain.html

  8. L’annonce de la venue du Président Ibrahim Boubacar Keita en 4ème région a été bien accueillie par la population. Cette population déchante depuis car, il lui est demandé de mettre la main à la poche pour lui rendre le séjour agréable au président IBK.
    Dans ton village quand tu arrive là bas c’est toi payes la nourriture

  9. En tous les cas… En bon français on ne dit pas ça On dit dans tous les cas.
    Tu ne dit rien dans ton article et c’est toi qui veut juger IBK aucun maniement de la langue.
    Soyons tous fier de IBK dans l’exercice de ses fonctions

  10. En tous les cas… En bon français on ne dit pas ça On dit dans tous les cas.
    Tu ne dit rien dans ton article et c’est toi qui veut juger IBK aucun maniement de la langue

  11. 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 Avec un tel rythme, Mandé Massa réussira a relevé tous les défis auxquels le pays est confronté. Il a su montré que ces voyages d’extérieure ne peuvent pas mettre un terme à ses ambitions positiviste pour le Mali. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  12. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 Chuuuuuuuuuu, que tous les jaloux la ferme, le président de la République IBK est un homme de parole et d’honneur. Cette promesse de sa campagne présidentielle vient de voir le jour comme beaucoup d‘autres de ses promesses.

  13. Les ennemis du pouvoir ne savent que raconter des bêtises ou encore mystifié. Mais ils finiront par accepter le président Ibrahim Boubacar Keita car il est le choix du peuple malien. La visite du président de la République dans la région de Ségou est le fruit des bonnes actions allant dans la reconstruction de cette zone. Nous sommes ravis, et nous lui souhaitons bon vent à lui et à son gouvernement.

  14. Nous sommes tous témoins de la visite présidentielle réalisée dans la région de Sikasso. Par-là, nous pouvons facilement appréhender que cette visite d’IBK dans la cité des Balanzans n’est pas étonnant. Aussi, on peut s’attendre à tout parlant du tourné nationale par le président de la République.

  15. En tant que malien d’origine je suis très fier de ces projets apporté par le président de la République dans cette région. Il a su être à la hauteur en tenant compte de sa promesse. Voilà enfin l’homme dont les maliens attendaient depuis fort longtemps, un homme de parole et d’honneur. Cet homme est la lumière qui incarne la convalescence du Mali tout entier.

  16. Nous saluons les actions présidentielles, si tous les prédécesseurs d’Ibrahim Boubacar Keita avaient fait pareil. On n’en serait pas là. A vrai dire, le régime actuel répond aux attentes des maliens.

  17. Quel geste noble et salutaire, ces projets favorisent le développement de ces zones. Lieu de convier tous les maliens à suivre et soutenir le président IBK. Les bonnes actions posés par IBK, a été une des causes tangible qui l’a conduit là où il se trouve aujourd’hui. Bravo à vous IBK !!!

  18. Finalement, la visite tant saboter par les ennemis du pouvoir fut réalisé. En plus, cette visite relève plusieurs projets qui vont non seulement lutter contre le chômage des jeunes mais aussi contribuer au développement du pays.

  19. Les choses sont enfin rentré dans l’ordre, il fallait bien que le résident Ibrahim Boubacar Keita mettes fin aux rumeurs. Il vient de poser un geste noble et salutaire. Comme je l’avait si bien attendu, ce monsieur est un véritable homme de parole. Aujourd’hui, le peuple n’a pas regretté d’élire IBK avec un score de plus de 77%. En réalité, il n’y a pas de comparaison entre IBK et ses prédécesseurs, cet homme est celui dont le peuple malien attendait avec impatience.

