Le conseiller communal Seydou A. Touré a démissionné de l’Adema : ” Pourrions-nous rester au sein d’un parti dont l’injustice et l’intolérance sont les maîtres mots ?”

4

Pourrions-nous rester au sein d’un parti où les idéaux ne sont pas respectés, pourrions-nous rester dans un  parti qui n’a pas d’avenir, pourrions-nous rester dans un parti où la légitimité de certains responsables sont remis en cause, pourrions- nous rester au sein d’un parti où l’intérêt personnel prime sur l’intérêt général, les réponses auxquelles je suis parvenu à l’analyse de ces questions, c’est non “.  C’est par ces propos révolte que le chef protocole du maire du district, non moins conseiller élu en Commune VI, Seydou Amadou Touré, a introduit le débat sur les raisons de sa démission du parti Adema-Pasj.

Selon Touré, faire la politique revient à établir un contrat de confiance entre l’homme politique et la société, qui en votant, lui confère le mandat d’exercer le pouvoir en son nom et cela pour le bien-être de toute la communauté. Il leur revient de ce fait de faire un choix judicieux en votant pour des personnes dignes de confiance et engagées à œuvrer pour le développement  de leur commune respective. Toujours selon le conseiller municipal, il doit y avoir une confiance mutuelle entre les élus communaux et la population, qui leur a confié la gestion de la commune. Ce qui veut dire que chacun doit jouer sa partition.

Pour le chef protocole du district, la mairie de la CVI pilotée par le maire Dagnon, élu sous les couleurs de l’Adema, a d’autres préoccupations personnelles que celles de développer sa commune. Depuis son élection à la tête de la CIV, le maire et son équipe n’ont rien fait de concret pour la commune. “Dans leur gestion, l’intérêt personnel prime l’intérêt général qui doit être la tâche que chaque dirigeant devrait s’assigner “.  

La commune IV notamment le quartier Sogoniko souffre du manque criard d’infrastructures, qui handicape son développement. Parmi celles-ci, nous pouvons citer le problème de sirène dont l’absence rend difficile actuellement la traversée de la route par le corbillard transportant des morts vers le cimetière. A cela, s’ajoute le problème des ordures empilées aux alentours du marché provocant du coup l’insalubrité sur ce lieu. “ Nous sommes obligés de faire arrêter les usagers par des pancartes à chaque fois que le corbillard passe, faute de sirène qui est hors d’état d’usage depuis belle lurette. Ce problème, je l’ai soumis au maire tout comme le problème des déchets autour du marché de Sogoniko et qui polluent  l’envirronement ” a affirmé Mandiou Djiré, le secrétaire général de la jeunesse du comité I, qui de même que le chef protocole du district, Seydou Amadou Touré, a démissionné du parti Adema parce que ne partageant pas les idéaux du parti. “Le maire, durant son mandat, n’a rien apporté comme changement dans le quotidien des habitants de Sogoniko à qui il doit son élection à la tête de la mairie de la commune IV “, a souligné M. Djiré. Avant d’ajouter que le maire Dagnon ne fait pas l’affaire de la CVI encore moins celle de Sogoniko, son quartier. “A cause de la mauvaise gestion du précédent maire qui était lui aussi de l’Adema, la population avait perdu toute confiance au parti de l’abeille, c’est moi qui suis venu la convaincre de voter une fois de plus pour mon parti afin qu’il puisse conserver les rênes de la commune IV…”  a ajouté le conseiller élu en CVI, Seydou Amadou Touré qui, par ailleurs, a tenu à préciser qu’il a démissionné du parti Adema mais pas de la scène politique. Car, faire de la politique demeure une chose incontournable pour lui et c’est à travers cela qu’il espère réaliser son ambition, celle de pouvoir développer sa commune. 

                                                                Ramata S. KEITA

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Tous pareils, que des égoistes réunis. Comment voulez vous que le pays avance avec des politiciens pareils.

  2. TU ES RESPONSABLE DU BILAN NE SOIT PAS LACHE

    QU’allah nous preserve du mal amen

  3. Dans cette partie du texte tantot vous parler de CVI tantot de CIV. quelle commune parler vous?de Pour le chef protocole du district, la mairie de la CVI pilotée par le maire Dagnon, élu sous les couleurs de l’Adema, a d’autres préoccupations personnelles que celles de développer sa commune. Depuis son élection à la tête de la CIV, le maire et son équipe n’ont rien fait de concret pour la commune. « Dans leur gestion, l’intérêt personnel prime l’intérêt général qui doit être la tâche que chaque dirigeant devrait s’assigner

  4. démissionner ou pas, depuis 2009 que le conseil et le bureau sont mis en place. tout le monde savait que ce vieux n’est capable de rien que de préparer l’avenir de sa progéniture donc sa poche. heureusement que vous vous rendez compte que vous n’avez rien fait. et la sanction sera totale et fatale, on ne dira pas seulement dagnon mais vous tous surtout de son parti. touré vous êtes la dans. regardez derrière votre mairie, la fosse qui longe le goudron de magnambougou, regardez le tas d’ordures de magnambougou, regardez la route de niamakoro entre les deux rives du marigot, regardez le goudron de banakabougou, les différents marchés d’où la mairie tire des milliards mais qui ne sont pas aménagés ni nettoyés…. je ne fais qu’ajouter un peu à la liste des défaillances qui ont motivé votre démission. Touré, vous pouvez démissionner d’un parti mais tant que vous êtes dans l’équipe municipale, vous avez bcp de charges contre vous et nous population, ne pardonneront pas surtout à la lumière du renouveau de la justice. vous répondrez des terres vendues et des injustices commises sur les populations…..Rira bien qui rira le dernier :mrgreen: 😆 😀 🙄

Comments are closed.