Le parti majoritaire, le RPM, revendique la primature : Conséquence d’une guerre larvée entre Moussa Timbiné et Boubou Cissé ?

4

Le Premier ministre Boubou Cissé au four et au moulin pour se faire une nouvelle santé politique, œuvre inlassablement pour unifier le camp de la Majorité autour de sa feuille de route. Auréolé par sa reconduction au poste de Premier ministre, M. Cissé multiple les rencontres et autres prises de contact afin de pouvoir compléter son équipe gouvernementale. Mais il semble être confronté à deux obstacles majeurs, le niet du M5 RFP et la guerre secrète qu’il a livrée avec le Président controversé de l’Assemblée Nationale Moussa Timbiné, en demandant dans sa feuille de route, de procéder dans un bref délai à l’élection d’un nouveau Président de l’Hémicycle. Les deux hommes ne vont-ils pas se neutraliser ? Cette guerre n’est-elle pas à la base de la revendication tardive du poste de PM par le RPM ? Va-t-elle permettre à Timbiné et Tréta de fumer le calumet de la paix face à un ennemi commun ?

Décidemment,le Mali est loin de sortir de l’auberge tant les foyers se multiplient et les solutions se raréfient, toute chose qui complexifie la crise. En effet, alors qu’on est en train de chercher à éteindre le feu allumé par le M5 RFP, un autre foyer est signalé au sein du camp présidentiel entre les deux têtes de proue de la Majorité, à savoir le Président de l’Assemblée Nationale, Moussa Timbiné et le Premier ministre Boubou Cissé. La pomme de discorde entre ces deux personnalités serait la proposition faite par le PM dans sa feuille de route, celle de procéder à l’élection d’un nouveau Président de l’Assemblée Nationale et cela conformément aux résolutions de la CEDEAO. Pour Moussa Timbiné, Boubou Cissé qui n’est issu d’aucun parti politique de la Majorité, n’est pas la personne indiquée pour porter ce projet, d’où sa volonté de lui livrer une guerre sans merci jusqu’à sa démission de la primature. Le hic dans ce combat est que Moussa Timbiné entraine dans son sillage le parti majoritaire, le RPM, qui porte désormais le projet.

Pour lier l’acte à la parole, un Mémorandum a même été élaboré par les cadres du RPM et qui renferme entre autres revendications, l’octroi de la Primature au RPM,  la non dissolution de l’Assemblée Nationale et un gouvernement d’union nationale. A analyser de très près,ce que l’honorable Timbiné feint d’oublier, c’est que ce mémorandum ne ferait pas son affaire, car même si le RPM demandait de ne pas dissoudre l’Assemblée Nationale, il n’est nullement mentionné qu’on ne doit pas toucher aux députés controversés ou contestés, hors  Moussa Timbiné  est le porte flambeau de ce groupe. Certainement qu’il est prêt à partir, mais en partant il ira avec Boubou Cissé, histoire de solder son compte avec lui.

Tout porte à croire que cette guerre larvée entre Boubou Cissé et Moussa Timbiné est à la base de l’élaboration du Mémorandum du RPM. Qu’il soit dit en passant, ce parti, fort de son écrasante majorité à l’Assemblée Nationale pendant la première mandature d’IBK  a brillé par son manque de courage. Sinon il aurait dû imposer certaines conduites au Président de la République. Et l’ironie du sort c’est seulement maintenant  qu’il revendique ce qui lui revient de droit en démocratie, à savoir le poste de premier ministre. C’est vraiment trop tard car il y a d’autres preneurs plus audacieux que sont les leaders du M5 RFP et même Boubou Cissé qui n’a pas dit d’abord son dernier mot. Le RPM paie ainsi le prix de son manque d’audace et des dissensions internes à son sein.

Cette guerre entre Boubou Cissé et Timbiné va-t-elle permettre de rapprocher le Président de l’Assemblée Nationale à Tréta, son ennemi juré ?  Nul ne saurait répondre avec certitude à cette question, mais ce qui est sûr ce qu’il n y a pas d’ennemi irréductible en politique, les positions changent en fonction des intérêts des uns et des autres.Les deux hommes sont capables de faire la paix des braves face à un ennemi commun, en attendant que leurs intérêts ne s’entrechoquent.

En somme, comme dans un filmoù les acteurs se trahissent au fur et à mesure qu’ils s’approchent du butin. Le camp de la Majorité également  se fissure véritablement, ce qui  donnerait probablement  plus de poids et d’opportunité au M5 RFP d’obtenir tout ce qu’il veut à un régime totalement  affaibli.

Youssouf  Sissoko

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Ils peuvent continuer leur guéguerre entre eux jusqu’à ce que les militaires prennent leur responsabilité car les civils n’arrivent pas à s’entendre entre eux. Ils seront en ce moment tous lynchés et neutralisés par les populations elles-mêmes. Ce n’est qu’une question de temps. Qui vivra, verra. Wait and see.

  2. Merci Youssouf pour cette analyse. A défaut des deux concernés ou même trois (Treta), il fallait donner la parole à leurs lieutenants. Leurs points de vue sont capitaux ces lieutenants.
    Les militants du RPM ont idolâtré un homme qui se prend pour Nabila Moussa devant conduire son peuple à la terre promise. Ils ont sûrement oublié que Moïse n’a pas pu le faire. Certes il a libéré son peuple des emprises de l’Egypte mais n’a pas foulé le sol de la terre promise.
    Majorité de non et incapable d’asseoir son autorité politique. Tchrrrrrrrrrrrrrr

  3. Ils n’ont pas honte ? Pour réclamer le poste de Premier Ministre , c’est quand IBK doit rester comme President de la République, alors qu’il va partir de gré ou de force. Cette guerre entre les voleurs sera sans issu . Vraiment que le RPM nous laisse respirer . Ils sont tous des pietres .

Répondre à vincent Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here