Mali : l’opposition a transmis à IBK une copie du document de son projet d’accord politique

44

En prélude à  la formation d’un gouvernement de large ouverture, l’opposition a transmis le samedi au chef de l’Etat une copie du document de projet de son accord politique assorti d’une feuille de route. L’opposition conditionne sa participation dans le gouvernement à l’adoption dudit document par IBK.

Maliweb.net-  Le président de la République souhaite la mise en place d’un gouvernement de large ouverture. C’est dans ce cadre qu’il a engagé des consultations avec l’ensemble des forces politiques du pays. La Coalition des forces patriotiques (Cofop)  et le Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD), les deux plus grands regroupements de l’opposition, conditionnent leur participation au gouvernement à l’adoption d’un accord politique de partage de responsabilité, assorti d’une feuille de route transparente connue de tous.

Selon le document de projet publié sur les réseaux sociaux, « le partage de responsabilité devrait permettre à toutes les sensibilités significatives de notre société de réaliser l’union sacrée et d’endosser collectivement la difficile gestion de sortie de la crise multidimensionnelle que traverse le Mali ».

Dialogue de sourd entre l’opposition et IBK

Le président de la République et l’opposition ne s’accordent pas sur les mêmes priorités. Pour Ibrahim Boubacar Keïta, il faut dans les plus brefs délais procéder à la révision Constitutionnelle, qui est selon lui une des exigences de l’Accord pour la paix. Ce qui n’est pas du goût de l’opposition, qui priorise la tenue d’un dialogue national inclusif avant tout autre chose. C’est ce qu’en pense Housseini AmionGuindo, membre de la (Cofop), contacté par le site www.maliweb.net.  « On ne peut pas dire aujourd’hui de renoncer à la révision constitutionnelle et rentré dans le gouvernement pour soutenir le contraire demain», souligne-t-il.

C’est donc un dialogue de sourd qui s’installe entre le chef de l’Etat et l’opposition. Celle-ci en mettant sur la table la signature préalable  d’un accord politique comme seule condition de sa participation au gouvernement témoigne de sa méfiance vis-à-vis du Président de la République.Pourtant un minimum de confiance est nécessaire pour faire face aux défis qui assaillent le pays. Cet accord politique de partage de responsabilité, qui soit accepté ou pas, illustre l’échec de la politique du chef de l’Etat, qui peine à sortir du Mali de la crise. Acculé de toute part, Ibrahim Boubacar Keïta est contraint de faire aujourd’hui appel à l’opposition, qu’il méprisait il n y’a pas si longtemps.

Une copie du document du projet d’accord politique  a été transmise au chef de l’Etat le samedi. IBK va-t-il l’accepter? « La balle est quand même  dans son camp » estime l’ancien ministre de l’Education. Deux choix s’offrent à IBK. Soit il rejette  le document et forme le gouvernement avec sa majorité sans la participation de l’opposition. Soit il ouvre un dialogue avec l’opposition.Dans tous les cas, le premier gouvernement du Dr Boubou Cissé, dont la formation n’est pas prévue pour demain, accouchera dans des conditions difficiles.

Il convient de rappeler que le Mali n’a plus de gouvernement depuis le 18 avril, date de la démission de Soumeylou Boubèye Maïga. Un nouveau Premier ministre a été nommé le 22 avril.  Des tonnes de dossiers attendent pourtant le gouvernement.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

44 COMMENTAIRES

  1. Si la majorité avait la solution on ne serait pas là où on est et qui ne plaît pas à la majorité des maliens.

  2. @Le roi MAUDIT de segou, n’as-tu compris que depuis 2013 Boua a forme 6 gouvernments sans succes? Alors c’est a lui de decider s’il peut gouverner seul ou pas? La reponse est Claire, Boua ne peut pas gerer ce pays!

  3. Soyez tranquille personne n’a envie de partager le pouvoir presidentiel avec IBK.
    Tout ce que nous voulons c’est que des bras cassés ne soient pas les seuls à gérer notre pays.

  4. Soyez tranquille personne n’a envie de partager le pouvoir presidentiel avec IBK.
    Tout ce que nous voulons c’est que des ne soient pas les seuls à gérer notre pays.

  5. Sangare’ le hasard m’a mis entre les bras d’une ancienne epouse d’un defunt president d’un etat africain. Elle a partage’ sa vie avec moi pendant quelques anne’es. Je connaissais les pouvoirs africains a’ travers mes nombreuses lectures mais ma copine m’ a decrit ce qui se passe a’ l’interieur d’un palais presidentiel africain. J’ai promis de garder les secrets pour le reste de ma vie. Les personnes qui pensent qu’IBK ne sait pas ce qu’il fait, se trompent lourdement!
    Un gouvernement qui regroupe les grandes forces politiques du Mali ne signifie point que le president partage son pouvoir. Sangare’, LE POUVOIR PRESIDENTIEL NE SE PARTAGE PAS. Le president delegue certains pouvoirs au PM qui a’ son tour forme une equipe capable de l’aider a’ realiser l’agenda du president!
    Un president est seul au sommet mais il n’est jamais seul dans ce qu’il fait.
    IBK DOIT FORMER SON GOUVERNEMENT SANS L’OPPOSITION!

  6. Ce qui est bizarre dans toute cette situation, même privés de gouvernement nous ne constatons aucune différence ?😁 A dire si on avait un gouvernement avant.
    Ce qui met à nus de tous les mensonges à longueur de journée de ma famille d’abord.

    IBK croit certainement toujours qu’il est le malin et le plus intelligent mais c’est tout le contraire que nous constatons.

    J’approuve parfaitement la démarche de l’opposition. Cette opposition politique semble plus crédible que ceux gèrent le pays en ce moment.

  7. A bas la RÉVISION CONSTITUTIONNELLE maintenant. Il y a d’autres priorités à gérer avant la reforme constitutionnelle qui ne concerne que IBK, ses soutiens français et les “batraciens azawadiens”. Nous , nous essayons de sauver d’abord le MALI.

