Pouvoir et intrigues : Guerre froide à Koulouba

90
Situation politique au Mali : Le RPM à la croisée des chemins
Bocari Treta

Candidat du Rassemblement pour le Mali(RPM), Ibrahim Boubacar Keïta est arrivé au pouvoir dans un contexte de crise, porté par un élan populaire dépassant les capacités de son parti. On trouve ainsi du tout venant dans l’entourage du nouveau président, au grand dam des ténors du parti présidentiel dont Dr Bocari Tréta, qui s’est contenté jusqu’ici d’un strapontin au sein du gouvernement à la place des charges de Premier ministre. Mais ce dernier qui avait pris son mal en patience semble ne plus être dans la logique du bon dernier, au risque de passer par des intrigues.

 Dr. Tréta, actuellement ministre du Développement rural, ne s’est jamais publiquement prononcé sur la crise qui secoue le parti présidentiel. D’ailleurs, il ne le fera pas pour ses propres intérêts, mais des faits trahissent le numéro 2 du gouvernement.

 

Le plus remarquable fut le blocage du renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale où il s’était rendu personnellement, provoquant une colère vive chez le président de cette institution.

Cette crise a fait prêter à Tréta l’intention de prendre « en otage » le pouvoir, en essayant de placer ses fidèles à des postes dits stratégiques au sein de l’Hémicycle. Vrai ou faux, en tout cas le ministre du développement avait en face un président de l’Assemblée nationale remonté à telle enseigne qu’il y a eu une espèce de prise de bec entre les deux membres importants du parti présidentiel qui ne soufflent plus dans la même corne.

Depuis l’incident de l’Assemblée nationale, des militants du RPM ne perdent pas une occasion de charger le ministre du Développement rural. L’on sait ce dernier engagé dans un bras de fer pour ne pas perdre le contrôle du parti dont il est membre fondateur. Il serait même « détenteur » du récépissé de la formation politique en question, indiquent certains.

En filigrane, il livrerait un combat singulier contre un autre baron du parti au pouvoir, Idrissa Abdoulaye Maïga, le ministre de l’Administration territoriale. Il serait aussi dans le collimateur des proches de la famille présidentielle exerçant une fonction ministérielle. Et ces derniers souhaitent que le future Premier ministre soit choisi hors du RPM.

Si le ministre du Développement rural venait à perdre le contrôle du RPM, ses ambitions pour la Primature s’éloigneront davantage. Et c’est de bonne guerre que ses partisans aient menacé de créer leur propre parti si jamais le président de la République venait à nommer une fois de plus une personnalité hors du RPM comme Premier ministre à la faveur de la réorganisation du gouvernement post-accord.

 

IBK qui a déjà deux ans au pouvoir est obligé d’aller vers la formation d’un gouvernement de large ouverture, incluant des forces vives aussi différentes que les groupes armés, les partis politiques et la société civile. Visiblement, il n’y aura donc pas assez de places pour caser les membres du RPM, mais le pire scénario serait que le parti perde la chance d’accéder à la Primature. En attendant, une guerre qui ne dit pas son nom a fini par s’installer entre les partisans et les détracteurs du secrétaire général du RPM. Et les intrigues de palais continuent.

Soumaila T. Diarra

 

PARTAGER

90 COMMENTAIRES

  1. Quel qu’en soit majorité ou opposition,ne soyons pas fou du pouvoir, contribuons au développement du pays, le Mali est pour nous tous et c’est ensemble que nous bâtirons ce pays…

  2. Il faut être inconscient pour raconter du n’importe quoi sur le président IBK. Mais un jour viendra que tous les maliens comprendrons qu’ils ont eu la chance d’avoir comme président IBK en un temps difficile de l’histoire de ce pays.

  3. C’est étonnant que jusque-là, les maliens n’ont pas la bonne mentalité.
    C’est triste, Mais un président comme IBK est rare en Afrique de nos jours, Il a besoin d’être soutenu pour faire ce qu’il faut aux maliens sans aucune peur et craintes…

  4. Le seul problème de cette majorité politique RPM est qu’ils ont soutenu IBK parce qu’ils attendent quelque chose de cet homme. Ils ont espéré qu’une fois au pouvoir IBK vas leur placé à la tête des institutions sans le mérite qu’il faut. Mais ils ont certainement oublié que le président IBK est là pour des résultats qui pourront changer le pays.
    IBK est un KANKELIN TIGUI….

