Le président Keïta à nos compatriotes du Burkina : «Donnons-nous la main pour avancer…»

0
Le chef de l’Etat à l’écoute de nos concitoyens
Le chef de l’Etat à l’écoute de nos concitoyens

Samedi dernier, les Maliens établis à Ouagadougou sont massivement venus à la rencontre du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta qui leur a réitéré son engagement à travailler à la réconciliation nationale. Le chef de l’Etat a rappelé les actions entreprises dans le cadre de la décrispation du climat socio-politique et celles engagées afin que le pays retrouve sa stabilité.

Cette rencontre, qui s’est déroulée dans la salle des fêtes de l’ambassade du Mali, a de toute évidence rassuré nos compatriotes, tous soucieux de la situation difficile que traverse la mère patrie.

Le président Keïta, pour qui «rien ne vaut l’intérêt du Mali», s’est dit ouvert à toutes les initiatives pouvant aider notre pays à se relever. «Chaque Malien compte pour sortir le Mali de la situation actuelle qui ne profite à personne», a-t-il dit, expliquant ainsi «sa main tendue» à tous les Maliens pour un sursaut national face aux défis de l’heure.

Manifestation éloquente de cette volonté de s’unir autour de l’essentiel : «Très bientôt, je vais rencontrer mes autres frères pour parler du Mali, et de rassemblement de l’union sacrée de tous au chevet du Mali pour le retour rapide de la paix et pour la construction du Mali ensemble», a annoncé le chef de l’Etat qui a déjà rencontré, la semaine dernière, son «jeune frère Soumaïla Cissé».

Ibrahim Boubacar Keïta s’est félicité de cette rencontre avec le chef de file de l’opposition. Il a souhaité que la dynamique enclenchée aboutisse à une mobilisation générale pour la défense de l’intérêt du Mali. «Ce pays a besoin de tous ses fils», a-t-il insisté.

«Donnons-nous la main pour avancer», a ajouté le président de la République devant nos compatriotes qui ont été également informés des efforts faits en matière de restauration de la paix et de la sécurité.

Selon le chef de l’Etat, 22% du budget national sont alloués à la sécurisation. Une enveloppe qui, dit-il, aurait pu servir à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Par ailleurs, il a informé ses interlocuteurs de sa désignation en qualité de coordinateur de l’Union africaine pour la culture, les arts et le patrimoine.

Les Maliens vivant à Ouagadougou, qui n’ont jamais douté du patriotisme et de la bonne foi du président Keïta, ont dit toute leur fierté d’avoir un chef d’Etat soucieux du devenir de son pays. Par la voix de leur porte-parole, Abdoulaye Maïga, ils ont salué et remercié le président Keïta pour ses efforts en faveur de la paix et du développement. Nos compatriotes ont assuré entretenir de bons rapports avec les Burkinabè et ont témoigné du soutien du président du Faso, Rock Marc Christian Kaboré.

L’ambassadeur du Mali au Burkina Faso, Amadou Soulalé a également loué le dévouement du président Keïta au service du Mali, et au-delà de nos frontières. Ce qui, a-t-il indiqué, lui vaut aujourd’hui respect et considération sur la scène internationale. En soutien à ces propos, il a rappelé que la nouvelle chancellerie du Mali à Ouagadougou a été inaugurée par cinq chefs d’Etat. Fait inédit!

Envoyé spécial
Issa DEMBéLé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here