PDES : Ça démarre fort pour Sadou Diallo !

0

Le PDES est en train de renaître de ses cendres sous l’impulsion de son nouveau président Sadou Harouna Diallo, maire de la Commune urbaine de Gao.

Les partisans de l’ancien président Amadou Toumani Toure ont décidé de sillonner tout le Mali afin de retrouver leurs militants et se mettre en ordre de bataille pour les futures échéances.  C’est dans ce cadre qu’une forte délégation s’est rendue à Koulikoro, le week-end dernier. Elle (la délégation) était composée de Sadou Harouna Diallo ; Mme Dandara Toure, présidente des femmes ; Moulaye Haïdara, président des jeunes ; Mme Nientao Simone Loiseau et Boubacar Salia NDaou, tous deux vice-présidents ; Abdoul Wahab Traoré, secrétaire général ; Mme Diallo Fatoumata Sako, secrétaire Nationale chargée des relations extérieures ; Nouhoum Togo, secrétaire National chargé de la communication et de l’organisation ; et Manthirba Mahamane.

A Koulikoro, Sadou Harouna Diallo a d’abord remercié ces femmes  et hommes qui, depuis le 22 mars 2012, n’ont ménagé aucun effort pour maintenir en vie les structures du PDES. Ce, malgré le départ de nombreux responsables du Parti. Il leur a aussi rendu hommage pour leur fidélité et reconnaissance à l’endroit de leur mentor, Amadou Toumani Touré  qui a redonné vie à Koulikoro à travers de nombreuses réalisations.

Mme Diallo a exhorté les militants de la 2 ème  région à persévérer dans l’effort afin de faire du «  PDES  un Parti fort, un Parti crédible, un Parti structuré qui ira à la conquête du pouvoir. »

La présidente des femmes, Dandara Toure, après avoir remercié les militants, a rappelé combien Koulikoro était au cœur du PDES-programme et dans le dispositif des actions de la Première Dame Mme Touré Lobo Traoré.

Elle a, par ailleurs, déploré le dénuement dans lequel les femmes et enfants du pays  ont été plongés depuis le coup d’état (débile) de mars 2012. Selon la Présidente des femmes du PDES, la gratuité de la césarienne et du paludisme – « une réforme phare et  de la politique sanitaire du président  ATT »- demeure un bon  souvenir pour les populations maliennes.

Moulaye Haïdara, le président des jeunes, a expliqué que le PDES assume  fièrement le bilan  D’ATT. Un bilan physique bien visible, malgré le fait que certains hommes politiques (qui étaient là autour de la table du conseil des ministres le mercredi 21 mars 2012) tentent aujourd’hui de jeté l’opprobre sur le PDES. Il a exhorté les jeunes à plus d’engagement d’altruisme et de tout mettre en œuvre pour redonner au Parti son aura d’antan.

Sambou Diarra

PARTAGER