  8. LE ROI BITON DE SEGOU
    Il va de soit qu’ il y a partage de pouvoir quand il s’agit des alliés du président de la république.
    Il s’agit,en fait,de partage de pouvoir avec l’opposition politique qui n’a pas la majorité à l’assemblée nationale .
    Ce cas précis n’est pas prévu dans la constitution.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue

  9. Sangare’, le partage du pouvoir existe dans la Constitution du Mali. Au cas ou’ il n’ y a ni juriste ni quelqu’un qui peut lire et comprendre la Constitution de notre faso, vous me permettrez de vous dire QUE LA CONSTITUTION DU MALI DECRIT CLAIREMENT DANS UN LANGAGE FACILE A’ COMPRENDRE QUE LES INSTITUTIONS DU MALI SONT:
    1- LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
    2- LE GOUVERNEMENT
    3- L’ASSEMBLEE NATIONALE
    4- LA COUR SUPREME
    5- LA COUR CONSTITUTIONNELLE
    6- LA HAUTE COUR DE JUSTICE
    7- LE HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITE’S TERRITORIALES
    8- LE CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET CULTUREL.
    Le role de chacune des institutions cite’es plus haut, est decrit dans la Constitution du Mali!
    Sangare’, il faut t’eloigner des idiots comme kinguiranke’. Soumaila est un … CISSE’. Un Coulibaly sait qu’un Cisse’ est toujours BIOLOGIQUEMENT CON! Autrement n’est pas possible. RIRE!!!!
    Je pense qu’il est temps de renvoyer nos soeurs et nos freres de l’opposition a’ l’ecole primaire pour apprendre l’instruction… CIVIQUE!
    NB.
    President IBK et jeune frere Karim Keita, pour des raisons strictement humanitaires, je vous prie de liberer Djene’ Sogodogo. Je suis parmi les supporters d’IBK qu’elle a insulte’s. J’ai ecoute’ ses conneries, celles de Dani et celles de Chico. Ce sont des jeunes qui ont perdu la raison. Les gens qui les poussent a’ faire ces idioties, sont connus. Je pardonne a’ Djene’ et a’ toutes les personnes qui m’ont insulte’ et porte’ prejudice parce que j’ai des positions politiques independantes qui ne sont dicte’es par personne. Seule ma conscience dicte mes actions et mes prises de position politique.
    Djene’ a certes fait des declarations qu’elle ne devait jamais faire. Sous l’emotion, nous sommes tous capables de dire ce qu’on ne doit pas dire. Rien qu’en ecoutant ces jeunes, on sait que la maturite’ leur manque. Si vous ecoutez Djene’, vous constaterez qu’elle dit plusieurs verite’s mais des fois elle perd la raison. Comme on dit en Bambara: AKA KOUMA BE’ DOLO MIN!!!!
    Hier seulement j’ai entendu les imbecilte’s de Chico sur facebook. Qu’allons-nous faire? le petit n’a pas 25 ans! IL N’Y A QU’UNE SEULE SOLUTION: IL FAUT LES IGNORER! Quand ils disent qu’ils vous haissent. Votre reponse doit etre: Moi aussi je vous… aime.
    Certains des jeunes que j’enseigne m’insultent regulierement. Je ne reagis jamais avec colere. Je tente toujours de les comprendre. YOU HAVE TO MEET THEM WHERE THEY ARE. Quand un eleve me dit: Mr. I hate you! Je reponds toujours avec: I love you too.
    Avec les temps certains des eleves qui etaient parmi les plus difficiles a’ gerer, sont devenus les meilleurs de la classe.
    Djene’ a fait sa betise. Qu’allons-nous faire? La briser? Briser son boulot en France? Detruire sa carte de sejour en France? Detruire son futur? la tuer?
    IBK et Karim, pensez bien et reflechissez au cas Djene’! Vous etes tous deux des peres comme moi! Nous savons tous que nous ne voulons point voir nos propres enfants priver de leur liberte’!
    IBK, vous avez vecu 23 ans en France. Vous savez comment l’aventure peut jouer sur nos emotions. Tous comme vous savez les difficulte’s vecues par nos freres et nos soeurs a’ l’etranger. Vous etes le president du Mali. Vous savez qu’il y a des centaines de milliers de jeunes au chomage. Pourquoi voulez-vous ajouter Djene’ a ces jeunes sans espoir?
    Bamanaw ko: MOGO BISSE’ KO TIAMAN NA, ITE’ OUKE’!!!! Restons tolerants dans la vie!
    J’appelle Djene’, Hawa Toure’ et Kama millionnaire mes filles. Je ne les connais pas et je n’ai jamais eu de contact avec elles. Elles disent des verite’s mais elles font egalement beaucoup de betises. Djene’ a insulte’ le Mr que j’ai supporte’ (vous IBK). Hawa Toure’ et Kama ont insulte’ mon chef spirituel et religieux. Que faire si on a des enfants rate’s?
    JE VOUS CONSEILLE ET VOUS PRIE DE LIBERER DJENE’ SOGODOGO! PERMETTEZ A’ DJENE’ DE REPRENDRE L’AVION POUR REJOINDRE SES ENFANTS EN FRANCE! PRIVER LES ENFANTS DE LEUR MERE PEUT CREER DES CONSEQUENCES PSYCHOLOGIQUES GRAVES EN EUX. YOU DON’T WANT THAT TO HAPPEN TO KIDS!!!!!!!!!!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!

  10. Et oui, la boulimie du pouvoir, ce n’est pas que dans les rangs de la majorité. L’épidémie de famine a, depuis la présidentielle, atteint l’opposition malienne. Une opposition qui, dans tous ses compartiments, à l’occasion de ce remaniement ministériel, est en train d’être ravagée par un appétit glouton face à l’offre opportune du président IBK de mettre en place un gouvernement de large ouverture. Toutes choses qui a aiguisé les crises d’estomac au sein d’une opposition qui désormais, d’une seule et même voix, s’égosille et réclame sa part du gâteau gouvernemental : « un Accord politique clair de partage de responsabilités assorti d’une feuille de route transparente connue de tous »

