Le Premier ministre à propos de la coopération Mali-Brésil : «Nos relations connaîtront une véritable impulsion dans les années à venir»

5

Dr Choguel Kokalla Maïga l’a déclaré samedi 31 décembre à l’ambassade du Mali à Brasilia où il a accordé une interview à la presse nationale

Arrivé vendredi à Brasilia pour prendre part à l’investiture du président Lula, le Premier ministre a accordé samedi une interview à la presse nationale qui l’accompagne pour signifier tout le sens de la participation de sa forte délégation à cette intronisation. «Le président de la Transition a dépêché cette forte délégation pour signifier à nos amis brésiliens toute l’importance qu’il accorde à la coopération avec le Brésil. Nos relations avec le Brésil connaîtront, c’est notre souhait, c’est le souhait du président de la Transition, une véritable impulsion dans les années à venir», a déclaré le chef du gouvernement, Choguel Kokalla Maïga.

Ce choix souverain et assumé qui porte deux axes, est loin d’être fortuit. «Le rôle du Brésil dans les changements géopolitiques que tout le voit notamment au sein des BRICS n’est pas à négliger», a étayé le patron de la cité administrative.

Le locataire de la Primature l’a également motivé par le fait que depuis plus de 20 ans «la coopération brésilienne» n’a pas fait défaut au Mali, un des plus grands producteurs de coton. Aussi, a insisté Dr Choguel Kokalla Maïga, notre pays est le plus grand producteur de cheptel en Afrique de l’Ouest : 2ème dans la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et 1er de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemao). À ce titre, «nous avons les terres agricoles. Naturellement pour nourrir notre population, les pays d’Afrique de l’ouest voire même une bonne partie de l’Afrique, nous avons besoin de développer ce potentiel agricole, en cheptel… Le Brésil est un partenaire idéal pour cela», a analysé l’envoyé du président de la Transition. Pour y arriver, révélera-t-il, le ministre du développement rural, Modibo Keïta, aura un entretien approfondi avec l’ensemble de ceux qui s’occupent de ce secteur au Brésil.

La défense et la sécurité constituent le deuxième secteur dans lequel le Mali veut renforcer ses relations avec le Brésil. Et pour cause : «Nous avons beaucoup d’avions militaires d’origine brésilienne. Nous voulons que cette coopération soit le plus largement approfondie pour que notre armée et notre peuple en tirent les meilleurs bénéfices.»

Il a assuré que les deux diplomates : les ambassadeurs maliens et brésiliens vont avoir à travailler intensivement sur les orientations des deux chefs d’État afin de donner une nouvelle dynamique à la coopération Mali-Brésil. Cela, a insisté le Premier ministre, conformément à la volonté président de la Transition pour qui «tout commence par l’homme et se termine par l’homme».

Par Cheick Moctar TRAORE

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. C’est dommage de voir nos autorités jouer que du cinéma et des fourberies pendant que le peuple a faim et très faim, nous sommes sur quelle planète? Comment les autorités d’un pays peuvent-elles se jouer de la souffrance de leur peuple sans aucune compassion? Ce peuple est entrain d’agoniser et nos autorités jouent le cinéma sans vergogne; notre pays va vers une décadence sans faille. Le pays est dans une grande tornade qui nous conduira sans équivoque dans une Somalie plus dramatique, un désordre totale. Le Mali d’aujourd’hui s’appelle le feu, le feu, le feu.
    « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. » Albert EINSTEIN
    « Sous la grâce et la générosité du tout puissant Allah. Qu’il nous élève et nous rabaisse pas. Allah ne fait de nous une cible pour les persécutions des injustes. Accorde-nous de ta part, un pouvoir bénéficiant de ton secours. Récompense-nous pour nos prières et nos œuvres. Nous demandons protection et sécurité de notre pays. Bénis nos vies. Guéri nos malades. Repos éternel à nos défunts. Acar TOURE
    « C’est quoi une vie d’homme ? C’est le combat de l’ombre et de la lumière, c’est une lutte entre l’espoir et le désespoir, entre la lucidité et la ferveur. Je suis du côté de l’espérance, mais d’une espérance conquise, lucide hors de toute naïveté ». Aimé Césaire
    « Ma force s’érige dans l’abandon, mon honneur dans la soumission » Léopold SEDAR SEGHOR

  2. President Lula will demonstrate intelligence to maintain what is beneficial as it reach for more to upgrade living conditions of Brazilian people whereas as former president was caught in illusion that current leading industrialized nation would happily accept him as competitor as they fight to keep all they control. Mali is developing nation beginning to find avenues that are essential plus useful that it should travel to quickly plus efficiently upgrade it’s living conditions plus deliver competent security. Brazil plus Mali have ability to fill beneficial voids in one another existence plus should in steps plus stages.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here