  5. Les maliens ont besoin de changer de mentalité. Il faut s’avoir se battre pour une cause et non pas que de faire combattre une cause pour soit.

  6. Malheureusement, le président IBK est très mal entourer, Or le Mali n’a jamais connue un président aussi influent en démocratie que le président IBK. Il est un exemple pour la bonne pratique de la démocratie malienne et d’une partie de la démocratie Africaine.
    Mais des constats ont montré que son entourage est très mal conçu, pour cause des objectifs personnelle qui n’ont rien à avoir avec un intérêt général de la nation.

  7. Depuis que le président a fait arrêt à centaine magouilles au sein de la république, des politiciens croyant qu’ils le font pour IBK ont aussi arrêter tout autres devoir permettant de rendre service à la nation. Ces politiciens ne savent pas pourquoi ils sont là où ils sont. Ces politiciens ne méritent pas le statut de Malien.

  8. Des raisons sont tend autre que lors de sa victoire au présidentielle de 2013, IBK là dit devant dieu et les maliens. IBK a dit qu’il a été élu par les maliens et pas par un parti politique. Alors il est important de comprendre qu’IBK sais reconnaître ce que veut les maliens. IBK est le président de tous les maliens, de la majorité ainsi que de l’opposition arrêtons de voir le mal là où il y’en a pas. Il faut défendre IBK pour le bien de cette nation…

  9. Tout le monde sais que certaine de la majorité présidentielle ne sont que des hypocrites, ils ne sont là que pour se faire des chaises en or. Mais ses personnes oublient que le président IBK est là pour tous les maliens.
    😀 😀 😀

  10. tous les classes politiques maliennes doivent enfin se donner la main et travailler dans le canal.

  11. je demanderais de faire une comparaison avec les pays qui nous entourent surtout ceux avec qui on partage les mêmes aléas climatiques et pressions diplomatiques. le Niger était très loin devant la plupart de ces voisins,La côte d’ivoire et c’est merveilleusement étonnant.D’autre part, en analysant la situation politique de tous les pays qui nous entourent, à l’exception du Nigeria (poumon économique de la sous-région pour ses ressources naturelles), nos pays voisins ont connus une longue période de stabilité politique.
    Il faudrait faire de même avec IBK il est la clé de notre developpement

    • Vous conviendrez avec moi, qu’on ne peut pas construire une nation avec une telle culture d’instabilité politique.Je ne dis pas, ici, qu’il faut un dirigeant pour plusieurs décennies, mais au plus une personne pour une ambition grande du développement du pays est une gage d’une certaine stabilité politique et de maturité démocratique.

      • Aujourd’hui, les nigériens sont à la vieille d’un choix politique de haute importance pour la survie de la nation et pour la promotion de sa démocratie. Heureusement pour nous que les différents protagonistes ou prétendants à la magistrature sont bien connus de la scène politique nationale

        • Ce sont en effet, les principaux animateurs de la vicissitude politique du pays depuis la fin de la conférence nationale. Ils sont souvent à gauche, souvent à droite au grès du coup de vent des billets verts. Beaucoup les qualifient de nomades politiques.

          • Heureusement, qu’il existe dans cette génération quelques bonnes graines tout comme ils en existent de mauvaises graines dans la nouvelle génération. Aussi, Dieu, par sa miséricorde et sa clémence, a fait en sorte que c’est le président IBK qui soit à la tête de notre pays depuis Septembre 2013

        • Notre Créateur suprême sait pourquoi Il l’a choisi. Notre rôle en tant que créature du Tout Puissant est d’accompagner ce choix et de savoir en tirer le maximum de profit.

  12. Le président IBK est un homme de grande valeur qui croit en l’union des fils de notre Mali.
    C’est pourquoi il ménage aucun effort pour appeler tous les à s’unir pour apporter chacun sa contribution à la construction de notre pays.
    Tous les maliens doivent maliens doivent comprendre cela et travailer dans ce sens

  13. Aucun pays dans ce monde ne peut prétendre au développement sans l’union de ses fils.
    Si IBK a compris cela et a exhorté ces collaborateurs à prendre conscience des conséquences de leurs division,cela prouve qu’il est un président qui se soucie du bien être de son pays.
    Vive le Mali et merci à IBK…

  14. Il est important que tous les acteurs politiques maliens,surtout ceux de la majorité comprennent que le président IBK est le président qui fera tout pour mettre les meilleurs maliens aux postes qu’ils méritent.
    Arrêtons donc les querelle de postes ministériels pour nous concentrer sur l’essentiel qui est le développement de notre pays.

