Pressions de plus en plus fortes sur Koulouba : Poussé à bout, IBK ne va-t-il pas lâcher son 5ème PM ?

8

Après sa montée au créneau en décembre 2018 rejetant fermement le programme d’éducation sexuelle complète du gouvernement, son meeting grandiose de protestation du 10 février 2019 au stade du 26 mars et sa marche du vendredi 5 avril dernier, l’imam Mahmoud Dicko du Haut Conseil islamique du Mali (HCIM) ne cesse d’intensifier la pression sur le pouvoir.

maliweb.net Décidément, la gouvernance IBK essuie, de façon répétitive, la colère du peuple malien. «Ça ne va pas, ça ne va pas » devient l’expression la plus entendue sur toutes les lèvres. Marches, grèves, meeting, sit-in se succèdent à un rythme effréné. Une bonne frange de la population est largement déçue par la gouvernance. Et, les derniers événements dramatiques dans le centre du pays ont sonné la révolte dans les consciences.

Avec la manifestation populaire de grande envergure du vendredi 5 avril, à l’initiative de l’imam Mahmoud Dicko du Haut Conseil islamique du Mali (HCIM) et du chérif de Nioro du Sahel c’est désormais le summum de la pression sur IBK. Peut-il résister longtemps à ces coups de boutoir menaçant son pouvoir ? Rien n’est moins sûr.  Quand plusieurs pancartes des manifestants affichent « IBK dégage », « Boubèye, démission », « A bas la MINUSMA ! » « Trop c’est trop », l’on peut déduire que ce second quinquennat d’IBK va faire face à un vent violent de contestations, surtout dans un contexte de malaise général. Et malgré la forte chaleur et le soleil de plomb sur Bamako en ce mois d’avril, les manifestants, jeunes, femmes, vieux, politiques, membres d’associations, commerçants, étudiants, chômeurs, syndicalistes, cheminots, enseignants, bref, les citoyens tout court ont battu le pavé. Idem à Kayes, Koro, Bankass et Bandiagara. Sans compter les mouvements d’humeur dans la diaspora et dans d’autres localités du pays. Tous sont majoritairement dans la dynamique d’écourter ce dernier quinquennat.

Et dans ces conditions, IBK sera contraint à faire un choix, celui de sauver sa tête et son pouvoir en sacrifiant son cinquième Premier ministre. Malgré la confiance qu’il n’a cessé de réitérer à Soumeylou Boubèye Maïga, la demande insistante des mécontents portant sur le limogeage de son chef du gouvernement deviendra trop pesante. Car, dans son message le vendredi dernier, l’imam Mahmoud Dicko a encore exigé le départ du locataire de la primature. En précisant que si ce départ n’est pas obtenu, la manifestation pourrait se répéter.

Et le président de la COFOP et de la CODEM, l’ex-ministre Housseini Amion Guindo dit Poulo, d’assurer que cette manifestation est un avertissement aux gouvernants. «Dans une démocratie, un chef d’Etat doit écouter son peuple. Un pays se gère sur la base des aspirations profondes du peuple. C’est pourquoi je demande au président IBK d’écouter son peuple avant qu’il ne soit trop tard ». La question est de savoir si IBK va jouer à l’attentisme pour que se saborder.

Conscient que sa gouvernance est à deux doigts de vaciller et décidé à la stabiliser un tant soit peu pour donner des chances aux chantiers des réformes, le chef de l’Etat n’a presque plus le choix que de savoir la revendication première des mécontents, le départ de son Premier ministre. Ce qui fait dire déjà que les jours de Soumeylou Boubèye Maïga sont désormais comptés à la primature.