  20. Les journalistes maliens ne font créer la polémique où il ne devait pas y avoir.
    Le président IBK est aller apporter le développement à ses compatriotes et c’est tout à fait normal que ceux ci sortent pour lui témoigner leur reconnaissance sans aucune contrainte.
    Arrêtez vos sottises car le peuple en a marre…

  21. Le président IBK est un président qui travaille pour son peuple qui lui est reconnaissant.
    C’est justement pour lui témoigner cette gratitude que les populations des localités visitées sont sorties de façon instantanée pour aller à sa rencontre.
    Cher journaliste véreux ne venez pas nous intoxiquer avec vos mensonges…

  22. Si dans vos régions il y a des arnaqueurs qui se promènent pour vous dépouiller au nom d’une certaine visite présidentielle,arrêtez le;car IBK n’en sait rien du tout.
    Pour ces journalistes qui se font les distributeurs de ces fausse informations,sachez que votre tentative d’intoxication ne passera pas.
    Alors ressaisissez vous. 👿 👿 👿

  23. Monsieur le journaliste,lorsque vous racontez de tels mensonges dans votre article,imaginez vous que des personnes vous lisent dans les localité où le président se trouve encore moment en visite?
    Ainsi voudrais je vous demander de me donner le nom des différents préfets et sous préfets qui ont forcé les populations à aller accueillir le président.
    Mais sachez que les articles comme le votre sont tellement légions dans notre pays que le votre ne nous dit rien.
    Rien que de l’intox. 😀 😀 😀 😀

  24. En Afrique,lorsqu’on reçois un invité de marque,on se prépare pour lui offrir des présents.Ceci est une tradition.
    Mais de là à dire que des personnes ont été forcées par les préfets et sous préfets à une quelconque dépense pour cette visite,je trouve que c’est du mensonge.
    Mais monsieur le journaliste peut continuer dans sa mission de désinformation tout en sachant que cela n’aura aucune incidence sur ce voyage présidentiel. 🙁 🙁 🙁 🙁

  25. Cet article a été publié dans le seul but de saboter le visite du président dans les différentes localités citées.
    Mais moi je vois derrière cette action le mêmes personnes qui ont tenté se saboter le visite du chef de l’État en France.
    Ils iront toujours de d’échec en échec et ne pourront jamais atteindre leur but.
    IBK est le choix des maliens et il en restera ainsi. 😈 😈 😈

  26. Toutes ces conneries de ces journalistes ne visent qu’une seule et unique chose:salir le nom du président IBK.
    Mais ce mensonge ne passera pas car le peuple malien sait que son président qui travaille pour le bien être de ses compatriotes ne fera jamais une chose pareille.
    Alors,allez inventer autre chose car celle là ne passera pas. 😛 😛 😛

  27. Encore un autre pacotille de journaliste de raconter des sottises. Pourquoi vous voulez tant de mal à ce pays qui vous a tout donné.
    La visite d’un état est toujours bien organisée par la population mais jamais le président ne demande des contributions. D’ailleurs c’est la population qui offre des présences au président pour marquer leur joie de le recevoir chez elle. Quoi d’anormal en voulant faire un cadeau à son président et monsieur en fait un article pour soulever des polémiques.

  28. C’est un manque de professionnalisme de la part des journalistes qui tentent nuit de ternir l’image d’IBK. Qu’est ce que vous apporte à ce pays mon cher DAOU tu es vraiment un journaliste?
    Un homme qui apporte le développement c’est ainsi vous parlez de lui. Vous êtes nul vraiment

  29. Quels sont ces ragots qu’on nous raconte là ? Il n’est pas possible que des populations participent à la rénovation des lieux devant accueillir un président de la république. C’est vraiment absurde je ne crois pas un seul mot de ce torchon car un article ça n’en n’est pas un.

  30. IBK peut décider de dormir où et quand il dort pendant sa visite à Ségou mais dire que pour cela les populations ont été mis à contribution pour rénover des appartements où le chef de l’état devrait passer ses nuits. Ce sont des purs mensonges. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  31. « Les habitants fustigent le culte de la personnalité en construction autour de celui qui se veut ‘’illustre descendant de Soundjata’’. » 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    CULTE DE LA PERSONNALITE ??? AU MALI ??? 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    Ne vous fiez pas aux livres que vous lisez pour nous publier des conneries pareilles.
    Vous savez ce qu’on appelle le culte de la personnalité ? Allez-y en Corée du Sud où pour un OUI ou un NON on tranche des mains et autres. Vous n’avez rien à dire c’est pourquoi vous voulez toujours salir le nom du président de la république.