  15. Lorsqu’il y a un problème dans une famille,le chef de famille a le devoir de réunir ses enfants pour les mettre au pas.
    En bon chef,le président IBK ne doit pas regarder la division s’installer au sein de la majorité.C’est pour cette raison qu’il doit faire comprendre à Tréta que l’intérêt du mali doit dépasser nos intérêts personnels

  16. Un président fort,c’est un entourage engagé.Tous les maliens ont donc le devoirs de soutenir et accompagner le président dans ces actions car c’est qu’en cela que réside l’intérêt de tous…

  17. Le salut du Mali ne peut venir que de l’union de ses enfants.
    Nous devons donc tous nous unir pour travailler dans l’intérêt supérieur de notre pays.
    C’est ce à quoi à le président IBK invite tous les maliens à s’unir pour sortir notre pays du trou.

  18. Le mali est notre bien à tous et les divisions internes ne nous apportent rien.
    C’est pour cela que Tréta et les autres doivent avoir raison gardée pour le bien du pays.
    Soutenons donc IBK dans sa lutte pour le développement de notre Maliba…

  19. Tréta et ses partisans doivent comprendre qu’il ne suffit pas d’être de la majorité pour pour être nommé premier ministre.
    Le Mali a besoin d’un premier ministre capable de le porter sur le devant de la scène internationale pour être dans le concert des nations.

  20. IBK ne fera jamais un gouvernement selon les caprices de qui que ce soit et tous les militants du RPM doivent comprendre cela.Comme premier ministre,il nous faut une personne qui soit capable avec beaucoup d’expérience en la matière…

  21. « Dr. Tréta, actuellement ministre du Développement rural, ne s’est jamais publiquement prononcé sur la crise qui secoue le parti présidentiel. D’ailleurs, il ne le fera pas pour ses propres intérêts »
    S’il ne s’est pas prononcé depuis belle lurette que vous évoquez ces problèmes c’est justement parce que vous êtes menteurs.
    Il n’y a jamais eu de problèmes entre Tréta et IBK alors arrêtez de nous mentir…

  22. « Candidat du Rassemblement pour le Mali(RPM), Ibrahim Boubacar Keïta est arrivé au pouvoir dans un contexte de crise, porté par un élan populaire dépassant les capacités de son parti. »
    IBK est un bâtisseur. Si le peuple lui a accordé son suffrage à plus de 77% c’est parce que ces derniers savaient que c’était lui l’homme de la situation et il continue de l’être.
    Comme on le dit chez nous la langue et les dents de se querelles à plus forte raison des hommes.
    C’est une crise passagère qui trouvera des solutions.

  23. Cher journaliste,il n’y pas de problème entre IBK et Bocar Tréta il n’y en aura pas.
    Votre objectif c’est de créer des problèmes entre ces deux hommes.Mais ils sont des personnalités de qualité et connaissent votre intention.
    Vous avez donc échoué…

  24. Un parti politique est une famille dont les membres partagent la même vision. Donc s’il y a des problèmes au sein du RPM, les responsables doivent s’asseoir pour discuter en vue d’aplanir les angles et donner un nouveau souffle au parti. C’est dans l’union que nous pourrons faire avancer ce pays. REFLECHISSONS-Y!

  25. IBK a le soutien du peuple qui lui a accordé son suffrage lors des échéances électorales.
    De ce fait des personnes mal intentionnées qui sèment le désordre au RPM peuvent se désolidariser de lui mais il arrivera à atteindre ses objectifs grâce aux personnes qui partagent sa vision et se donnent à cœur joie dans le travail pour développer ce pays.

  26. Toute action qui rentre dans le cadre de l’application des accords de paix doit être salué car la paix et
    Le nouveau gouvernement doit être formé seulement dans cette optique et non pour répondre aux volontés de certaines personnes.

