Présidentielle : PRVM-FASOKO forme ses coordinateurs régionaux

0
Mamadou Oumar Sidibé, président du PRVM-Fasoko
Mamadou Oumar Sidibé, président du PRVM-Fasoko

La Cité des enfants  a abrité une formation des coordinateurs régionaux et des cercles du parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM-FASOKO), le samedi 9 juin 2018. La cérémonie d’ouverture était présidée par le président du parti, Mamadou Amadou  Sidibé.

Le président du parti affirme que le PRVM-FASOKO attache une importance toute particulière à la formation et donc à la qualité des ressources humaines indispensables pour le développement d’une organisation et pour le progrès d’une nation. « Le renforcement des capacités des ressources humaines constitue le fondement du projet de société du  parti  et le piédestal du programme de gouvernance», a déclaré Mamadou Oumar  Sidibé.

Cette formation a regroupé une trentaine de coordinateurs régionaux et ceux des cercles du parti. Le thème : « l’orientation stratégique des coordinations locales de campagne ».

« Cette formation qui, en fait, est plus un échange entre des spécialistes de la chose politique, doit permettre aux participants d’être outillés pour comprendre les contours sinueux des campagnes politiques. Il s’agira pour vous participants, de comprendre les concepts élémentaires de ce qu’il convient de faire lors d’une campagne électorale », a précisé le président du PRVM, candidat à la présidentielle de juillet.

La formation s’articule sur trois axes à savoir la méthodologie de mise en place des coordinations locales, l’atteinte des objectifs et la stratégie de campagne, la gestion des assesseurs et l’enjeu de l’élection.

À la sortie de cette formation, les coordinateurs du parti doivent  être capables de  connaitre les besoins essentiels des électeurs.  Et le président Mamadou OumarSidibé a indiqué : « Dans la période que nous vivons, le rappel de cette vision stratégique est plus que jamais nécessaire. En effet, tous les  pays du monde sont traversés par des mouvements profonds, qui entraînent des pertes de repères et des interrogations légitimes de la part des populations. En outre, le Mali se trouve à un moment charnière, à quelques encablures d’une échéance politique majeure, qui connaitra une bataille des idées, au cours de laquelle nous devrons réaffirmer nos valeurs, nos principes et notre ligne politique ».

Se prononçant sur la présidentielle  de juillet, le candidat du PRVM se dit prêt à relever le challenge : « Un président n’est pas simplement investi d’une action. Il porte aussi, de manière moins visible, les valeurs de notre pays, la continuité de son histoire, et de manière cachée, la vigueur et la dignité d’une vie publique. Je sais cela. J’y suis prêt », a-t-il martelé. En outre  le candidat du PRVM Fasoko  déclare avoir mesuré, depuis la création de son parti, ce qu’il coûte de refuser les règles obsolètes et claniques d’un système politique qui est devenu le principal obstacle à la transformation de notre pays. « Ce système, je le refuse et cela ne fait que renforcer ma détermination. Je sais l’énergie du peuple malien et sa volonté d’aller au-delà de ces règles anciennes qui ont montré leurs limites. C’est cette énergie qui donne la force de tous ceux qui innovent, travaillent, produisent chaque jour pour tenir notre pays », dira le président du parti.

Créé en 2013 et parti d’opposition depuis les élections législatives et présidentielle de la même année, le PRVM Fasoko est aujourd’hui représenté à l’Assemblée Nationale par deux députés. Il dispose de plus de 315 élus communaux à travers le pays. Sa devise « Dambé (valeurs sociétales), Danaya (honnêteté), Ladriya (dignité) » sera son « arme » lors du prochain des prochaines échéances électorales. « Ces repères que nous avons perdus, nous allons les restaurer », a promis M. Sidibé.

MS 

 

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here