Boubou SIDIBE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Nfp
    Si ce n’est pas à nos partenaires de nous AIDER à former notre ARMÉE à faire face à l’insécurité,ils font quoi dans notre pays?
    Rester indéfiniment à sécuriser leurs propres camps sans même AIDER la population civile?
    Rester à permettre aux séparatistes d’atteindre leurs objectifs d’indépendance?
    C’est la république du Mali qui a fait appel aux forces internationales pour l’aider à faire face aux groupes armés terroristes;si elles ont accepté la demande du Mali,ce n’est pas pour jouer le rôle de L’ARMÉE MALIENNE ,mais l’aider.
    Que constate t’on dans les faits?
    1-elles ne luttent pas contre le terrorisme,mais permet aux séparatistes de s’armer.
    2-elles empêchent L’ARMÉE MALIENNE de s’armer afin de lui ôter toute possibilité de récupérer son territoire au nom de la sauvegarde du peuple TOUAREG qu’ on pense sera« génocidé»,si L’ARMÉE MALIENNE pénètre la zone de kidal.
    Derrière ce comportement des forces internationales fonctionne la stratégie géopolitique de la France.
    Après la deuxième guerre mondiale,la France a perdu toutes ses colonies asiatiques tant son ARMÉE était dans un état pitoyable.
    Il a fallu l’aide des forces progressistes conduites par les États-Unis pour qu’ elle puisse faire face à ses ennemis lui permettant de contenir d’autres révoltes en Afrique.
    Il a fallu aussi la personnalité indépendantiste d’un DEGAUL pour qu’ elle puisse garder sa place parmi les grands du monde alors que c’est elle qu’ on est venu libérer.
    C’est pour rappeler aux défenseurs de l’ ARMÉE FRANÇAISE que la France ne s’est pas faite seule.
    Ce sont les FORCES INTERNATIONALES venues libérer la France qui ont AIDÉ L’ARMÉE FRANÇAISE à retrouver son NIVEAU d’avant la deuxième guerre mondiale puisqu’elle a été détruite par L’ARMÉE ALLEMANDE.
    Si le MALI demande qu’ on l’aide à former son ARMÉE,il n’y a rien d’humiliation,sinon la France ne serait pas ce qu’ elle est aujourd’hui,mais une colonie de la république fédérale d’Allemagne.
    Si les États-Unis s’étaient comportés aussi comme la France le fait aujourd’hui,elle ne serait pas cette France classée parmi les grands de ce monde,mais une nation moyenne de la qualité du Portugal;elle serait divisée car les États-Unis auraient permis aux basques et aux corses d’avoir leurs indépendances.
    Il faut reconnaître que c’était l’ambition des États-Unis,mais qu’ il a fallu un grand homme comme le général DEGAUL pour qu’ elle puisse résister à la domination de la première puissance militaire du monde.
    C’est ce grand homme que notre pays a besoin pour redonner à ce peuple fier et digne son honneur.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  2. Nfp, ce n’est pas une question des Forces Arme’es, il s’agit plutot DES POLITICIENS MALIENS QUI ONT MISERABLEMENT ECHOUE’ ET QUI VEULENT NOUS FAIRE OUBLIER LEUR ECHEC EN BLAMANT LES FAMAs!!!!!!! “La guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens.” SI LES POLITICIENS MALIENS AVAIENT VU CORRECTEMENT, NOTRE FASO N’AURAIT PAS BESOIN DE SES SOLDATS POUR TENTER DE REMETTRE DE L’ORDRE DANS LA MERDE CREE’E PAR LE MANQUE DE VISION DU MONDE POLITIQUE! A QUOI SERT LE DEPARTEMENT DES AFFAIRES ETRANGERES AU MALI? ON ME DIT QUE LES DIPLOMATES SONT EN GREVE. DOES MALI NEED THEM IF THEY ARE NOT WILLING TO CHANGE IN THE WAY THEY VIEW THE WORLD AND WORK?
    Je constate la grande merde politique entrain de se reproduire avec les maliens qui demandent le depart des forces Franco-Onusiennes du Mali!!!!! JE ME DEMANDE CE QUI NE VA PAS DANS LEURS TETES!!!!!!!!! SI TOUT VA BIEN DANS LEURS TETES, N’AYONS PAS PEUR DE DIRE QU’ILS JOUENT LE JEU DES ENNEMIS DU MALI QUI FONT TOUT POUR LA DESTRUCTION TOTALE DE NOTRE FASO!!!!
    La tragedie du Mali reside dans cette emotion collective qui empeche de voir de simples realite’s expose’es au soleil!
    ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!!

