Le PASJ face à la presse «L’Adema aura son candidat dans le cadre d’une plateforme…», assure son président, Marimantia Diarra

0

Avant-hier samedi, à la faveur de la traditionnelle présentation des vœux de l’Adema à la presse et aux Maliens, le numéro 1 des Abeilles ne s’est pas employé seulement à passer en revue les péripéties que la Ruche a traversées pendant les 12 mois écoulés. Entouré de plusieurs membres du  Comité exécutif, des Commissions Spécialisées, des leaders respectifs des mouvements de jeunes et femmes, Marimantia Diarra, au nom de ses camarades, a souhaité à ses concitoyens santé, bonheur, prospérité et réussite pour l’année 2023 qu’il voudrait par ailleurs porteuse de meilleures nouvelles pour le pays. Quant aux ambitions des Abeilles de reconquérir le pouvoir, l’approche n’a guère changé par rapport à l’année derrière. Tout en n’écartant une candidature externe pour la prochaine présidentielle, le président admet que des réflexions sont en cours pour faire face aux différentes échéances dans le cadre d’une grande plateforme politique et électorale et dans le respect strict des dispositions pertinentes des textes en vigueur au Mali. L’Adema aura son candidat au plus tard 6 mois avant la convocation du collège électoral, a affirmé Marimantia Diarra, en mentionnant qu’il s’agit d’une exigence des militantes. Reste à savoir si ledit candidat sera issu des rangs de la Ruche ou de l’extérieur, alternative que le président du PASJ n’écartait déjà pas lors de sa précédente présentation de vœux. Il a ainsi exhorté ses camarades à être l’écoute de la base afin de mieux porter leurs valeurs et aspirations et à réfléchir au rôle stratégique et primordial que doit jouer l’Adéma-PASJ sur l’échiquier politique national en cette période décisive de la vie de la Nation. Le rendez-vous avec la presse a été également l’occasion pour le directoire du PASJ de faire le point sur les événements ayant marqué la vie du Parti en 2022. Il s’agit notamment de la publication de son bilan pendant le mandat de la décennie 1992-2002 et la célébration du 31 ème anniversaire de l’avènement de la démocratie dans notre pays» qui s’est déroulées dans la sérénité, selon le Président. Le directoire, par la voix de son premier responsable, se réjouit par ailleurs du niveau de mise en œuvre des résolutions issues du 6ème Congrès ordinaire avec des points phares comme des rencontres avec les partis ayant permis d’apprécier leurs attentes à l’endroit du PASJ et d’entrevoir des opportunités de collaboration et d’échanges de façon régulière avec les sections afin de partager les difficultés et les espoirs des structures de base ainsi que les positions politiques du parti. Le président des Abeilles, tout en saluant les autorités de la Transition pour les efforts inlassables en vue de doter nos Forces de Défense et de Sécurité d’équipements performants, n’a pas omis de déplorer la situation sécuritaire du pays qui prévaut. Et pour cause : en dépit de la volonté commune des Maliens de vivre en parfaite harmonie, estime-t-il, les ennemis de la paix continuent de plonger notre pays dans des deuils interminables, avec son cortège d’ignominies innommables et inqualifiables». Et d’appeler tous les démocrates et toute la chaîne de solidarité tissée autour du Mali à une riposte impitoyable.
Le Président du PASJ n’en a pas moins profité pour lancer des piques à l’endroit de ceux qui tentent, à coups d’accusations et de diatribes, de discréditer les formations politiques. «Nous n’acceptons pas la responsabilité de certains aventuriers politiques qui ont détourné les valeurs et les principes qui doivent sous-tendre la qualité des partis politiques», a-t-il martelé après en rappelant la place des formations politiques en démocratie.

Amidou Keita

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here