  32. Il ya trop de laisser aller dans ce pays. Je sais que dans la sous-région, les journalistes n’agissent pas comme vous le faites sans sanction car il se verra lui retirer sa carte ou le journal suspendu au moins une semaine assorti d’amende.
    Vous parlez à chaque fois de confiscation de liberté

  33. C’est une honte pour notre pays d’avoir de tels journalistes. Des articles remplis de fautes comme pour dire qui s’assemble se ressemble, un journaliste est à l’image de son chef de rédaction. Une bande de nul qui s’associent pour satisfaire des opposants qui leur donnent des pots de vin. c’est une vraie honte

  34. Une visite est dans l’intérêt de tous donc pas besoin de chercher à créer des polémiques dont vous êtes spécialistes. Le pays souffre donc soyez intelligent au moins dans votre vie de misère qui vous pousse à des sottises sans nom

  35. C’est inadmissible et impensable que des journalistes aient autant de haine pour leur président jusqu’àller mentir pour lui causer du tort. Quelle idiotie de sa part mon cher B Daou.
    Vous êtes un étranger dans ce pays? Avec toutes les actions de développement qu’il vient de poser vous trouvez encore des bêtises à écrire
    IBK sortira grandit par la grâce de Dieu avec un Mali développé et émergent.

  36. Vos informations ne sont pas fiables mon cher ………. car je ne sais pas comment vous qualifier ; si j’ose vous qualifier de journaliste je ferais une injure à cette profession si noble.
    Demandez à vos sources de bien vous informer.

  37. Aucune visite du chef de l’état ne nécessite une quelconque quête de la part des populations car l’état s’assume et ne demandera jamais des cotisations aux populations. Les populations ont certainement un devoir moral pour rendre agréable le séjour du chef de l’état mais dire que cela a été imposé, c’est le comble ça !
    SOYONS REALISTE UN JOUR 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

  38. à supposer comme la plupart semble tenir, réseaux sociaux infectés par Koulouba, est vrai. j’ai été le 1er à déplorer qu’à chaque sortie d’un président les villes visitées deviennent villes mortes, en 2015, comme du temps de Modibo keita et moussa traoré. avons-nous besoin de ce folklore. non, les autorités locales sont là pour accueillir le président, mais mettre toute une population tout au long des parcours, attendant souvent des heures et des heures, le temps du passage d’un homme, même président de la république, dénote à suffisance que ne sommes pas prêt de changer, et le sous-développement dont nous subissons et le résultat de notre niveau très bas de l’évolution.

  39. Pour finir il faut retenir que nous avons en face de nous des enfants qui s’amusent en classe avec des récits pareils. Rien de sérieux. Un journal qui se respecte et même s’il n’a rien à écrire ne dira cela :
    “tous les chefs de villages de la centaine de villages que compose cette contrée ont été sommés d’apporter 2 poulets pour la restauration du président IBK et sa délégation. »
    Si on n’a rien à dire tu peux au moins aider ton enfant à faire ses exercices

  40. Je pense que les autorités de la communication audio-visuelle doivent retirer les accréditations de certains organes de presse. C’est quoi ces énormités la ? Que les journalistes maliens aient un peu de conscience professionnelle car on ne sait plus où on va ; des gens sortent de je ne sais où et disent des du n’importe quoi sans que les autorités ne réagissent. C’est vraiment déplorable.

  41. Une visite c’est l’occasion pour la population de communier avec son chef mais là vous trouvez une occasion en or d’étaler vos carences intellectuelles.
    Vous êtes inqualifiables.

  42. Vraiment je suis ahuri par ce que je vois dans ce brouillon que des gens qualifieraient d’articles de presse. Des populations sommés d’accueillir le chef de l’état. Qu’on prenne notre président au sérieux un jour. Quelles sont ces BOUFFONNERIES ? Vous salissez le nom du pays à travers de telles stupidités.

