Mme Barry Aoua Sylla, ministre déléguée en charge du Budget

0

Moins connue du grand public, elle est certainement l’une des attractions du  gouvernement du Dr. Boubou Cissé, Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances. Une attraction portée par une forte personnalité couronnée de diplômes de haut niveau sur fond d’engagement pour sa patrie,  le Mali.  Au fait, qui est la ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie et des Finances, chargée du Budget, considérée par nombre de ses collaborateurs comme une référence, une compétence au service du Mali. Profil- portrait !

Le Mali, à l’instar des sept autres pays de l’espace UEMOA, a mis en cohérence la base légale de son cadre budgétaire et comptable avec les bonnes pratiques internationales en achevant le processus de transposition dans le droit interne des six directives relatives au cadre harmonisé des finances publiques au sein de l’UEMOA. Ces réformes participent à la mise en place d’un système de gestion des finances publiques profondément rénové qui met en exergue la modernisation des outils de gestion, des procédures et une adaptation des organisations permettant de renforcer la bonne gouvernance des finances publiques.

L’opérationnalisation de la budgétisation par programme, une desdites réforme, est effective au Mali depuis le 1erjanvier 2018. L’approche de budgétisation en mode programme constitue sans nul doute celle qui garantit une bonne gestion des derniers publics, à la suite d’efforts conséquents en termes de mobilisation des recettes. Et justement, l’amélioration de la gestion des finances publiques constitue un axe majeur de la mission  du nouveau gouvernement en vue d’assurer une croissance économique inclusive au Mali.

Économiste de formation, ayant bénéficié de la confiance des autorités, la ministre déléguée chargée du Budget n’est pas en terrain inconnu. Loin s’en faut, car,  Mme Barry Aoua Sylla, pour ne pas la nommer, a participé activement à l’avènement des réformes suscitées. Réputée surtout pour son intégrité et sa rigueur dans le travail,  avec son parcours universitaire et professionnel, ici présenté, elle saura certainement insuffler une nouvelle dynamique dans la  mise en œuvre des réformes budgétaires et comptables au Mali.

Mariée, mère de trois enfants, la première nationale au Baccalauréat malien Série Sciences Exactes, avec mention bien en 1976, Mme Barry Aoua Sylla dispose d’un parcours scolaire et universitaire qui se conjugue à l’excellence. Elle est détentrice d’un doctorat de 3ème cycle en Gestion Financière, Université de Paris IX Dauphine, avec mention très bien,  d’un Diplôme d’Etudes Approfondies de Gestion Financière, Université de Paris IX Dauphine, avec mention, d’une Maîtrise en Sciences de Gestion, Université de Montpellier I, avec mention, d’un DEUG en Sciences Economiques, Université de Montpellier I, avec  mention.

Elle a participé à une série de formations continues de haut niveau, notamment sur la gestion du changement dans les organisations publiques et privées, à Casablanca (Maroc), le Partenariat public-privé dans le domaine des infrastructures à la «John Kennedy School of Government» de l’Université de Harvard à Cambridge (Etats-Unis), et le management des projets organisé par la Société financière internationale (IFC – Groupe de la Banque mondiale) à Johannesburg  (Afrique du Sud).

Une  compétence réelle, doublée d’une discrétion au service de l’efficacité dans le travail

Secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances de septembre 2018 jusqu’à sa nomination comme ministre déléguée, chargée du Budget, Mme Barry Aoua Sylla a été, successivement, chef de cabinet du ministère de l’Economie et des Finances, Secrétaire Général du ministère des Mines, Coordinateur de la Cellule d’Appui à la Réforme des Finances  Publiques et Conseiller à l’Autorité de Régulation des Marchés Publics et des Délégations de Service Public.

La ministre déléguée chargée  du budget a été aussi, en 2018, membre du Conseil d’administration de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), du Fonds de Solidarité Africain (FSA), de la Compagnie Malienne de Développement des Textiles (CMDT) et de la SOTELMA, membre du Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), de 2010 à 2015.

Et, de 2005 à 2009, elle fut membre du Conseil d’administration de la Société Energie du Mali (EDM SA, Bamako), de la Société de Gestion du Barrage de Diama (SOGED, Nouakchott-Mauritanie), de la Société de Gestion et d’Exploitation du Barrage de Manantali (SOGEM, Bamako), du Conseil de Surveillance du Millenium Challenge Account-Mali (MCA-Mali, Bamako).

Au plan sous-régional et international, de 1996 à 2004, elle a été Conseiller en investissements de «l’Africa Project Development Facility» (APDF-Abidjan, Côte d’Ivoire), une initiative de la Société financière internationale (IFC du Groupe de la Banque mondiale, filiale chargée du financement du secteur privé) ayant pour mission d’aider au développement d’entreprises privées africaines viables et rentables. À ce titre, elle a participé à de nombreux séminaires, ateliers et fora sur la promotion des affaires et du secteur privé, la gestion d’entreprises, le secteur financier, le management des projets, la planification stratégique, etc.

Mme Barry Aoua Sylla a, auparavant, été consultante indépendante en Côte d’ivoire, Auditeur interne d’INADES-FORMATION (Abidjan, Côte d’Ivoire), une ONG internationale présente dans 10 pays africains (Burkina Faso – Burundi – Cameroun – Côte d’Ivoire – Kenya – Rwanda – Tanzanie – Tchad – Togo – République Démocratique du Congo). À ce titre, elle était responsable de l’audit, du contrôle interne, de l’élaboration et de l’amélioration des règles et procédures de gestion au sein du réseau.

Pour être complet sur ce parcours professionnel soutenu, on ajoute que  la ministre déléguée chargée du Budget a été Directrice générale des Marchés publics (Mali), Conseiller Technique au Secrétariat général de la Présidence de la République du Mali, chargée de l’instruction et du suivi des dossiers relatifs aux entreprises publiques et privées et aux institutions financières,  et assistante, chef de mission puis Directrice au sein du Cabinet «Concorde Audit Mali». À ce titre, elle a participé et dirigé de nombreuses missions d’audit et de commissariat aux comptes confiées à cette Société.

Enfin, elle fut aussi Professeur d’enseignement supérieur (Finance et Comptabilité) à l’Ecole Nationale d’Administration du Mali et Chargée de cours à l’Ecole des Hautes Etudes Pratiques (EHEP). La ministre déléguée chargée du budget parle couramment le bambara, le soninké, le français et l’anglais.

D. FOMBA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here