  3. sangare
    “Il ne s’agit pas d’être irresponsable à dégager les forces internationales alors que notre ARMÉE n’est pas encore prête ,mais de pousser nos partenaires à véritablement permettre à notre ARMÉE de prendre la relève dans un délai” 😁😁😁😁😁😁😁😁

    C’est ça !

    Selon toi, en toute simplicité 😁😁, ce serait donc à nos partenaires ( aux “autres” donc!😎) d’assumer à notre place les conséquences de NOS PROPRES conneries des 2 dernières décennies ???
    – QUI a eu l’inconconscience de recruter dans les rangs de SA PROPRE armée des milliers et des milliers de “fils de…” qui aujourd’hui, en contexte de guerre, DETALENT EN COURANT DEVANT LE MOINDRE ENNEMI ?
    QUI?… Le Mali ou…………”les autres” ????

    -QUI a laissé pendant des années SA PROPRE ARMÉE sans la moindre formation militaire?
    QUI?… Le Mali ou…………”les autres” ????

    -QUI (ALORS QUE LE PAYS ETAIT DEJA EN GUERRE !!!!!) a été suffisamment stupide pour confier “l’encadrement” de SES PROPRES ARMÉES à des hauts-gradés de salon qui, eux-mêmes, n’avaient jamais vu une kalachnikov de leur vie???
    QUI ?… Le Mali ou…………….”Les autres”?????

    Conclusion : QUI (et je te demande QUI!) a fait en sorte que l’armée Malienne soit désormais UNE RISEE tant Africaine que MONDIALE ???
    QUI?.. Le Mali ou………………..”Les autres” ?????

    MAIS malgré que notre désastreuse situation actuelle soit ENTIÈREMENT DE NOTRE PROPRE RESPONSABILITÉ, selôn toi, sangare, toi qui passe justement ton temps à cracher et vomir sur “les autres”😁😁😎, tu considères que ce serait à ces mêmes “autres” d’assurer LA TOTALE REFONTE DES ARMÉES………DU MALI!!!😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁

    Pour mémoire, je te rappelle que LA TOTALE REFONTE DE NOS ARMÉES ” je cite, était la toute 1ère promesse de NOTRE PROPRE président en 2013, élu par 77,4% de NOS PROPRES électeurs !😎

    Mais c’est bien connu: Chez nous, de 2 choses l’une :
    Soit ce qui nous arrive est TOUJOURS la faute “des autres”
    Soit il est NATUREL, NORMAL VOIRE OBLIGATOIRE, que ce soit “aux autres” de REPARER NOS PROPRES CONNERIES…….. à notre place!

    Le plus risible de tout ça, c’est que ce sont LES plus fervents ou farouches défenseurs de notre “souveraineté” et notre “non dépendance à l’occident colonial” qui justement, ATTENDENT TOUT des autres !😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁

    Sangare, avec toutes mes excuses,tu es juste risible…

  4. Mes amis jouons la carte de l’apaisement.
    L’actuel PM doit rester dans ses fonctions. Je suis contre son depart pour des raisons evidentes!!!!
    Si je lis correctement la Constitution du Mali, le depart de SBM de la primature depend de lui meme car la Constitution dit clairement:
    Article 38
    Le president nomme le Premier Ministre. Il met fin a’ ses fonctions sur presentation par celui-ci de la demission de son gouvernement.
    SBM peut donc refuser de presenter la demission de son gouvernement au President.
    SANS PRESENTATION DE DEMISSION, IL N Y A PAS DE LIMOGEAGE DU PM!!!
    SBM doit refuser de presenter la demission de son gouvernement. IBK EN TANT QUE PRESIDENT ET GARDIEN DE LA CONSTITUTION AURA AINSI UNE PORTE DE SORTIE EN EXPLIQUANT AUX RELIGIEUX QU’EN TANT QUE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, IL NE PEUT PAS VIOLER LA CONSTITUTION! Il peut leur proposer de proposer quelqu’un qu’il nommera ministre d’etat conseiller a’ la presidence pour s’assurer que les choses qui sont cheres aux religieux et qui vont dans le sens de la paix et de la reconciliation nationale seront toujours prises en consideration!!!!
    EVITONS LES POSITIONS EXTREMISTES!!!
    C’est le president qui nomme et demet le PM de ses fonctions. C’EST TRES DANGEREUX DE DONNER CETTE FONCTION PRESIDENTIELLE A’ DES RELIGIEUX QUI NE SONT PAS ELUS .