  43. Que veut dire marchandage politique cher journaliste
    je pense que non et le mot vous ait venu à la bouche et vous êtes mieux que votre chef de rédaction qui ignore cette loi de la communication ” l’étique et la déontologie”
    IBK n’a pas besoin d’escroquer sinon c’est ce que vous dites la population pour une visite ou il doit les aider.
    RETOURNER A L’ECOLE

  44. Dans cet article présenté, qui arnaque qui au juste ? Car il n’y a ni autorité cité ni personne physique ni personne morale désigné dans l’article. Soyez un peu plus concret dans vos dires.
    Il faut bien mettre des personnes en cause ; citer des noms car les affirmations gratuites de ce genre on ne peut pas y accorder de l’importance.

  45. Les critiques toujours des critiques, rien que des critiques et encore des critiques à l’encontre de l’État. La presse malienne, depuis fort longtemps a stoppé son rôle primordiale qui reste celui de l’information, elle a maintenant pour rôle de perturber la conscience publique et stabilité politique.

  46. « Pour accueillir le président de République à Koutiala, le préfet du cercle a contraint chacune des 36 communes à payer de 100 000 F CFA à 250 000 F CFA selon le nombre de conseillers communaux. Le Conseil de cercle et l’Association des maires du cercle ont chacun déboursé la somme de 500 000 F CFA, d’autres particuliers a été forcés à débourser de l’argent à l’administrateur local »
    Il faut nous éclaircir car moi personnellement je n’y comprends rien. Je veux voir plus clair dans cette arnaque que tu dois être certainement à l’origine journaleux vendu.

  47. La vérité est le totem de la presse malienne. La presse malienne est téléguidée que pour porter atteinte au régime d’IBK. Elle n’informe plus mais elle désinforme, elle devenu une arme contre la stabilité politique du pays.

  48. « Les forces de sécurité sont mises à contribution pour appliquer la règle de ‘’TOUT IBK’’ ou rien. »
    Quelle est cette règle donc décidément nous n’allons jamais en finir avec les affirmations mensongères. Je ne vois aucunement des populations enchainés sur les images de la visite que nous voyons toujours. Ou bien elles ont été prises sur Mars ou sur Jupiter.

  49. Je le dit et je le répète, les journalistes de ce pays ne savent que mentir seulement pour se faire des sous. Aucune visite d’IBK à intérieure du pays n’a été financée par la population. Arrêtez de mentir s’il vous plait? 😀 😀 😀 😯 😯 😯

  50. Les détracteurs dupe la conscience des honnêtes citoyens en leurs faisant croire que le gouvernement leurs à tourner le dos. Ils poussent les citoyens à mettre en cause la crédibilité du régime en place.

  51. Le président, Ibrahim Boubacar Keïta n’a pas besoin que la population de Ségou dépense de l’argent pour l’accueillir durant son séjour. Les déplacements du chef de l’Etat son pris en compte par l’Etat. Pourquoi IBk demandera-t-il à la population de Ségou de débourser de l’argent pour lui rendre sa visite très confortable. ❓ ❓ 😛 😛 😛

  52. Comment est-ce que le journalisme au Mali ne peut garder toute sa crédibilité avec ces genres de mauvaise graine dans le milieu journalistique. C’est le journalisme malien qui cour vers la perte.

  53. Si les règles de bonne conduites devraient être appliquées au Mali comme il le faut, beaucoup de journalistes allaient passer tout le reste de leur vie en prison pour diffamation et mauvaise conduite. Ils se cachent derrière la liberté d’expression pour faire des injures à l’endroit des hommes politique. 😥 😥 😥 👿 👿 👿

  54. Je pense que cette visite du président de la république dans la quatrième région, Ségou, sera l’opportunité pour les habitants de cette ville d’exposer tous leurs problèmes au président de la république. Il fallait nous parler de la prise d’otage au Radisson Blu au lieu de mentir sur cette visite qui n’a pas encore été décidée 💡 💡 💡 💡 😆 😆 😆

  55. Madiassa Kaba Diakité je ne sais quoi, tu es un aigris, un journaleux rempli de haine. On a obligé personne de fermer. Tu ne pourra avancer avec une telle haine. Tu te laisses manipuler pour des niets pour mentir. Tu manques de professionnalisme et de maturité.
    A quoi à servir notre formation, c’est un regret pour votre famille qui a plutôt jeté son argent dans une étude qui ne les a rien rapporté.
    IDIOT DE MERDE

