Modibo Sidibé face à la presse : 2015 fut assez éprouvante pour notre pays

0
Modibo Sidibé
Modibo Sidibé

Le président du parti FARE AN KA WULI a été très critique lorsqu’il présentait le hier (13 janvier) ses vœux pour le nouvel an à la presse malienne. Pour l’ancien Premier ministre, « c’est bien peu dire que 2015 fut assez éprouvante pour notre pays en bien de domaines ». L’année qui vient de s’achever fut marquée par des questions lancinantes et plus que préoccupantes de gouvernance, notamment l’absence de vision et de cap de la part de ceux qui ont en charge actuellement la gestion des affaires publiques sont évidentes. Voici un extrait de son allocution.

Une des illustrations de cela est le yoyo des élections locales et régionales tout le long de l’année 2015 pour finir par être quand ce sera.

Sur un autre plan, on ne peut passer sous silence le déficit d’Etat, la cherté de la vie, la paupérisation constante des conditions de vie des populations et les scandales de tous ordres qui ont jalonné la vie de notre pays cette année écoulée.

Aussi, en 2015 le Mali a payé un prix fort à l’insécurité en passe malheureusement de se généraliser sur toute l’étendue du territoire et marquée par un niveau jusque-là inédit d’attaques terroristes et d’attentats de tous ordres, dont les plus marquants ont incontestablement été celles contre le Restaurant « la Terrasse » à Bamako, l’Hôtel Byblos à Sévaré et l’Hôtel Radisson Blu de Bamako.

En effet, en 2015, ce sont au moins quelques 200 attaques et attentats d’ordre criminel qui ont été perpétrés un peu partout sur le territoire national contre les personnes et leurs biens, les symboles de l’Etat, les forces armées de défense et de sécurité ainsi que les forces internationales présentes au Mali dans le cadre de la mission de stabilisation sous mandat des Nations Unies.

Ces actes criminels ont coûté la vie à plus de 300 personnes, sans compter leur impact sur l’image et la notoriété de notre pays.

A cette situation bien triste, il faut ajouter le drame sans précédent survenu le 24 septembre dernier sur les Lieux Saints de l’Islam et qui ont occasionné la perte cruelle de centaines, voire de milliers de fidèles musulmans.

 

PARTAGER