  11. LE ROI BITON DE SEGOU
    Le PARTAGE DU POUVOIR est il prévu dans la constitution?
    C’est IBK qui a fait appel à l’opposition alors qu’ elle était engagée dans un combat de légitimation de la présidence de la république.
    Constatant une réalité dont fait face son régime qui risque de l’emporter,il a decidé de faire appel au vrai vainqueur pour sauver son régime.
    LA LÉGITIMATION CRÉÉ UNE FORME DE TRANSITION POUR PERMETTRE AU PEUPLE DE RÉCUPÉRER SON TRÔNE.
    Cette transition suspend la constitution afin de permettre à l’opposition politique de jouer le rôle qu’ elle devrait jouer,si on lui avait pas volé sa victoire.
    Il s’agit de récupérer la réalité du pouvoir sans créer une crise institutionnelle dans le contexte très difficile du Mali.
    Si IBK veut exercer dans le cadre de la constitution,qu’ il fonctionne avec sa majorité présidentielle en laissant l’opposition menée son rôle dans l’opposition.
    La constitution,c’est la normalité institutionnelle.
    La suspension de la constitution,c’est dans le cadre d’une crise qui risque de remporter le pays.
    Il faut sauver d’abord le pays pour ensuite légitimer les différentes institutions de la république par les élections menées dans le cadre d’un fichier électoral refait dans les règles de l’ art.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  12. Sangare’, quand vous dites: “… On ne peut pas envisager de travailler dans le cadre de la constitution…”, savez-vous la gravite’ de cette declaration?
    Violer les dispositions constitutionnelles fait de vous des criminels qui ne doivent pas diriger le Mali!
    La constitution du Mali est la loi supreme de notre faso. Elle est la source de toutes les autres lois en vigueur au Mali!!!!!!!!!!!!!!
    Sangare’, SABALI! Les idioties de kinguiranke’ ne me surprennent pas! Please don’t disappoint me!
    Nfp, il est certes preferablede composer un gouvernement rapidement mais le vide n’existe pas parce qu’il y a des cadres dans chaque departement qui assure l’expedition des affaires courantes.

  13. En Dieu . Svp Évitez de mener notre pays vers le chaos avec cette longue file de réfugiés, ministres comme simple citoyens, personnes âgées comme enfants, habillé en haillons, baluchons à l’épaule se dirigeant vers la frontière la plus proche !!!

  14. L’opposition est loin d’être innocente dans le sabotage du Mali depuis 2013. Société civile dans une position d’observateur nous assistons le cœur meurtri à la démolition à dessein de notre pays pour n’avoir pas réussi une OPA et avoir l’exclusivité de la gestion du pays comme si on serait les seuls destiné à cela. Moi ou le chaos!!! Quel toupet !!! Imposer le mensonge comme vérité !!! Croyons nous réellement à Dieu? Avec le mensonge avons-nous réellement les capacités d’assurer une bonne éducation à nos enfants ?

  15. Il y a maintenant 10 (DIX !) JOURS que ce pays pourtant en plein chaos de toutes parts, n’a plus de gouvernement !…

    Et le plus effarant de tout, ce n’est même pas cette alarmante absence de gouvernement, non, c’est le fait que les autorités en place jusqu’ici étaient tellement nullissimes et que le pays était descendu tellement profond dans le chaos, QUE MÊME SANS LE MOINDRE GOUVERNEMENT A SA TÊTE, LA DRAMATIQUE SITUATION DU MALI NE S’AGGRAVE….. MÊME PAS !😎😎😎😎

    Finalement, a force de n’être dirigés par PERSONNE depuis 7 ans, la situation est devenue tellement dramatique sur tous les plans, que même PRIVÉS DE GOUVERNEMENT, nous ne constatons…. aucune différence notoire !

    Et ça, c’est VRAIMENT effarant !😎😎

  16. Soumaila Cissé et consorts sont vides et incapables d’apporter des solutions au Mali. Le SD et la COFOP sont des coquilles vides.
    Plus de deux cents personnalités issus du mouvement démocratique devraient être arrêtées et interdites de mener des activités politiques le restant de leur vie.
    Plusieurs d’entre elles viennent de l’ADEMA-UDPM notamment Soumeylou Boueye IBK Soumaila Cissé.

  17. L’opposition malienne est constipée intellectuellement. Elle n’a pas honte de présenter un pareil. Au lieu de dire propositions pour un accord politique, ils parlent de projet d’accord. C’est plutôt Koulouba qui doit initier un projet d’Accord et demander les propositions de l’opposition. En réalité ces bourriques de Soumaila Cissé et compagnies n’ont rien a proposer aux Maliens. Ils veulent seulement rentrer au gouvernement pour manger.
    Ces faux démocrates issus du MOUVEMENT DEMOCRATIQUE doivent être arrêtés et se voir interdits de faire de la politique le restant de leur vie.

  18. LE ROI BITON DE SEGOU 28 Avr 2019 at 16:02 ;

    ” … Manassa avait tranché correctement mais d’après un haut responsable de l’ASMA, c’était l’ancien PM SBM qui avait demande’ a’ Manassa de changer d’avis. IBK a une sante’ fragile. C’EST BIEN LA RAISON POUR LAQUELLE JE VEUX KARIM KEITA DANS LE GOUVERNEMENT QU’ON EST ENTRAIN DE FORMER POUR SERVIR COMME DES YEUX ET DES OREILLES SUPPLÉMENTAIRES A’ SON PÈRE!… ” … /// …

    :

    Si c’est pas plus royaliste que le ROI, ça. Je me demande ce que c’est ?

  19. Bamake
    “Peu importe. Sur le 6 PM nommés par IBK, seul Abdoulay Maiga vient du RPM… OUI, mais les autres qu’il a nommés, bien qu’ils n’étaient pas membres du RPM, ils se disaient à l’époque membre de la majorité présidentielle. Ils n’étaient pas au RPM, ils n’étaient pas dans une opposition à la politique de IBK. Mais chaque fois qu’il en a viré un qui n’était membre du RPM ce dernier partait dans l’opposition ou boudait la mouvance présidentielle. Même Abdoulaye Idrissa MAIGA qui est membre du RPM, boude parait-il, depuis qu’il est parti de la Primature contre son plein gré…”

    RIGOUREUSEMENT EXACT !

    Frère Biton, Bamake à entièrement raison…

  20. Ibk ne pourra jamais décemment se résoudre à faire entrer à koulouba QUI QUE CE SOIT plus ou moins apparenté politiquement à la mouvance Soumaila / Tiebilé …

    Pour la bonne et simple raison qu’il sait MIEUX QUE QUICONQUE qu’avec son complice-larbin SBM, IL LEUR A VOLÉ LEUR ELECTION !!!😎😎😎

    Voilà qui déjà “restreint” le choix😁, a supposer que ce vieux m’as-tu-vu bon à rien ait RÉELLEMENT envisagé de faire appel à des personnalités politiques de l’opposition !

