Mali: poursuite des consultations en vue de la formation du futur gouvernement

4

Le Premier ministre malien Moctar Ouane, reconduit dans ses fonctions, a poursuivi, mardi 18 mai, les consultations en vue de la formation du futur gouvernement. Une délégation de l’ancienne majorité et de la société civile ont été reçues. Le M5-RFP, mouvement politique qui a participé à la chute de l’ancien président IBK et qui est très critique vis-à-vis de la transition, est allé en rang dispersé. Ainsi, l’Union pour la République et la démocratie (URD), principal parti du M5, a annoncé au Premier ministre sa ferme volonté de l’accompagner dans la formation de la nouvelle équipe.

La délégation de l’Union pour la République et la démocratie (URD), principale formation du M5, était conduite par son président. Ambiance plutôt chaleureuse. Le parti de feu Soumaïla Cissé a d’abord officiellement félicité le Premier ministre Moctar Ouane pour sa reconduction à la tête du gouvernement. L’URD a ensuite souhaité la mise en place d’un gouvernement inclusif avant de se déclarer disponible pour la suite des événements.

Discussions

À l’intérieur du parti, on ne le cache plus. Si le Premier ministre propose l’entrée de cadres de l’Union pour la République et la démocratie dans le futur gouvernement, en revanche, une frange du M5 conduite par une autre figure, Dr. Choguel Maïga, n’est, pour le moment, pas disposée à « franchir le Rubicon ». Ils l’ont dit au Premier ministre. Les discussions se poursuivront probablement.

Plusieurs autres regroupements politiques ont marqué, après la rencontre avec le Premier ministre, leur accord pour faire partie du gouvernement d’ouverture. D’après nos informations, dans la nouvelle équipe, le Premier ministre et le président de transition, Bah N’Daw, souhaitent également l’entrée de plusieurs personnalités de la société civile.

Grève

Par ailleurs, c’est le second jour de grève de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), mouvement également suivi à Bamako et à l’intérieur du pays. Mais les banquiers ont décidé d’alléger le mouvement. Dès ce mercredi par exemple, les distributeurs de billets de banques seront approvisionnés et les transferts et virement de salaire effectués.

Source: https://www.rfi.fr/fr/afrique

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Tant que la gestion des affaires publiques sera une source de revenue demésurée et tant que la médiocratie aura demeure dans la cité alors quelque soient ceux qui gouverneront, le resulat sera toujours le même: Incompetence et Irresponsabilité.
    On fait normalement la politique dans le but de servir la collectivité mais chez nous, nous faisons de la politique pour desservir la collectivité au profit de la personne et de son groupe d’interêt.
    Etant donné que cela est devenu une composante de notre culture, alors nous avons encore du chemin à faire. Pendant ce temps le Mali est une nation en voie d’extinction et les elités et politiques se comportent comme les passagers du fameux bateau Titanic.

    • Tres bien dit nikina car depuis 2012 le Mali est une Nation en voie de disparution alors que nos vaillants politiciens vautours ne revent que de manger leur part du gateau-Mali

  2. Choguel veut etre president de la Republique par la rue car il ne va jamais avoir la confiance des Maliens pour etre elu par bulletins de vote. Alors il va continuer a se comporter en petit gamin car le Mali n’interesse pas Choguel du tout.

    • Il faut te renseigner sur les vrais problèmes du Pays , il y a beaucoup d’informations que tu n’as pas , ce qui ne te permet de juger en toute connaissance de cause.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here