Ousmane Ben Fana Traoré au président IBK : “Quand on confie une responsabilité, c’est pas pour voler…”

7
Mali : Le CPC préconise le cantonnement des groupes armés et la signature d’un accord de défense avec la France
Ousmane Ben Fana Traoré

Le leader du parti libéral malien, Ousmane Ben Fana Traoré ne regrette pas le soutien des libéraux  à l’élection du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita, mais il dénonce les détournements de fonds public et la corruption grandissante sous son règne.

 

Du 1er  au 2 décembre 2014, le Parti citoyen pour le renouveau (PCR) organise une formation à l’endroit de sa jeunesse aux idéaux du libéralisme, courant politique auquel il appartient. A la cérémonie de lancement qui a eu lieu le dimanche dernier au Carrefour des jeunes, son leader, Ousmane Ben Fana Traoré, a profité l’occasion pour se prononcer sur des actualités brûlantes du pays.

Ousmane Ben Fana Traoré a réaffirmé le soutien du PCR au président IBK, mais il n’a pas hésité à dénoncer les malversations financières sous sa tutelle.

“Que cela plaise ou pas, le PCR n’est pas une marionnette. Nous avons élu le président de la République, nous l’avons soutenu pour qu’il soit là, nous faisons tout pour que ça marche. C’est cela notre conviction, c’est cela notre vision. Nous savons aujourd’hui qu’il y a des difficultés que nous avons dites au cours de notre congrès. Nous avons toujours dit que le bien public du Mali mérite du respect. Quand on confie une responsabilité, c’est une responsabilité qui ne vous autorise pas à voler, qui ne vous autorise pas à tromper les Maliens, qui n’autorise pas la corruption. C’est des maux que les libéraux nous disent pleinement parce que nous savons que nous avons une politique juste. Comme vous savez, les libéraux n’ont volé quoi que ce soit dans ce pays”, a-t-il dévoilé. Il a souligné que les Maliens n’attendent que le changement promis.

Les partis de la majorité présidentielle comme ceux de l’opposition ont été appelés par le président du PCR à faire du développement du Mali leur priorité. Il a souligné que les Maliens n’attendent que du changement pour faire le Mali un pays émergent.

Sur les pourparlers inter maliens d’Alger, M. Traoré a informé qu’une résolution a été prise au Réseau libéral africain qui soutient l’intégrité du territoire de notre pays, condamne toute forme de terrorisme sur le sol malien. Face à la propagation de la maladie à virus Ebola au Mali, il appelé la population au respect des consignes édictées par les autorités sanitaires de notre pays.

Pour cette formation de deux jours initiée à leur endroit, le président du PCR a précisé aux jeunes libéraux qu’elle vise à bâtir un parti capable de résister aux inévitables épreuves de la vie politique, un parti plus démocratique et qui va mettre les adhérents au cœur de ses actes de tous les jours à travers la formation des jeunes.

Maliki Diallo

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Je me demande comment peut-on conseiller un malien? aucun dirigeants malien ne veut avoir de bons conseils. Dès qu’on les donne de bons conseils, il se mettent à penser de façon négative sur le conseiller en question et le considère aussitôt comme un ennemi. C’est dommage, ainsi de conseillers sont ceux qui viennent dire des ragots sur les autres, mêmes les plus correctes. U pays qui doit disparaitre pour le bonheur de l’histoire africaine.

  2. Le PCR un parti de l'avenir, qui dénonce le pillage des biens publics! une vision clairement affichée! Il faut que la jeunesse adhére massivement pour que ça devient une force en rupture avec les pratiques malsaines des partis que l'on connait au Mali! Bravo le PCR!!!

  3. Bien dit Président, notre IBK sait que le pays est mal dirigé. Un ancien ministre qui propose le ministère qu’il a eu, dont le résultat est catastrophe.
    Je souhaite de voir la moralité des futurs responsables avant confirmation, bien plus leurs connaissances… 😯

  4. L’ONU reconnait et affirme que l’EBOLA risque bel et bien de se propager davantage! Actuellement il y a:
    -4181 deces au Liberia
    -1463 deces en Guinee
    -1284 deces au Sierra Leone
    – 8 deces au Nigeria
    – 6 deces au Mali

    Il y a entre 200 et 300 qui meurt chaque semaine en Afrique de l’Ouest.

    On risque de voir une terrible explosion si l’on ne fait attention!

  5. Oui Mr traore , c’est pourtant claire ce que vous dites et surtout la tangilibilte de vos DITS qui ne sont que des pires realites , entres autres les aspirations des MALIENS .Restez positif Mr TRaore .

  6. Et pourtant vous aviez eu l’occasion de le dire a qui de droit sur une colline a bko

Comments are closed.