  56. Il n’arrive jamais que les communes cotisent pour prendre en charge le séjours du président de la république. Tous les voyages du chef de l’Etat et leurs restaurations sont pris en charge par l’Etat lui-même. Les communes peuvent offrir des cadeaux au président mais loin du fait de financer son voyage. 👿 👿 💡 💡 💡

  57. Toutes mes félicitations à ce journaliste pour cet article mensonger. On vu que les visites du président de la république sont dans les charges de l’Etat. Il a été à Sikasso. La population de cette région à rien financé dans son séjours. 💡 💡 💡 👿 👿 👿

  58. Les internautes ont besoin de plus que cela alors bouger vos fesses et enlever votre diplôme de la poubelle car elle a duré là-bas. Vous n’est pas journaliste, car votre article ne relève point d’un journaliste, même inexpérimenté. C’est de l’agitation, vous êtes qu’un agitateur affamé.

  59. Tout ce que je sais sur les visite du président de la république c’est qu’elles sont prises en charge par l’Etat lui-même. Le président IBK, s’il le veut peut apporter son alimentation avec lui. C’est pour vous dire qu’il ne manquera rien à IBK jusqu’à ce qu’on sollicite l’aide de la population locale. 😥 😥 😛 😛 😛

  60. Offrir un accueil chaleureux aux chefs de l’Etat est différent de cotiser pour prendre en charge sa visite, à ce que je sache. Dans ce pays les déplacements du président sont toujours dans les comptes de l’Etat. Donc il n’est pas question que la population de Ségou prenne en charge cette visite. 😈 😈 😈 🙄 🙄 🙄

  61. Hélas quel dommage le Mali est obligé de faire face à ce problème de journaliste incompétent de toute sorte. C’est le peuple qui devra payer les pots cassés.

  62. Depuis que le Mali est devenu indépendant jusqu’aujourd’hui, les voyages du président de la républiques sont prises en charge par le département des finances. Ce n’est pas parce qu’il doit se rendre à Ségou que la population est dans l’obligation de financer cette visite. 😥 😥 👿 👿 👿

  63. Des journalistes mal intentionnés qui se permettent de mentir sur le régime en place pour des miettes. L’information n’est plus devenue leur soucie primordiale. La presse malienne de nos jours est devenue plus diabolique et plus apatride que l’opposition.

  64. Le département des finances est là pour s’occuper des voyages du président de la république. Que ça soit la restauration ou le prix de carburants c’est cette structure qui s’occupe de tous. S’il vous plait à cause du respect que j’ai envers les hommes de médias, je vous prie de ne pas diffamer. 😛 😛 😛 😀 😀 😀

  65. Je sais que c’est encore ce fameux journal “Le républicain” qui est en train de raconter des fariboles sur cette visite du président de la république dans la quatrième région, Ségou. Même dire que lors de sa visite dans la région de Sikasso, aucune commune n’a été contrainte de payer quoi que ce soit au titre de l’accueil à réserver au président. ➡ 😛 😛 😛 😛

  66. La presse malienne a perdue toute sa crédibilité et sa dignité, parce que le manque de professionnalisme manque le plus dans ce milieu. Les journalistes maliens racontent toujours des balivernes.

  67. Ce journaliste est un véritable cochon, le nom approprié à cet article est « Du coq à l’âme ». Il ne raconte rien de d’informatif, d’objectif et de constructif. La publication de ce genre d’article qui fait perdre au site sa crédibilité Puuuuuuufffffffff

  68. Quels mensonges, nous ne sommes pas des enfants pour se laisser emporter par vos petites conneries. Si vous n’aimez pas IBK tempi pour vous et laisser respirer un peu avec vos sottises.

  69. IBK c’est votre souci monsieur le journaliste, je sais que tu vas trop souffrir dans ta vie. Il fallait dire à ton père de travailler sinon est ce que votre pauvreté c’est la faute à IBK. Égoïste et jaloux à la fois.

  70. Le petit bélier c’est toi en mission de diffamation aujourd’hui. Il faut respecter les autorités sinon le malheur du Dieu va tomber sur vous. Conseil de fraternité pauvre journaliste.

