Législatives à Ségou : Le RPM au bord de l’implosion

1

Prévue pour ce mercredi 26 septembre, la conférence de section du parti du tisserand, dans la circonscription électorale de Ségou, a été une fois de plus reportée au dimanche 30 septembre prochain. Troisième du genre, le renvoi de cette conférence qui doit désigner les candidats du rassemblement pour le Mali, RPM, aux élections législatives de novembre prochain serait les manœuvres du secrétaire général du Bureau politique national du RPM, Mamadou Diarrassouba et Abdine Koumaré dit Pélé, président de la commission finance de l’Assemblée nationale et membre de la section de Ségou. 

Initialement programmée pour le 15 septembre dernier, puis reportée au 26 septembre, la réunion de désignation des candidats RPM aux législatives prochaines à Ségou est encore repoussée au 30 septembre. Pour l’heure, deux listes de candidatures sont sur la table de la section de Ségou. Il s’agit d’une première liste composée de 5 des 7 actuels députés de Ségou. Ils sont : Abdoul Galil Mansour Haïdara, Abdoulaye Fofana, Maïmouna Dramé, Yacouba Traoré et Seydou Dembélé. Sur la seconde liste, il y’a le député Abdine Koumaré et d’autres camarades. A la date d’aujourd’hui, les délégués seraient favorables à la liste portée par Abdoul Galil Mansour Haidara. Une situation qui laisse peu de chance à  l’honorable Koumaré et qui serait à la base de cette impasse concernant la tenue de cette conférence d’investiture des candidats RPM. L’honorable Mamadou Diarrassouba, qui serait chargé d’envoyer les superviseurs du bureau politique national à la conférence de section, refuse de s’exécuter. Une conférence qui ne peut nullement se tenir sans la présence desdits émissaires. Il se trouve que Mamadou Diarrassouba, questeur à l’Assemblée nationale, joue la carte  Abdine Koumaré, président de la commission des finances de l’Hémicycle. Chose qui ne serait  pas du goût de la section de Ségou. Néanmoins, le député élu à Dioila continue, selon nos informations,  de se battre pour imposer M. Koumaré à l’honorable Haïdara qu’il invite d’accepter  Abdine et Maïmouna au détriment de ces futurs colistiers. Une requête qui n’a  pas été acceptée par Galil. Tout comme ce dernier, l’honorable Abdoulaye Fofana aurait été lui aussi approché par le tout puissant secrétaire général du BPN-RPM, Mamadou Diarrassouba pour la cause d’Abdine Koumaré dit Pelé au détriment de l’honorable Yacouba Traoré de Markala. Cette nouvelle demande aurait aussi été refusée.  C’est ce jeu politique serait à la base du blocage de la conférence d’investiture de la section RPM de Ségou comme celle de la Commune V. Il faut ajouter que le RPM part en alliance, comme en 2013, avec au moins deux partis politiques  amis. Déjà l’Adéma-PASJ est annoncé comme partant sur cette lice commune à Ségou. Donc, forcément, un des 6 députés du RPM se verra débarquer. La seule possibilité de voir les 6 députés du RPM ensemble, reste une liste unique sans alliance. Chose qui diminue considérablement les chances du RPM et viole les engagements politiques noués à la veille de l’élection présidentielle.

O.D.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. ces dissensions à la veille des élections législatives démontrent à suffisance les raisons profondes qui unissent les gens de cette formation politique. Les populations devraient savoir que ces gens là ne défendent que leurs intérêts et l’intérêt de leur clan, sinon si la seule motivation est le bonheur du peuple, la question serait non pas qui doit partir? mais pour faire quoi? et on partirait de l’avant et dépasserait les querelles d’Ego. Au delà des partis politiques pires maintenant que les hommes d’affaire, les populations doivent se concerter et choisir les personnes dignes et qui peuvent les représenter véritablement.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here