La bonne gouvernance réclamée !

0

Le 5 décembre 2015, la dissémination des résultats de la dernière enquête de Great-Mali/Afrobaromètre au compte de l’année 2014 a eu lieu également à l’Hôtel Olympe International. Cette dernière enquête a concerné 1 200 adultes maliens sur tout le territoire national. Malgré des progrès notables en matière d’offre de gouvernance, le Mali demeure toujours en deçà des attentes de ses citoyens avec un déficit de gouvernance beaucoup plus considérable. Ainsi, les maliens ayant un niveau post-secondaire sont plus exigeants en matière de gouvernance avec 75% de déficit contre 56% de ceux qui n’ont que le niveau d’enseignement formel. Toutefois, les régions du nord du pays sont restées sévères sur la question.

De façon générale, les maliens éduqués ne sont pas satisfaits de l’offre de gouvernance avec un taux de 56%, largement au-dessous de la moyenne nationale qui se situe à 62%. Les résultats de ces travaux ont porté sur trois indices à savoir: l’Indice de citoyenneté, l’Indice de recevabilité et celui de la séparation des pouvoirs. Ainsi, les résultats de l’enquête démontrent que 74% des maliens se disent bons citoyens. Ce taux est plus élevé à Sikasso avec 83% et plus bas à Kidal avec 60% de la population. De même, 56% des maliens se disent satisfaits de la recevabilité de l’Etat. Enfin, la séparation des pouvoirs devient le dernier souci des maliens en général avec seulement 41% de la population. C’est à Gao que ce taux est plus élevé avec 60% et moins élevé à Sikasso et Mopti avec 35% chacune.

O . B

PARTAGER