Mara confond IBK sur sa visite à Kidal : “J’ai été envoyé en mission par le président, à mon retour il m’a reçu…”

11
Carnage à Kidal suite à la visite de Mara : Mara, Boubèye et Touré sur la sellette
Moussa Mara à Kidal lors des évènements

L’ancien Premier ministre, Moussa Mara entend faire le procès de son voyage à Kidal le 17 mai 2014 qui a occasionné la mort de plusieurs préfets et des militaires. Le président du parti du Changement cherche à se blanchir tout en confondant  le chef de l’Etat IBK qui aurait autorisé son départ. Sa confidence à notre confrère Kassim Traoré, lors de son débat de jeudi sur Radio Klédu.

“J’ai été envoyé à Kidal par le président IBK et à mon retour j’ai été reçu et félicité par lui à Sébénikoro. Le président, dès le lendemain de mon retour de Kidal, s’est adressé à la nation pour me féliciter. Il se raconte qu’il m’a été dit de ne pas aller à Kidal. Personne ne m’a dit de ne pas y aller. Le chef d’Etat-major des armées, après une mission de terrain à Kidal, m’a assuré que je pouvais m’y rendre. Je m’y suis rendu avec un tiers de mes ministres…

Les gens racontent que mon ministre de la Défense, Soumeylou Boubèye Maïga, m’a déconseillé de voyager sur Kidal. C’est faux. Mais quand on s’apprêtait à prendre l’avion à Gao pour Kidal, j’ai vu en mon ministre de la Défense, Soumeylou Boubèye Maiga, un certain air. Je lui ai demandé ce qui se passait, il m’a fait savoir que sa tension était montée ; je lui ai donc demandé de rester à Gao pour retourner à Bamako si sa santé ne lui permettait pas de voyager sur Kidal.

Je reconnais aussi qu’à la veille de mon départ pour Kidal, certains responsables de la Minusma et les ambassadeurs de France et des Etats-Unis au Mali m’ont demandé de chercher l’aval de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) avant de m’y rendre. J’ai catégoriquement refusé. Kidal faisant partie du Mali, il m’était inadmissible de chercher la permission de la CMA pour m’y rendre. Du début à la fin, le président IBK a suivi ma visite”.

O. D.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Nous sommes à la recherche de vraies solutions au problème Mali et non pas des discours futiles!!!!
    Des solutions et comment les mettre en pratique !!!!!!!!

  2. Nous sommes à le recherche de vraies solutions au problème Mali et non pas des discours futiles!!!!
    Des solutions et comment les mettre en pratique !!!!!!!!

  3. Quel sale enfoiré celui-là! Il avait défendu corps et âme, que le Président ne l’avait pas envoyé, et qu’il pensait être dans son rôle de PM pour mener l’action gouvernementale selon ce que lui dictait sa conscience. Pourquoi revenir nous raconter sa honte et celle de l’incomparable et incompétent Président? Marra a menti, aucune des forces étrangères présentes à Kidal ne lui a conseillé le voyage. Et sinon, pourquoi ne l’ont-il pas protégés dès son atterrissage à l’aéroport? C’est les jambes à son cou, qu’il est allé se réfugier chez elles, sans y être inviter. Après avoir défendu IBK, pourquoi parle t-il maintenant? C’est une insulte à l’intelligence des Maliens. C’est une honte, que de venir ainsi relater des faits, que tout les Africains avaient condamnés selon sa version, et qu’il veut maintenant retourner en sa propre faveur. Le Chef d’Etat Major qui l’a rassuré de la qiétude à Kidal n’a pas été inquiéter après avoir raconté une version bien différente de celle du PM. Si comme il le dit, Boubèye est reparti à Bamako sur ses conseils, pourquoi donc a t-il été sanctionné? La version de Marra est cousue de fil blanc. Et puis, il ment en disant que le Président avait suivi son voyage du début à la fin. Pourquoi celui-ci avait t-il nié en savoir quelque chose, alors qu’il était le donneur d’ordre? Lorsqu’il a refusé de demander la permission de la CMA pour se rendre à Kidal, ignorait-il, en tant que PM, que son entêtement aurait un impact sur les négociations qui se préparaient? Malheureusement, au Mali, ce sont des crétins comme ceux-là qui gouvernent, qui n’ont aucune vision. Si c’est pour nuire à IBK, il mettra du temps à se venger du coup de pied magistral qu’il lui a foutu. Maintenant, c’est quoi le sens de tout ça? Juste pour discréditer son ancien Patron et collaborateur? En tout cas, ils en ont eu pour leurs grades. Les nouvelles qui étaient parvenues à bamako étaient celles de la domination des Famas, ce qui a occasionné une vive ovation dans la salle où se tenait le conseil des Ministres, or, les soldats demandaient leurs restes. Quelle déculotté pour ce pouvoir de minables et d’insouciants!!! Maintenant, ils se balancent entre eux.