  27. « Depuis l’incident de l’Assemblée nationale, des militants du RPM ne perdent pas une occasion de charger le ministre du Développement rural. »
    Tréta est celui qui est à la base de plusieurs problèmes au sein du RPM il faut donc qu’il soit rappelé à l’ordre car notre pays est responsable et ses institutions doivent donner cette image.
    Les plus hautes autorités de ce pays doivent prendre des dispositions pour cela.

  28. « Mais ce dernier qui avait pris son mal en patience semble ne plus être dans la logique du bon dernier, au risque de passer par des intrigues »
    Ce n’est pas parce que Tréta est du même parti politique que le président de la république que ce dernier doit le nommer forcement premier ministre.
    IBK base son système sur la compétence. Nous devons donc le laisser choisir qui il veut et qu’il juge à la hauteur de ses attentes.

  29. A mon avis IBK doit travailler avec les personnes en qui il a confiance ; des personnes qui partagent sa vision qu’il a pour le Mali et non ceux qui ne veulent que des intérêts mesquins

  30. Certains membres du CMP doivent revenir sur terre, ils doivent réfléchir avant d’agir. IBK n’a jamais fait de la discrimination. Il est plutôt pour l’inclusion pour le bien du pays.
    Il l’a toujours dit qu’il veut travailler avec ceux qui sont prêt pour aider le Mali

  31. IBK est le président des maliens et non du RPM par conséquent s’il y a des citoyens compétents qui ne sont pas de son parti et qui peuvent travailler pour le pays, je cautionne qu’il travaille avec eux pour les intérêts du pays. LE PAYS D’ABORD!

  32. Le problème au RPM c’est que chacun se bat pour ses intérêts personnels et après deux ans IBK sait qui est qui et qui fait quoi donc il travaille “avec ceux qui ont l’amour du Mali” dans l’âme”

  33. Les militants des partis de la majorité présidentielle ont tendance à primer l’intérêt personnel sur l’intérêt public. Ils ne réagissent que si seulement leur intérêt en résulte. Cela doit cesser maintenant

  34. Certains députés de la majorité présidentielle sont à l’origine de toutes diffamations politiques. Dans les débats politiques, on se sent que l’opposition. La majorité à tendance à céder la scène politique à l’opposition. Cela est une catastrophe pour le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta

  35. Scandale des engrais frelatés, une affaire dont la véracité est contestée, a été révélée par un député du parti RPM de la majorité. Cet acte de Bafotigui Diallo est assimilable à une trahison de son parti.

  36. L’entourage du président du chef de l’Etat, SEM Ibrahim Boubacar Keïta, comme il le martèle, est rempli de fossoyeurs. Jamais aucun président de ce pays n’avait hérité d’une majorité faible et opportuniste que celle d’aujourd’hui, l’heure d’IBK. Certains ont rejoint cette classe politique par avidité et par cupidité. Ils pensaient qu’étant à côté d’IBK, tout leur allait être permis

  37. Ce sont les opposants et les journalistes malveillants qui désinforment le peuple et empoissonnent le système du régime au pouvoir avec des mensonges et des balivernes. Le pays n’a pas besoin de cela, si vous n’avez rien n’à dire aller vous faire à ailleurs. La presse et l’opposition malienne ont perdue toutes leurs crédibilités, considérations, dignités et honneurs vis-à-vis de la population malienne.

  38. La majorité présidentielle n’est pas faite des fous et ni par des égoïstes pour se comporter comme ces voyous opposants qui n’ont point de penser pour l’avenir de ce pays.

  39. La CMP est bourré des opportunistes. Beaucoup d’entre eux ont accompagné IBK pour des raisons personnelles, ils ne songent même pas aux défis qui les attendent.

  40. Ce sont des compagnons comme l’honorable THIAM de l’ADP-MALIBA, BAFOTIGUI, Bakary Koné et autres qui humilient IBK et la CMP chaque jour. Ce sont des faux compagnons, des opportunistes. Mais que Dieu sauve le Mali !!!

  41. IBK a seulement fait une mise en garde. Monsieur le journaliste nous ne sommes pas en concours de clash ni en campagne présidentielle. Donc trop parler c’est la faiblesse.

  42. Comme vous l’avez dit dans ton article IBK ne se base jamais sur la majorité présidentielle pour faire sa mission. Parce que depuis longtemps il se sent seul dans la gestion de son pouvoir.