    Il est tellement borné et imbu de sa propre personne, que je le crois encore capable de nous pondre ENCORE un gouvernement de parents, copains, amis, etc.

    S’il le fait, il signera le jour-meme son arrêt de mort politique, voire son arrêt de mort…..tout court, compte tenu de l’exaspération GÉNÉRALE…

    Mais avec un dresseur-d’index totalement dépassé, on peut s’attendre à tout 😎😎😎

  21. PRÉSIDENT IBK, LE ROI BITON DE SEGOU VOUS CONSEILLE DE LIBÉRER SA FILLE … 28 Avr 2019 at 15:52 ;

    ” … la CONSTITUTION MALIENNE NE DIT NULLE PART QUE LE PRESIDENT NOMME LE PM S’IL A LA MAJORITE’ AU PARLEMENT!!!!! JE TE PRIE DE RELIRE LA CONSTITUTION DE NOTRE FASO!
    Sur le 6 PM nommés par IBK, seul Abdoulay Maiga vient du RPM. Les autres ne sont pas du parti présidentiel qui est majoritaire au parlement… ” … /// …

    :

    Ton Pseudo est un peu long. Ce ne serait pas LE ROI BITON DE SEGOU… ? Peu importe. Sur le 6 PM nommés par IBK, seul Abdoulay Maiga vient du RPM… OUI, mais les autres qu’il a nommés, bien qu’ils n’étaient pas membres du RPM, ils se disaient à l’époque membre de la majorité présidentielle. Ils n’étaient pas au RPM, ils n’étaient pas dans une opposition à la politique de IBK. Mais chaque fois qu’il en a viré un qui n’était membre du RPM ce dernier partait dans l’opposition ou boudait la mouvance présidentielle. Même Abdoulaye Idrissa MAIGA qui est membre du RPM, boude parait-il, depuis qu’il est parti de la Primature contre son plein gré…
    Tu peux être sur et certain que si c’est une vraie opposition qui gagne les élections législatives, le Président IBK sera obligé d’accepter un Premier Ministre de cette opposition.

  22. D’une part, ibk-le-bombeur-de-torse est tellement imbu de sa propre personne, et en même temps, son ECHEC est tellement éclatant dans TOUS LES DOMAINES SANS EXCEPTION qu’il ne prendra jamais le risque d’intégrer de VRAIS CADRES BRILLANTS ET INTEGRES issus des rangs de l’opposition, de peur qu’en cas de mésentente ensuite, ces derniers ne dénoncent publiquement (et de l’intérieur même du gouvernement !!!) ses innombrables erreurs, manquements, absences de decisions ou decisions irresponsables !😎😎😎😎

    Fierté (mal placée oblige!)

    Le seul et unique 1er ministre TRAVAILLEUR, COMPETENT ET INTEGRE à la fois fut Tatam L’y, et bien évidemment, celui-ci lui a publiquement claqué la porte au nez!😁😁😁

    Depuis cette humiliation, il a retenu la leçon !
    Il n’a plus nommé QUE des 1ers ministres “à sa botte” et suffisamment carriéristes pour ramper devant lui pour garder leur fauteuil… (Le nullissime Mara en est l’exemple le plus typique)

    Zonkeba ne cherche pas de CADRES COMPETENTS (nous en avons des tas et des tas…), il cherche avant tout DES LARBINS ne risquant pas faire vagues ou pire, lui faire de l’ombre 😎😎😎

  23. Il faut rétablir la justice et punir les voleurs. Tout le reste suivra. IBK a montré qu’il est incapable. Reste à le dégager et essayer un autre au lieu de persister dans l’erreur.

  24. kinguiranke’, j’ai toujours ecrit qu’on devait aller aux legislatives! Il faut revoir mes posts. Manassa avait tranche’ correctement mais d’apres un haut responsable de l’ASMA, c’etait l’ancien PM SBM qui avait demande’ a’ Manassa de changer d’avis. IBK a une sante’ fragile. C’EST BIEN LA RAISON POUR LAQUELLE JE VEUX KARIM KEITA DANS LE GOUVERNEMENT QU’ON EST ENTRAIN DE FORMER POUR SERVIR COMME DES YEUX ET DES OREILLES SUPPLEMENTAIRES A’ SON PERE!

  25. LE ROI BITON DE SEGOU
    Il faut jeter un regard rétrospectif sur les activités politiques à partir du 29 juillet 2018 ,date du premier tour des élections présidentielles,pour comprendre la situation actuelle obligeant IBK à négocier avec l’opposition.
    Faut il rappeler qu’ IBK,comme il a fait avec les séparatistes après les avoir fermé la porte de la présidence avant d’être leur allié incontournable,n’a jamais voulu pris contact avec SOUMAILA CISSE ,le vrai vainqueur des élections présidentielles ,tant qu’ il n’est pas reconnu comme président élu;que son complice de la confiscation du pouvoir SBM a même dit qu’ ils n’ont pas d’offres politiques à proposer à CES GENS LÀ.
    Après ces mépris,qu’ IBK soit obligé d’appeler celui dont il a volé la victoire n’a t’il pas accepté de partager le pouvoir?
    ON EST DANS LE CADRE DE PARTAGE DE POUVOIR,PAS DANS CELUI D’UN PRÉSIDENT LÉGITIME QUI VEUT ASSOCIER L’OPPOSITION POLITIQUE À LA GESTION DU POUVOIR COMME L’ONT FAIT ATT et AOK.
    C’est LE PARTAGE DU POUVOIR qui explique l’exigence d’un ACCORD POLITIQUE avant d’accepter de travailler avec L’USURPATEUR .
    Si dans l’ESPRIT d’Ibk et ses thuriféraires,ils pensent associer l’opposition politique à la gestion du pouvoir,ils se trompent.
    IBK,PRÉSIDENT LÉGAL,MAIS ILLÉGITIME,DOIT PARTAGER LE POUVOIR.
    On ne lui oblige pas,mais c’est le Mali qu’ on veut sauver.
    S’il pense qu’ il est suffisamment légitime pour sortir le Mali de cette situation sans l’opposition républicaine ,qu’ il forme son gouvernement autour des hommes politiques qui l’ont aidé à confisquer le pouvoir.
    Qu’ il arrête tout contact avec SOUMAILA CISSE puisque c’est lui qui l’a appelé.
    S’il ne peut pas le faire,qu’ il accepte L’ACCORD POLITIQUE.
    IL N’Y PAS D’AUTRES ALTERNATIVES QUE LAISSER L’OPPOSITION POLITIQUE MOBILISER LES FORCES PATRIOTIQUES POUR FAIRE RESPECTER LE CHOIX DU PEUPLE.
    Tout sauf ACCEPTER de S’ASSOCIER au pouvoir avec un CLAN dont le seul objectif est de piller les ressources publiques .
    On ne peut pas envisager de travailler dans le cadre de la constitution avec des GENS qui ont fait le choix de confisquer le pouvoir.
    Une transition consensuelle doit se mettre en place pour sauver le pays avec à la fin l’organisation des élections pour légitimer les différentes institutions.y compris celle de la présidence de la république.
    Un calendrier électoral consensuel doit être élaboré en commençant par les municipales,ensuite les régionales,les législatives pour finir par les présidentielles à la fin du mandat actuel d’Ibk après avoir procéder à la révision constitutionnelle par un gouvernement de large ouverture.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE !
    La lutte continue.

