Les FARE à propos de la nouvelle équipe gouvernementale : “Ce gouvernement est loin de redonner confiance au peuple malien “

1
Modibo Sidibé
Modibo Sidibé

Le parti félicite le Premier ministre, dont “les grandes qualités sont reconnues ” et le remercie de la visite de courtoisie qu’il a bien voulu témoigner aux partis de l’opposition dès sa nomination. ” Les   FARE  voient dans cette visite, une volonté de dialogue et  une reconnaissance du rôle essentiel des partis de l’opposition  dans le jeu républicain et démocratique et dans le débat politique “, relève-t-on dans la déclaration du parti de Modibo Sidibé.

Cependant, l’initiative de changer le gouvernement  n’a de pertinence que si elle  a pour objectif de redonner du sens et de la cohérence à l’action gouvernementale  avec un cap clair, une gouvernance remodelée ouvrant  de véritables horizons pour notre pays.

Malheureusement, souligne la déclaration des FARE, il est loisible de constater qu’une telle impulsion de cap et de changement ne transparaît pas. Ceci explique la persistance du caractère pléthorique de l’attelage gouvernemental, de la reconduction de la majorité de l’équipe sortante, du chevauchement de compétences dans  l’architecture gouvernementale et qui, entre autres, font  que ce gouvernement est loin de redonner confiance au peuple malien.

La promotion du genre en panne

Les FARE déplore le nombre réduit de femmes dans la nouvelle équipe gouvernementale. “La diminution de la représentation des femmes dans le nouveau gouvernement met à mal la volonté déclarée du  pouvoir d’instituer des mesures pour promouvoir le genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives”, annonce le parti de l’ex-Premier ministre Modibo Sidibé.

Le parti  FARE rappelle au président de la République que les élections ont été l’occasion pour le peuple malien d’exprimer solennellement sa soif de changement, non pas des hommes, même si des personnalités compétentes figurent dans l’équipe gouvernementale en particulier le Premier ministre Modibo Kéita. Mais, précise le parti blanc et bleu ciel, sa capacité en terme de ” vision, de gouvernance démocratique respectueuse des valeurs républicaines, de sécurité et d’intégrité du territoire, de relance de l’économie, d’emploi pour les jeunes, etc ” n’est pas garantie.

En espérant que le nouveau Gouvernement s’attèlera à répondre aux  défis du moment et aux attentes légitimes du peuple malien, le parti FARE An ka wuli se dit vigilant par rapport aux actions qui seront menées. Il déclare qu’il “soutiendra tout ce qui répond véritablement  aux attentes légitimes du peuple et sera ferme dans ses critiques et actions sur tout ce qui s’en écarte“.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.