  43. Je suis indigné de voir tous ces partis de la mouvance présidentielle tourné dos au président IBK en ce moment pareil. Depuis sa nomination jusqu’à nos jours, ces partis de la majorité ont prêté le serment du silence.

  44. Apprenez à respecter votre métier y compris vos lecteurs, vous ne pouvez guère continuez à prendre les maliens comme des dupes. Il y’a fort longtemps, que le peuple a compris vos petits jeux.

  45. Les militants du RPM ont déçu les maliens, ils ont aussi déçu le président de la République. Jamais je ne pouvais imaginer un tel acte venant de leur part. C’est-à-dire, abandonné le président IBK en plein exercice du pouvoir.

  46. Journaliste de merde, vous ne savez qu’inventer des scénarios pour abimer l’image du président IBK et son entourage. Vous ferrez mieux de chercher autres choses à faire que de passer tout votre temps à mentir.

  47. Que le RPM se met en tête que le président IBK a réussi à occuper cette place sans eux. Et il pourra encore le reprendre sans leur aide. Donc, il faut comprendre par-là que c’est le peuple malien qui est au chevet de son Excellence.

  48. Finalement on se demande s’il y’a des journalistes au Mali ? Je ne crois pas que ça soit le cas. La presse malienne est garnie d’incompétents, d’incapable et des mystificateurs. Tout ce qu’ils savent faire c’est de boire et raconter des bêtises.

  49. Ce n’est pas aujourd’hui qu’IBK connait Bacari Treta, et inutile de dire quoi que ce soit. Car ils s’entendent parfaitement bien. Donc, de grâce gardez vos commentaires pour vous-même.

  50. Peu importe ce qui peut se passer entre le président IBK et Bacari Treta. Tout ce qu’il faut reconnaitre est que ces deux personnalités s’entendent bien. Donc, ne les mettez pas en conflit.

  51. J’ignore ce dont à quoi les journalistes maliens jouent mais j’avoue que tout ceci ne sont que des balivernes. Ils ne sont pas sensé nié la relation fraternelle qui existe entre IBK et Bacari Treta.

  52. En fin de compte, être président de la République mérite un grand sacrifice humain. Peu importe comment tu te comportes on trouvera toujours quelques choses à te coller. Quand même, ce n’est pas digne de semer tout le temps des conflits au sein du pays.

  53. Les membres du RPM qui se cachent à l’ombre pour porter atteinte à Treta doivent savoir que leur coup a échoué. Treta est l’un des leaders incontestable du RPM alors que malveillants stoppent tout leurs bêtises.

  54. Les détracteurs veulent à prix créer de fausse polémique entre IBK et Treta Bocary. Treta a été accusé de tous et de rien, mais le président de la président la république IBK reste serein. Si le président de la république doit limoger Treta Bocary il le fera si seulement si les actions réelles et parlent d’eux même.

  55. Je ne dirai pas que Trata Bocary est tout à fait innocent, les accusations mais les accusations tenu contre lui n’ont jamais suivi de preuve convaincante. Les détracteurs l’accusent sur tout mais n’arrivent point a trouvé de preuves.

  56. Si Treta doit être le premier ministre suivant je pense que cela dépendra du président de la république, une chose est sûre le président IBK ne prendra point un impeccable pour la direction de son gouvernement.

  57. Les membres du RPM qui sont à la base de tous ces balivernes doivent faire preuve de patriotisme et de bonne foi, ils doivent mettre de côté les intérêts générales et mettre en valeur celui du pays. Se tous ces mauvaise volonté qui sont à la base de la discorde dans le RPM.

  58. Accusation dans l'affaire d'engrais frelatés, accusation de la divulgation de l'éventuelle mort du président, accusation sur l'affaire des 1000 tracteurs, les détracteurs essaient par tous les moyens pour porter atteinte à la personne de Treta Bocary. Le problème est que les détracteurs n'ont jamais eurent de preuve solide.

  59. Surement que se sont les membres du RPM qui aspirent aux postes dans l’administration qui sont en train de tout mettre en œuvre pour souillé la réputation de Treta. Toute sorte de balivernes sans preuve sont en train d’être raconter.

  60. Je pense que se sont les journalistes qui amplifient la situation. Entre le RPM, Treta et IBK les journalistes font croire des balivernes à l’opinion publique.