  26. PRESIDENT IBK, LE ROI BITON DE SEGOU VOUS CONSEILLE DE LIBERER SA FILLE DJENE' SOGODOGO. RASBATH ET SES DROGUE'S NE SONT PAS CONSCIENTS DE LEURS IDIOTIES!

    Bamake’, la CONSTITUTION MALIENNE NE DIT NULLE PART QUE LE PRESIDENT NOMME LE PM S’IL A LA MAJORITE’ AU PARLEMENT!!!!! JE TE PRIE DE RELIRE LA CONSTITUTION DE NOTRE FASO!
    Sur le 6 PM nomme’s par IBK, seul Abdoulay Maiga vient du RPM. Les autres ne sont pas du parti presidentiel qui est majoritaire au parlement. Nous ne sommes pas dans la quatrieme republique qui existait en France. Nos etats Africains ont herite’ le systeme de la cinquieme republique. Dans une vraie cinquieme republique avec une vraie democratie, quand le president perd sa majorite’ au parlement, il demande a’ la nouvelle majorite’ de former un gouvernement. Ainsi nous assistons a’ une cohabitation entre le president et la nouvelle majorite’. La France a connu deux cohabitations.
    En ce qui concerne notre faso, il FAUT RECONNAITRE QUE LE PARLEMENT ACTUEL EST ILLEGITIME ET ILLEGAL PARCE QU’IL EXISTE EN VIOLATION FLAGRANTE DE LA CONSTITUTION EN VIGUEUR AU MALI! La presidente de la Cour Constitutionnelle avait tranche’ correctement mais on l’a pousse’e a’ changer d’avis! Les autres institutions du Mali sont legitimes et legales mais l’Assemble’e Nationale ne l’est pas. Pour resoudre le probleme, je pense qu’on doit nommer Manassa dans un autre poste et mettre a’ sa place une femme ou un homme qui renversera la decision qu’elle a prise et convoquera des elections legislatives immediatement.
    SI LES CHOSES SONT FAITES CORRECTEMENT, LE DEBAT NATIONAL OU LE DIALOGUE NATINAOL DONT ON PARLE, DOIT SE PASSER AU PARLEMENT CAR C’EST DANS CET ENDROIT OU’ ON DOIT TROUVER LES VRAIS REPRESENTANTS DU PEUPLE QUI DEBATTENT LES GRANDS PROBLEMES NATIONAUX ET TROUVENT DES SOLUTIONS AUX PROBLEMES EN QUESTION!!!!
    Mes amis, il est temps d’etre intellectuellement honnetes et sortir de la mediocrite’!

  27. Vincent, ce qui interesse ces gens est de defiler dans les hotels climatise’s, prendre place derriere le grand micro et parler des ideologies politiques completement etrangeres au peuple maliens! ILS NE SONT NI REALISTES NI PRAGMATIQUES!!!! Ils sont completement coupe’s des realite’s du malien ordinaire qui n’aspire qu’a’ la paix et a’ la securite’!!!! ILS S’EN MOQUENT DES MALIENNES ET DES MALIENS ORDINAIRES. LEURS ENFANTS NE VONT PAS AUX ECOLES PUBLIQUES EN GREVE, ILS VIVENT DANS DES VILLAS HAUTEMENT SECURISE’ES AU MALI OU AILLEURS (POUR LES IDIOTS COMME KINGUIRANKE’) ET ILS ONT DES MILLIARDS DANS LEURS COMPTES BANCAIRES! LE JOUR OU’ BAMAKO ECLATE (ALLAH KANA KE’), ILS PRENDRONT L’AVION POUR ALLER MANGER TRANQUILLEMENT LES MILLIARDS QU’ILS ONT LOIN DU MALI!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!

    • Merci le Roi Biton de Ségou. Vos commentaires reflètent réellement la vie de ces budgétivores au pays. En plus, ce sont les mêmes qui achètent des propriétés à coup de centaines de milliers de dollars à l’étranger pour y installer leurs familles et permettre ainsi à leurs enfants de fréquenter de grandes écoles qui ne sont souvent même pas fréquentées par les enfants des riches d’ici. Comme je l’avais dit plutôt, nous devrions chercher à arrêter tous ces vols et détournements de deniers publics afin qu’un minimum de confiance soit réinstauré entre les pauvres et les soit-distants riches. On ne peut pas dans un quartier de Bamako où tout le monde connait tout le monde se permettre de faire des folies avec l’argent public comme ce fut le cas lors de l’élection présidentielle et penser que les pauvres voisins à coté qui ont de la peine à assurer le repas quotidien soient contents. C’est vraiment se leurrer.

  28. C’est une stratégie assez intelligente de la part de l’opposition, quoique le point concernant le partage de responsabilité me semble ambigu. Un gouvernement, par définition, est un partage de responsabilité…
    Ailleurs, le projet définit les conditions pour que l’opposition accepte de participer au nouveau gouvernement, mais il n’explique pas les conditions pour qu’elle s’en retire éventuellement. Puisque c’est ça le scénario le plus probable qui pourrait arriver.