  71. Le petit bélier c’est toi en mission de diffamation aujourd’hui. Il faut respecter les autorités sinon le malheur du Dieu va tomber sur vous. Conseil de fraternité pauvre journaliste.

  72. Je sais que c’est encore ce fameux journal “Le républicain” qui est en train de raconter des fariboles sur cette visite du président de la république dans la quatrième région, Ségou. Même dire que lors de sa visite dans la région de Sikasso, aucune commune n’a été contrainte de payer quoi que ce soit au titre de l’accueil à réserver au président. 💡 💡 😆 😆

  73. Les journalistes de mauvais augures battent leurs pleins pour portés atteinte au gouvernement. Je vous assure qu’ils n’aiment pas le Mali, car un vrai citoyen ne peut mentir sur son président de la sorte. Le plus absurde, ils enveniment la situation de façon à mieux culpabilisé IBK et son gouvernement.
    Arrêtez d’inciter à la colère !!!!!!!!!!!!
    Pour une fois dans votre putain de vie dite la vérité !!!!!!!

  74. Les journalistes maliens sont des spécialistes de mensonges. Cet article est un vrai mensonge. Aucun habitant du cercle de San n'a été ni contreint de reste chez lui ni contreint d'aller à l'accueil d'Ibrahim Boubacar Keïta. Supposons que cet article soit vrai. Mais cela n'est pas une décision émanante d'IBK. La population doit s'en prendre à leur autorité.

  75. A chaque voyage du président à l’intérieur du pays, on nous raconte ces mêmes mensonges et ceux sont les mêmes personnes qui racontent les mêmes bobards. Nous sommes fatigués de vous je le jure. Il faut apporter d’autre chose sinon cela est ancien.

  76. Monsieur le journaliste depuis celle du SIKASSO, on ne demande que des preuves, il faut seulement mentionner le nom d’un maire ou d’une personne dans vos articles qui peuvent témoigner ce que vous racontez. Pauvre raconteur !!!

  77. Monsieur DIAKITE cet article ne m’a pas surpris parce que, depuis que j’ai appris la nouvelle du voyage d’IBK à SEGOU j’ai juste pensé à ces histoires. Menteurs que vous êtes !

  78. Que Dieu nous sauve dans ce pays, à chaque fois que le président se déplace on raconte des conneries seulement sur lui. Si vous voulez avoir de l’argent ce n’est pas la meilleure façon, parce que ces mensonges peuvent dégénérer en tout.

  79. IBK n’est pas votre grand père monsieur le journaliste, menteur que tu es. Depuis lors de la tournée d’IBK à SIKASSO vous racontez les mêmes ragots. Je demande à la population de se méfier de ces journalistes du REPUBLICAIN.

  80. Monsieur DIAKITE si j’étais à la place de CHAGUEL MAÏGA je le jure que je mettrais en censure certains journalistes au Mali. Depuis que j’ai commencé à lire ton article tu ne racontes que des sottises sur IBK. Malheur à toi, si tu ne l’aimes pas c’est ton problème.

  81. La tournée n’est pas finie d’abord nos scénaristes ont commencé à monter des nouvelles séries de mensonges. Bravo petit MADIASSA, il faut continuer du courage un jour viendra tu sera nommé le chargé de communication quand le grand bélier sera le président du Mali.

  82. Monsieur le journaliste s’il vous plait soit conscient un tout petit peu. Ne nous prenez pas des idiots comme toi. Menteur que tu es !!!

  83. Merci mon président sans la lumière il n’y a pas du développement. L’électricité joue un grand dans le développement économique du pays. Vous êtes un homme de parole merci encore !!!

  84. Eh ! Seigneur des mondes. Quelle mechancete ! “Meme si on n’aime pas le lapin il faut reconnaitre qu’il a de longues oreilles ” a -t- on l’habitude de dire. AU republicain tout ce que IBK entreprend est negatif. LA mechancete gratuite vous donnera la constipation a l ‘ homme de caste tiebile et ceux qui s’ opposent au decret de DIEU car C’est DIEU qui donne le pouvoir a qui IL veut. Vos mensonges vous recolterez les fruits en enfer. On est ok avec une opposition constructive mais pas des articles pour divider le pays.

Comments are closed.