  5. SILAMEHDJONW NI TOUBABOUDJONW YE MALIDENW SENGUEH KOSSEBEH! FAAROH FIN DENW AW YE WOUILI! KAA'FAAROHW AW YE WUILI KA AW DJOH!

    …MAIS COMMENT, IBK VA T IL SE TIRER UNE RAFALLE DANS SA PROPRE CUISSE EN LIMOGEANT BOUBEYE?..PARCE QU IL NE DONNE PAS A BOUFFER AU SIRIFOU DE NIOKOROH ET A L IMAM DICKOH?…ALORS AU MALI, CA DEVIENT QUOI?….

  6. Le départ de SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA est un épiphénomène dans le cadre de la situation catastrophique que vit notre pays .
    Le MALI était sens dessus -dessous avant lui,il le sera après lui car le véritable problème est IBRAHIM BOUBACAR KEITA.
    IBK n’a aucune vision pour le Mali.
    UN PRÉSIDENT QUI AFFIRME QU’ ON NE PEUT PAS SE PASSER DE LA MINUSMA ET DE LA FRANCE NE MÉRITE PAS DE DIRIGER LE PAYS DE MODIBO KEITA .
    Se passer des forces internationales veut dire prendre des dispositions à long terme ,10 ans ou plus,pour permettre à notre ARMÉE de sécuriser son territoire sans leurs appuis.
    Affirmer qu’ on se passe des forcés internationales,c’est les obliger à établir un programme de formation de L’ARMÉE MALIENNE afin qu’ elles puissent se retirer sans conséquence.
    Affirmer qu’ on se passe des forces internationales ,c’est confirmer que ce peuple reste digne,que ce qui lui arrive est une faiblesse passagère.
    IBK MONTRE QU’ IL EST UNE ERREUR MONUMENTALE À AVOIR LA POSSIBILITÉ DE DIRIGER CE PEUPLE FIER ET DIGNE.
    Que les religieux laissent les querelles de personne pour penser au Mali.
    Il faut plus de slogan MINUSMA DÉGAGE,FRANCE DÉGAGE que SBM DÉGAGE.
    Que les maliens engagent un débat national souverain pour fixer un chronogramme de départ des forces internationales sur notre territoire ,en même temps un autre pour mettre notre ARMÉE à niveau avec l’appui des vrais amis du MALI .
    Il ne s’agit pas d’être irresponsable à dégager les forces internationales alors que notre ARMÉE n’est pas encore prête ,mais de pousser nos partenaires à véritablement permettre à notre ARMÉE de prendre la relève dans un délai déterminé connu de tous.
    CE PRINCIPE LA FRANCE EST FONCIÈREMENT CONTRE CAR ELLE NE VEUT PAS PARTIR D’OÙ LA PRESSION POUR APPLIQUER L’ACCORD d’Alger INTÉGRALEMENT.
    IBK AUSSI EST CONTRE CAR IL EST SOUMIS À LA FRANCE.
    IBK et ses maîtres ne veulent pas entendre parler de départ,même à long terme.
    L’ARMÉE MALIENNE NE SERA JAMAIS PRÊTE TANT QUE L’ACCORD d’Alger N’EST PAS APPLIQUÉ.
    Il faut d’abord UNE ARMÉE AZAWADIENNE ENDOSSÉE À L’ARMÉE FRANÇAISE COMME EN CORÉE DU SUD AVEC L’ARMÉE AMÉRICAINE POUR QUE LA FRANCE PUISSE LAISSER L’ARMÉE MALIENNE SE DÉVELOPPER.
    IBK est l’ennemi du MALI.
    C’est lui qui doit être la cible des contestataires,pas SBM dont le comportement est le résultat de l’ instruction de son PATRON.
    Son départ n’enlèvera rien aux problèmes de dépendance du MALI .
    Par contre,le départ d’Ibk sera un pas décisif pour se débarrasser de la France .
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  7. De toute façon tout sauf la venue dans les ministères des faux types comme Amion Guindo Choguel et autres pour venir dilapider encore nos maigres ressources.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here