  29. Les maux du Mali sont tous connus et prioritaires. Une réunion de plus serait juste encore une perte de temps. A mon humble avis, il faut éviter les détournements de deniers publics au vu et au su de tout le monde surtout dans un pays où la majorité n’est pas en mesure d’assurer un repas par jour. Une dose de civisme semble indispensable. Dans un pays de pauvres, se permettre des gabégies financières dans son environnement ne créera que des problèmes. A mon avis, il faut commencer d’abord par arrêter l’hémorragie financière et essayer d’être le plus intègre possible. Pour cela, des têtes doivent tomber si on ne veut pas d’un coup de force que tout le monde a tendance à combattre et à éviter. Des examples en Afrique sont assez édifiants.

  30. LE ROI BITON DE SEGOU 28 Avr 2019 at 11:25 ;

    ” … L’Article 38 dit clairement: ” LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE NOMME LE PREMIER MINISTRE. IL MET FIN A’ SES FONCTIONS SUR PRÉSENTATION PAR CELUI-CI DE LA DÉMISSION DU GOUVERNEMENT.
    SUR PROPOSITION DU PREMIER MINISTRE, IL NOMME LES AUTRES MEMBRES DU GOUVERNEMENT ET MET FIN A’ LEUR FONCTION… ” … /// …

    :

    Oui, LE ROI BITON DE SEGOU, le PRÉSIDENT de la RÉPUBLIQUE nomme le PREMIER MINISTRE. Mais ça, c’est dans le cas où, lui et son Parti seraient majoritaire à l’Assemblée Nationale… Or, LE ROI BITON DE SEGOU n’oublie pas déjà tes propres paroles. Toi même, tu nous a mainte fois dit ici sur maliweb.net que les Députés de l’Assemblée Nationale d’aujourd’hui ne sont pas légitimes. Donc pour que ce soit le Président qui nomme légitimement son Premier Ministre, est ce qu’il ne faudrait pas organiser de nouvelles élections législatives après le nouveau découpage administratif… ? Et si le Parti du Président gagne les élections législatives, alors il lui reviendrait de nommer son Premier Ministre.

  31. Erratum ;

    Les deux parties peuvent avoir en ligne de mire la même finalité, le même objectif. Mais prôner chacune une méthode et des moyens différents pour y parvenir…
    Vouloir faire la révision constitutionnelle et convoquer de nouvelles élections législatives avant le nouveau découpage territorial, avant l’opérationnalisation des nouvelles Régions administratives et de leurs nouvelles circonscriptions électorales. C’est mettre la charrue avant les bœufs. S’il faisait le nouveau découpage administratif avant les élections, en cas de problèmes régionalistes, Ethnocentristes ou communautaristes dus au nouveau découpage administratif…, il pourrait régler ces problèmes avant les élections… ???

  32. Les deux parties peuvent avoir en ligne de mire la même finalité, le même objectif. Mais prôner chacune une méthode et des moyens différents pour y parvenir…
    Vouloir faire révision constitutionnelle et convoquer de nouvelles élections législatives avant le nouveau découpage territorial, avant l’opérationnalisation des nouvelles Régions administratives et de leurs nouvelles circonscriptions électorales, c’est mettre la charrue avant les bœufs. S’il faisait le nouveau découpage administratif avant les élections, en cas de problèmes régionalistes, Ethnocentristes ou communautaristes dus au nouveau découpage administratif…, il pourrait ces problèmes avant les élections… ???

  33. Le roi MAUDIT de segou a ecrit:POUVEZ-VOUS NOUS DIRE AU NOM DE QUI CES “DEPUTE’S ” CONTINUENT DE SIEGER A’ L’ASSEMBLEE NATIONALE? IL FAUT METTRE FIN A’ CETTE FARCE! Quand on a la memoire courte ou on a pas de memoire on oublie trop vite, demandes a BOUA IBK qui a decide la prolongation des Deputes une mesure anticonstitutionnelle, c’est lui Boua IBK car il avait pense pouvor jouer avec cette “majorite RPM” mais le reveil a ete difficile pour lui et pour toi le digne fils de wuruwaye. Nous savons que nous avons le devoir de mettre fin a la farce dans la garderie d’enfants IBK car nous allons vider sous peu BOUA de Koulouba et comme ca tu comprendras tes aneries!

  34. Il y a aucun politicien au Mali. Nous avons que des politiciens à la con! Après IBK on aura un autre con comme Soumaila cissé, ou Mohamed Ali Bathily, ou encore plus, un idiot comme Mohamoud Dicko Qui prendre le flambo des cons. Comme David à demandé à Dieu, jusqu’à quand cette malédiction du Mali innocent.

  35. Caporal Sangare’, dites au Sergent Soumaila Cisse’ et au soldat de Deuxieme Classe Oumar Mariko que nous avons lu le communique’ numero un de votre COMITE’ MILITAIRE! Tout ce qui vous reste est de permettre au depute’ Gassama de lire le document sur les ondes de l’ORTM.
    Franchement , je suis entrain de rire!!!!! EST-CE QU’IL Y A DES INTELLECTUELS AU SEIN DE L’OPPOSITION? Prof Sanogo, Maitre Demba et Rasbath, ANKA BOLI??????? Je suis tres surpris de voir un tel torchon sortit de votre camp!
    AW BE’ KA SABALI!!!!!!!!

