Législatives à Nioro du Sahel : La bataille de Kingui aura lieu

0

De toutes les circonscriptions électorales de Kayes /celle de Nioro du Sahel est attendue pour être la plus difficile en cette année 2020.  Ici en plus des retours de l’Adema et du Parena, à travers des anciens députés, les familles maraboutiques et les terroirs du Kingui et du Kaarta sont dans leurs soutiens, divisés. Les pronostics seront des plus hasardeux.

Les 16 communes de Nioro seront le centre d’un combat électoral âpre ce 29 Mars 2020. Excepté le jeune Mamadou A. Diallo du parti ADP -Maliba,’ses deux colistiers du. RPM soutenus par le Cherif à savoirs en son temps, Chieck Tahara Nimaga et Ousmane Bathily ne sont pas de la compétition cette année. Ainsi il y’a un chamboulement jamais vu dans la course pour l’hémicycle. C’est là une vieille habitude, la pratique politique à Nioro du Sahel n’est jamais lisible d’un coup.

Les 7 listes vont devoir batailler dur pour avoir l’adhésion des 114.000 électeurs, Le terrain électoral est bâti sur trois pilier : Nioro Commune le Kingui et le Kaarta.

Le Kingui avec le retour de Mahamed Diawara ancien député lors des périodes fastes du Parena dont il porte encore le flambeau .Très influent, il aura à faire face à Mahamadou

Diawara (RPM-ASMA CFP) et le revenant Mamadou N’diaye de l’ADEMA.

La bataille de Nioro du Sahel va sans doute être des plus coriaces. Chacune des listes ayant parmi les candidats les dossards de Sandaré et de troungournbé

Dans ce premier tour, il attendu des chaudes empoignades ADP-MALIBA. Il risque dé faire mal dans la zoné tampon avec Nioro ou le gros vivier électoral, la commune de Youri, n’a pas de ressortissant sur aucune des listes.

Généralement bastion des Hamallistes, ses votants peuvent être divisés dans leur vote entre le RPM – ASMA, l’ADEMA ADP¬Maliba -Yelema et le Parena MPR.

Tous ayant le douwaou, la bénédiction de quelques-uns de fils du Chérif.

C’est dire qu’un deuxième tour est largement envisageable et presque certain dans la région des saints. Selon les observateurs de la scène politique de Nioro le jeu est loin d’être fait en un premier tour, malgré le silence ou l’absence de consigne de vote du Cherif et du Khalif général de la famille Omarienne Amadou Hady TALL. Ce second round opposera sans nul doute soit

Les deux anciens députés, Parena -MPR (Bakary Sacko, Mohamed M. Diawara et Sokona Coulibaly) au ADEMA -ADP – Yéléma (Mamadou Ndiaye Mahamadou A. Diallo et Binta Diawara).

Le Parena pourra sortir du lot si le Ministre Tiébilé DRAME, président du parti et natif de Nioro du Sahel apportait par sa présence son appui à sa liste. Sinon, c’est la noyade du bélier dans le sable fin du sahel qui regrette son grand berger Moussa Camara décédé depuis.

L’Echec de ces hypothèses fera émerger des listes favorites mais cachée:le duo RPM – ASMACFP, UDD-FARE ANKA WULI-PMDS et l’Alliance FDP -Malikura et CODEM (une liste des Ministres Poulo et Thiam l’ancien président d’ADP Maliba).

Le parti présidentiel trainera un coup avec l’éclatement de son alliance avec ADP- Maliba mais surtout de s’être débarrasser de ses deux députés sortants (Nimaga et Bathily).

Demain à Nioro, les urnes vont parler. Les bénédictions des familles maraboutiques étant presque multidirectionnelles et équidistantes pour les fils des talibés, c’est le takokelen-taa banee- en soninké, qui sera la surprise. La bataille de Nioro du Sahel aura lieu et sera des plus épiques.

Hamady Coumba DIOP

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here