  61. Affaire de tracteurs, d’engrais frelatés, de la rumeur sur la fausse mort du président tout cela pour faire tomber monsieur TRETA mais DIEU n’a pas voulu. Il est temps que changez votre fusil d’épaule, TRETA et IBK c’est la pire relation.

  62. Vous ne pouvez pas mettre IBK en colère contre TRETA. C’est l’un des guerriers du vieux. A quoi cela vous sert de créer des fausses confusions entre les gens alors que ce sont des mensonges.

  63. Le RPM est désuni au point où s’est entre les militants du RPM qu’on parle de favoritisme. Arrêtons de créer des polémiques qui n’ont point lieu d’être au sein du parti. Les hommes de Treta sont les hommes du RPM, c’est le plus important. ➡ ➡ ➡ ➡ 💡 ➡

  64. Ces histoires sont montées par des opportunistes qui sont dans la majorité présidentielle et qui n’ont pas trouvé à manger d’abord. Ils ont tout raconté entre TRETA et IBK mais cela n’a rien changé dans leurs relations politico-professionnelles.

  65. Ces histoires sont montées par des opportunistes qui sont dans la majorité présidentielle et qui n’ont pas trouvé à manger d’abord. Ils ont tout raconté entre TRETA et IBK mais cela n’a rien changé dans leurs relations politico-professionnelles.

  66. Le Mali n’est pas un gâteau à partager et celui qui suit IBK pour le partage du gâteau peut plier ses bagages dès maintenant. IBK n’a pas été élu par RPM ce sont les maliens conscients de la situation du pays qui ont mis leurs confiances sur le vieux avec un plébiscite de 77,88% des voies. Donc qu’ils le laissent tranquille.

  67. Le RPM est désuni au point où s’est entre les militants du RPM qu’on parle de favoritisme. Arrêtons de créer des polémiques qui n’ont point lieu d’être au sein du parti. Les hommes de Treta sont les hommes du RPM, c’est le plus important.

  68. Monsieur le journaliste malheur à toi, menteur que tu es. Le président IBK est en parfaite collaboration avec tous ses alliés. Ce sont les opportunistes qui veulent semer du désordre avec des rumeurs. Vous êtes priés de nous laisser respirer avec ce sujet de TRETA. Menteurs que vous êtes !

  69. Les militants du RPM doivent avoir conscience à temps. IBK est à la tête de ce pays grâce à leurs efforts et aux maliens conscients. Donc l’heure n’est pas au relâchement à cause des guerres de place. Battez-vous pour accomplir la mission que le plébiscite de 77,6% vous a confiée.

  70. Toute la famille RPM est en bonne relation au sein du parti et en étroite collaboration. Ce sont des rumeurs qui essayent de nuire à l’image du parti et celui d’IBK. Chaque jour TRETA a fait cela ou bien c’est TRETA le président du Mali? Il faut laisser le monsieur en paix, il n’a rien fait. Égoïstes que vous êtes !!!

  71. Un journaliste téléguidé à la merci des militants malhonnêtes et opportunistes. Ayez honte SVP monsieur le journaliste de mentir comme cela. A quoi cela sert d’inciter la polémique dans le pays pour se faire de l’argent seulement ?

  72. Un journaliste menteur et escroc que tu es monsieur le journaliste, avez-vous reçu combien de FCFA de la part d’un militant malhonnête pour faire un tel article. Tu n’es pas du RPM comment tu pourrais être au courant de tout cela que les autres ne le sont pas. Votre article est un article satanique.

  73. L’actuel ministre du développement rural, Bocary Treta du Rpm, sera sans doute premier ministre dans ce pays. Que cela plaise aux dénigreurs ou pas. Mais je ne comprends pas jusqu’à présent nos journalistes. Ces derniers sont engagés à salir l’image du chef de l’Etat. 😛 😛 😀 😀 😀 😀 😯 😯 😯

  74. Tous les hommes politiques maliens, je veux dire les soi-disant hommes politiques maliens sont des assoiffés. Ils n’intègrent pas un parti politique parce qu’ils partagent l’idéologie de ce parti. Mais parce qu’ils voient en celui-ci un éventuel victorieux des élections du moment. Cela sied à certains militants du RPM. 😛 😛 😀 😀 😀

  75. Avec ou sans la participation du RPM, le président réussira sa mission, IBK n’est pas celui qu’il faut accompagner pour des intérêts personnelle.
    Honte à ce parti politique de n’importe quoi…. 😛 😛 😛 😀 😀 😀