  36. Ce projet intitule’ ACCORD POLITIQUE FEUILLE DE ROUTE que je viens de lire n’est pas acceptable parce qu’il represente une violation flagrante de la CONSTITUTION MALIENNE.
    Je prie celles et ceux qui ont redige’ ce document de lire la Constitution du Mali dans TITRE III: DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE.
    Je constate que le projet ACCORD POLITIQUE FEUILLE DE ROUTE n’est pas compatible avec les Articles 38, 46, 47, 48, 53, 54 et 61 DE LA CONSTITUTION EN VIGUEUR AU MALI!
    Le president de la republique ne peut pas accepter un document qui ne respecte pas le serment qu’il a prete’. L’Article 38 dit clairement: ” LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE NOMME LE PREMIER MINISTRE. IL MET FIN A’ SES FONCTIONS SUR PRESENTATION PAR CELUI-CI DE LA DEMISSION DU GOUVERNEMENT.
    SUR PROPOSITION DU PREMIER MINISTRE, IL NOMME LES AUTRES MEMBRES DU GOUVERNEMENT ET MET FIN A’ LEUR FONCTION.
    Le document ACCORD POLITIQUE FEUILLE DE ROUTE est similaire au premier communique’ d’un Comite’ Militaire qui vient de faire un coup d’etat.
    Quand l’opposition parle d’identifier ensemble un PM, cela veut dire qu’elle rejette le nouveau PM BC. En d’autres termes, c’est bien Soumaila Cisse’ que l’opposition veut voir dans ce role. Je conseille a’ l’opposition de relire l’Article 38 de la Constitution du Mali.
    En ce qui concerne la FEUILLE DE ROUTE, l’opposition doit comprendre qu’un dialogue national inclusif dans un mois ne donnera aucun resultat. Depuis l’eclatement de la crise en 2012, la classe politique malienne ne fait que parler. C’est bien parce que ladite classe a echoue’ que les institutions internationales et les pays freres et amis se sont implique’s pour aider a’ la recherche de la solution.
    RIEN QU’EN LISANT CE TORCHON QUE VOUS APPELEZ PROJET ACCORD POLITIQUE FEUILLE DE ROUTE , il devient tres evident qu’une partie de la classe politique malienne est TRAUMATISE’E au point ou’ elle est complement perdue. ELLE N’A PAS LES STRATEGIES NECESSAIRES POUR FAIRE SORTIR NOTRE FASO DE LA CRISE!
    Personne ne parle de partition du Mali. On vous demande un meilleur partage du pouvoir entre Bamako et le reste du Mali. Quand il s’agit d’arracher certains pouvoirs du president, vous etes prets a’ le faire meme s’il s’agit d’une violation flagrante de la constitution mais vous n’acceptez pas que nos populations locales dirigent leurs propres affaires. IRONIE????????????????
    Conduite dans le consensus des reformes????????????? Nous savons qu’il n’y aura pas de consensus sur le projet de revision constitutionnelle! AW BE’ DJON NEGUE’?
    L’anne’e scolaire peut etre sauve’e si la bonne volonte’ existe. POUR LE MOMENT NOUS CONTINUONS A’ MARCHER SUR NOS TETES!
    President IBK, il est temps de former votre gouvernement en vous basant sur le RPM et des membres de l’opposition et ceux de la societe’ civile qui accepteront d’y participer.
    Je constate que cette opposition n’a toujours pas reconnu IBK comme etant le president dument elu du Mali. Je constate egalement qu’on ne dit rien de l’actuelle Assemble’e Nationale qui existe en violation flagrante de la constitution du Mali. POUVEZ-VOUS NOUS DIRE AU NOM DE QUI CES “DEPUTE’S ” CONTINUENT DE SIEGER A’ L’ASSEMBLEE NATIONALE?
    IL FAUT METTRE FIN A’ CETTE FARCE!

  37. Pour qu’ un dialogue puisse réussir,il faut que les deux parties aient en ligne de mire la même finalité.
    Ce qui n’est pas le cas.
    PENDANT QUE L’OPPOSITION PENSE À SAUVER LE MALI EN PROPOSANT UNE FEUILLE DE ROUTE POUR PARTICIPER À UN GOUVERNEMENT DE LARGE OUVERTURE,IBK ET SON CLAN PENSENT SAUVEGARDER UN POUVOIR CONFISQUÉ EN INSISTANT SUR LA RÉVISION CONSTITUTIONNELLE.
    Le MALI est le cadet des soucis du MANDE MASSA .
    Il s’est précipité à nommer un premier ministre pour marquer sa surface:diriger le pays avec un CLAN autour de sa femme,non avec la majorité parlementaire conduite par TRETA.
    IBK sait qu’ accepter cette feuille de route,c’est perdre le pouvoir car destinée à empêcher le CLAN autour de Mme de jouir des deniers publics ,peut-être même se retrouver dans les prisons.
    DES DÉLINQUANTS DE LA PIRE ESPÈCE ONT PRIS EN OTAGE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE.
    Il n’y a qu’ une seule solution pour sauver le Mali :PROVOQUER UN SOULÈVEMENT POPULAIRE.
    Les pourparlers sont une perte de temps destinée à permettre aux délinquants de se réarmer en cherchant à créer la division dans les rangs de l’ opposition.
    Les dirigeants de l’ opposition doivraient,dès la nomination du premier ministre Dr boubou CISSE,sans perdre du temps,déclarer la fin des pourparlers afin de pousser IBK à former rapidement son gouvernement avec son CLAN pour ensuite engager des actions pour le faire partir.
    IBK DOIT PARTIR POUR QUE CE PAYS PUISSE RETROUVER LA QUIÉTUDE.
    IBK est aussi nuisible pour LA SÉCURITÉ et L’UNITÉ du pays que les apatrides TOUAREGS qui se sont associés aux français.
    S’ILS SONT AMIS JUSQU’À PERMETTRE IBK DE LES RECEVOIR DANS SON DOMICILE ET ENSUITE ALLER PASSER 24 HEURES À KIDAL,C’EST QU’ILS PARTAGENT LE MÊME OBJECTIF :la division du Mali.
    Que les forces vives prennent leurs responsabilités en dégageant les deux parties par la remise sur pied d’un autre pourparler mettant en cause L’ACCORD d’Alger ,même s’il faut engager une autre guerre pour récupérer kidal.
    Il faut être conscient de l’ étendue du complot contre notre pays par la complicité de ses propres fils privilégiant leurs intérêts personnels ,pour OSER changer radicalement de stratégie par la préparation d’un soulèvement populaire contre le régime d’Ibk.
    Le comportement actuel de l’ opposition fait l’affaire d’Ibk.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  38. Accord d’Alger=Partition du Mali. Opposants,votre objectif est de figurer dans ce gouvernement. C’est compris. Traités. Affamés. La table est prête et attend les convives..