  4. Moussa Marra n’a rien à se reprocher concernant sa visite à Kidal . Moussa Marra était prémier ministre à l’époque et sa visite sur Kidal était prévue et publieé plusieurs jours avant son départ sur Kidal . La visite de Moussa Marra à kidal était attendue et appréciée par tous les maliens . D’ailleurs certains députés n’arrêtaient pas de lui demander que quand est ce qu’il se rendra à Kidal . certains n’arrêtaient pas de dire que Kidal ne faisait plus partie du Mali , qu’aucun membre du gouvernement n’osait y mettre les pieds . Moussa Marra avec l’aval du président de la république a voulu démentir tout cela en se rendant à Kidal avec plusieurs membres de son gouvernement . En plus Moussa marra était en mission et sa mission consistait d’installer l’administration à Kidal . Jusqu’à preuve du contraire Kidal fait partie du Mali . Si les USA et la France ont décidé de donner un statut spécial à Kidal , le peuple malien et le gouvernement malien n’en étaient pas informés . Le fait que les ambassadeurs de ces deux pays à savoir la France et les USA aient demandé à Moussa Marra d’informer d’abord la CMA avant de se rendre à Kidal n’est pas anodin . Sur le problème de Kidal il y a une trahison qui ne dit pas son nom de la part de certaines puissances étrangères qui se disent être nos amis . Ce qui est incompréhensible et qui échappe à toute logique c’est les insultes et les reproches contre Moussa Marra par certains maliens . Moussa Marra qui a failli être victime lui même . Les maliens doivent être soudés face à cette épreuve . Une épreuve très difficile qui doit être l’occasion de nous unir au lieu de nous diviser . Face à l’adversité , à la trahison et à la destabilisation de notre pays , il faudrait un sursaut national .

  5. Ce n’est pas une “révélation” à proprement parler, ni encore moins un scoop!

    Nous sommes d’ailleurs nombreux à l’avoir souligné sur ce même forum à l’époque:

    Un PM ne pouvait EN AUCUN CAS décider seul dans son coin de se rendre à KIDAL, cette visite ne pouvait se décider et s’organiser QUE sur ordre du président, ou, au minimum, AVEC SON PLEIN ACCORD!

    Mais il se trouve qu’a ce moment là, Zonkeba avait un besoin urgent de détourner l’attention du grand scandale du Boeing par un acte “héroïque” quelconque pour redorer son blason, et de son côté, Mara le populiste ne demandait pas mieux que de se tailler une image personnelle de “heros”!😎😎😎

    Pour prendre une décision avisée, 2 cerveaux valent mieux qu’1 en general;
    SAUF BIEN SUR LORSQU’IL S’AGIT DE 2 CONS!😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆

    • Merci kopin Nfp,
      Nous savions tous et toutes ceux la. Rien d’autres a ajouter et ces vampires continuent a nou prendre comme des cons comme eux memes. Lolololllllll….
      A suivre…..

  6. Wara de Yanfolila, merci pour la verite d’Allah, IBK avait voulu envoyer Tatam d’abord qui a refuse et ensuite il a choisi Moussa Joseph pour faire la mission suicide, tous deux des amateurs et des gens sans vision pour le Mali et qui n’ont aucune faculte d’analyse. Mossa Joseph=IBK tous des vauriens. Ils ont mis le Mali a terre et a jamais, En effet que Dieu nous donne un bon leader vienne juillet 2018.

  7. Le président IBK a réçu Moussa Marra entant que premier ministre de l’Etat du Mali. IBK ne devrait-il pas le recevoir? Ces paroles de politiciens nous avons vraiment marres. Que le président IBK l’ait envoyé ou pas, tous les maliens connaissent la position du président IBK sur ce problème en ce moment. Alors que Moussa fasse sa campagne et montre ce qu’il peut faire mieux que le président IBK a arrêté de dire des choses qui n’ont aucun impact sur la vie des maliens.

    • Peut-être qu’ils arrêteront quand tu auras cessé d’arrêter de dire des conneries sans tête ni queue et essayer de comprendre ce que Mara a dit. Mais je comprends que la tâche soit ardue pour tes neurones.

  8. Quand on t’envoie, il faut savoir t’envoyer toi même. Car, en ne sachant pas t’envoyer, tu te crées des problèmes toi même. ” Laurent BAGBO”.

    VIVE LA RÉPUBLIQUE

  9. C’EST ON NE PEUT PLUS CLAIR. TOUT LE MONDE SAIT QU’UN PM OU MÊME UN MINISTRE NE PEUT VOYAGER SANS L’AVAL DE SON CHEF. PM POUR LES MINISTRES ET PR POUR LE PM. MAIS QUAND ON EST DE MAUVAISE FOI, ON DIT N’IMPORTE QUOI. SOYONS HONNÊTES ET PRIONS. QUE DIEU NOUS DONNE UN MÔGÔ GNANAMA.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here