  76. Les journalistes maliens ne savent absolument ce qu’ils doivent dire ou pas. Ils se mettent tous à confirmer par eux-mêmes des informations non vérifiées. Cette pratique est contraire à la liberté de presse. Treta ne peut faire aucune pression sur le président de la république pour qu’il le nome premier ministre. 😀 😀 😀 😛 😛 💡 💡

  77. S’il s’agit de mentir ils sont qualifiés et très talentueux. Par contre, s’il s’agit d’aller sur le terrain d’un fait et faire l’analyse de la situation, ils font comme s’il n’y a pas de journalistes dans ce pays. Tels sont les journalistes de notre cher Mali. La presse a raconté tout sur cette fausse information. Certaines personnes sont allés jusqu’à dire que Mali s’est transformé en une monarchie absolue.S’il le faut, Treta sera Premier Ministre. Dans le cas contraire il ne le sera pas. Ce n’est pas une question de pression. 👿 👿 👿

  78. Chaque parti politique a des problèmes internes. Tout comme la politique (la conquête du pouvoir et/ou l’art de gouverner), les hommes d’un parti se battent tous pour détenir la tête du parti. Treta et ses collègues veulent à tout prix que Treta soit Premier Ministre. 😀 😀 😀 😀 🙁 🙁

  79. Le Mali est sur le point d’être un pays dans lequel même être président de la république est un sac à problème. Parce qu’on ne finira jamais avec les problèmes et les critiques bidonnes. Dès qu’on devient président, il n’y a plus question de parti ou de famille. C’est le pays qui compte. 😆 😆 😆 💡 💡 💡 💡 :mrgreen: :mrgreen:

  80. La seule chose qui tourne autour de cette histoire de ma famille d’abord est le fait qu’IBK, depuis son avènement au pouvoir, n’a nommé aucun militant du RPM à la tête de la primature. Je me souviens que la nomination de Moussa a suscité beaucoup de polémique au sein de ce parti. Car les collègues du président étaient tous mécontents de cela. 😛 😛 😀 😀 😀 😀

  81. Ibrahim Boubacar avait bel et bien raison quand il disait qu’il n’a pas été élu par le RPM mais plutôt par le peuple. Qui peut dire le contraire ?
    Si certains militants apatrides de son parti on mal comprit cela, mais je ne sais comment ces personnes imaginent, franchement ? Donc s’ils conditionnent aussi leur concours pour la construction du pays, le patrimoine commun de tout un chacun, à une probable entrée dans le gouvernement. Mieux vaut qu’ils anticipent leur retraite politique pour absence de sentiment de patriotisme. Car un homme politique sans ce sentiment est un danger pour son pays. 😯 😯 😯 😯 😀 😀 😀

  82. Le Treta ne sera jamais premier ministre dans ce pays. Quand même pendant ce mandat. Il n'a pas de bonne image sur la scène politique. L'affaire des engrais frelatés dans laquelle il impliqué n'a pas encore été clarifiée.

  83. Le parti du président de la république, Rpm, intègre en son sein des hommes prêts à tout pour avoir de la place dans la gestion. Tout cela pour pouvoir piller les ressources des maliens. Voilà pourquoi, en visite dans la troisième région, il n’a pas manqué l’occasion pour affirmer qu’il ne sent pas la majorité dans les débats politiques. Et il a fait la même à Ségou. 😀 😀 😀 😛 😛 😛

  84. Article bidon. Guerre froide, vous dites ? Qui sont les protagonistes ? Vous ne citez que Tréta, vous ne parlez que des agissements de Tréta. Il est opposé à qui dans cette guerre froide ? Le ministre de l’Administration Territoriale, casseur du RPM à Gao ? Le Président de l’Assemblée Nationale qui n’arrive pas à assurer correctement la police d’une session de 45 mn ? Non, il n’y a pas de guerre froide. mais il y a un capitaine à bord du bateau Mali, à moins qu’il ne veuille sacrifier ses camarades comme jadis Alpha a fait avec lui, il consacrera Tréta premier responsable de la formation RPM – Majorité présidentielle

  85. Je ne pense que Ministre du Developpement Rural soit un “strapontin” dans un pays ou l’agriculture est l’activite predominante est l’une des principale sources de richesses!!!

Comments are closed.