  39. ” … un dialogue de sourd qui s’installe entre le chef de l’Etat et l’opposition. Celle-ci en mettant sur la table la signature préalable d’un accord politique comme seule condition de sa participation au gouvernement témoigne de sa méfiance vis-à-vis du Président de la République… ” … /// …
    :
    S’i y a méfiance, elle est réciproque entre les deux parties, c’est à dire entre Pouvoir et Opposition…

    On comprend alors que le nouveau Premier Ministre perd son temps à aller faire des ” Salamalecs ” à des Présidents des Institutions de la République qui ne sont que des fonctionnaires aux ordres du Président de la République et de sa majorité. C’est d’autant plus ridicule que ces Personnalités ne représentent pas le Peuple. A la limite, on pourrait comprendre qu’il rende visite aux députés de l’Assemblée Nationale…, pas seulement au Président de l’Assemblée Nationale, mais à l’ensemble des Députés.
    Le Comble, c’est d’aller présenter ses salutations aux Leaders religieux, aux Chefs Coutumiers. Même s’il veut faire ça, ce ne devrait pas être médiatisé.
    La politique du gouvernement, c’est le Chef du gouvernement qui en a en charge…, pas tous ces Gens à qui il visite. Comme s’il avait besoin de leurs bénédictions… ?

  40. Article 118: "Aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu'il est porté atteinte à l'intégrité du territoire. "

    “Proposez et l’on vous traitera comme une option. Imposez et vous deviendrez une priorite.”

  41. Article 118: "Aucune procédure de révision ne peut être engagée ou poursuivie lorsqu'il est porté atteinte à l'intégrité du territoire. "

    Projet
    ACCORD POLITIQUE ET FEUILLE DE ROUTE

    Conscients des périls qui menacent l’Etat et la Nation, les signataires du présent accord ont convenu de l’instauration d’un dialogue national inclusif avec toutes les forces politiques et sociales significatives du Mali dont la finalité serait d’établir un diagnostic précis des maux dont souffrent notre pays en vue de leur apporter des solutions efficaces et pérennes ;
    À la suite de la démission du Gouvernement le 18 avril dernier, les signataires, conscients des délais de préparation d’un tel dialogue, ont proposé que soit adopté immédiatement et préalablement à toute autre initiative, un Accord politique clair de partage de responsabilités assorti d’une feuille de route transparente connue de tous ;
    Le président de la République, en retour, a marqué son accord sur les points suivants :
    I- DANS LE CADRE DE L’ACCORD POLITIQUE DE PARTAGE DE RESPONSABILITES :
    Le partage de responsabilités devrait permettre à toutes les sensibilités significatives de notre société de réaliser l’union sacrée et d’endosser collectivement la difficile gestion de sortie de la crise multidimensionnelle que traverse le Mali. Le choix judicieux des hommes capables d’assumer ces missions est la condition sine qua none du succès.
    A cette fin il faudrait :
    1- Définir le profil et identifier ensemble un Premier ministre, Chef de Gouvernement à même de faire face aux défis du moment ;
    2- Avoir des échanges approfondis sur la structure du gouvernement et les profils des ministres qui doivent avoir des compétences avérées et une éthique reconnue ;
    3- déterminer ensemble les quotas de ministres de la majorité, de l’opposition et de la société civile ;
    4- définir le rang protocolaire des membres du gouvernement.

    II- AU TITRE DE LA FEUILLE DE ROUTE :
    Les principales actions à mener porteront sur :
    1- l’organisation sans délai (autre que celui nécessaire à la bonne préparation qui ne saurait dépasser un (1) mois) d’un dialogue national inclusif avec toutes les forces politiques et sociales significatives du Mali.
    2- la Poursuite de la mise en œuvre diligente de l’Accord pour la Paix et de Réconciliation issu du Processus d’Alger dans le cadre d’une appropriation nationale du processus de paix.
    Ainsi l’Accord pour la paix, dans sa mise en œuvre doit :
    a) écarter tout risque ou germe de partition du Mali à court, moyen et long termes ;
    b) insister sur *la lutte* contre l’insécurité sur l’ensemble du territoire national et sur l’indispensable réconciliation nationale, afin de recoudre le tissu social et le vivre ensemble ;
    c) mobiliser le peuple malien dans toutes ses composantes afin de reprendre en main son destin, de réaffirmer sa souveraineté sur l’ensemble du territoire national, et inviter tous les partenaires à l’y accompagner ;
    3- la mise en œuvre de mesures urgentes pour sauver l’année scolaire et apporter des solutions pérennes aux crises récurrentes de l’Ecole en lien avec les dispositions communautaires régissant le secteur ;
    4- la Conduite dans le consensus des réformes politiques, institutionnelles, économiques et sociales indispensables pour la consolidation de la démocratie, la stabilisation du pays et le progrès économique pour tous ; (modernisation et rationalisation des institutions ; révision consensuelle de la Constitution du *25 février* 1992 ; relecture des textes et création d’un organisme indépendant de gestion des élections ; mode de scrutin ; découpage territorial…)

    5- la stabilisation du centre et du nord du Mali: par la mise en œuvre de mesures efficaces de sécurisation (FAMAS et Forces internationales) et d’un processus politique de dialogue intra et intercommunautaire, redéploiement de l’État et des services techniques et sociaux ;
    6- la restauration de la paix sociale à travers le règlement diligent des nombreux conflits sociaux et assurer la fourniture correcte des services sociaux de base comme l’éducation , la santé, la sécurité, la justice… sur toute l’étendue du territoire national ;
    7- l’assainissement et la gestion rigoureuse des finances publiques soutenue par une lutte implacable contre la corruption, la gabegie et la délinquance financière ;
    8- la lutte contre l’impunité, le népotisme, toutes les formes d’injustice et la mauvaise gouvernance par la Réhabilitation de la Justice en faisant de l’exemplarité et de la redevabilité les référentiels de l’action publique ;
    9- le respect de nos valeurs sociétales et religieuses.
    10- l’adoption de mesures fortes contre l’incivisme et l’indiscipline ;
    Un mécanisme très précis de suivi – évaluation sera mis en place pour l’exécution correcte dans les délais qui seront précisés dans la feuille de route de toutes les mesures arrêtées.

    Bamako, le……………………………

    ONT SIGNE :

    Le Président de la République

    Pour le FSD
    Le Président

    Pour la CoFoP
    Le Président

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here