Rencontre du président avec les gouverneurs : Le colonel Assimi Goïta invite à l’écoute permanente des populations

1
Au terme des deux jours de travaux le président de la Transition a annoncé apporter, en fonction des moyens de l’état, des solutions à hauteur de souhait aux préoccupations exprimées par ses interlocuteurs. Le 26 juillet est désormais la Journée de la rencontre entre le chef de l’état et les gouverneurs des régions

Les travaux de la rencontre entre le chef de l’état et les gouverneurs des régions ont pris fin hier. La cérémonie de clôture était présidée par le colonel Assimi Goïta, en présence du Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga  et des membres du gouvernement.  Cette réunion de portée nationale a abouti à de fortes décisions pour l’essor de l’administration régionale et l’intérêt des populations. Après des échanges courtois et très enrichissants, le chef de l’état a dit avoir noté les préoccupations exprimées concernant les circonscriptions administratives. 

Ces préoccupations s’articulent de façon générale autour des problèmes d’infrastructures, de renforcement des ressources humaines, matérielles et financières. Dans le domaine de la sécurité, les gouverneurs ont demandé la création des postes de sécurité et des moyens roulants. S’y ajoute la réalisation d’infrastructures sanitaires, scolaires et d’adductions d’eau. Le président de la Transition a assuré que le gouvernement s’emploiera à apporter des réponses à hauteur de souhait à ces demandes légitimes. 

Ce, à court, moyen et long termes. «D’ores et déjà, j’ai instruis les membres du gouvernement, chacun à ce qui le concerne, d’élaborer un chronogramme pour satisfaire les besoins exprimés. Cela se fera en fonction des moyens actuels de l’état», a précisé le colonel Assimi Goïta, ajoutant que l’exécution du chronogramme fera l’objet d’un suivi par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation à qui les gouverneurs rendront compte mensuellement.

RAGAILLARDIS- Aussi, le président de la Transition a rassuré que, dans l’immédiat et pour le compte du deuxième semestre 2022,  les actions prioritaires feront l’objet d’exécution des structures concernées en rapport avec les gouverneurs. Il a ainsi invité le gouvernement à prendre les dispositions pour satisfaire au maximum les besoins prioritaires exprimés pour l’année 2023. L’autre décision importante est l’institution de la Journée du 26 juillet de chaque année qui sera consacrée à la rencontre entre le chef de l’État et les gouverneurs des régions.

Pour ce faire, le président de la Transition a exhorté ses interlocuteurs à œuvrer au quotidien avec l’ensemble de leurs collaborateurs pour davantage rapprocher l’état des citoyens. «Dans le cadre du processus de refondation en cours dans notre pays vous devez rester à l’écoute permanente des populations et leur rendre des services de qualité», a-t-il insisté.
Auparavant, le porte-parole des gouverneurs, Daouda Maïga, gouverneur de la Région de Kita, avait déclaré qu’ils sont ragaillardis dans leur mission de représentants de l’État.

« Nos préoccupations et celles des populations, n’auraient certainement pas eu meilleure tribune pour leur expression », a souligné. Daouda Maïga qui a assuré que les représentants de l’état au niveau régional exécuteront à la lettre les instructions du président de la Transition. Il s’agit de veiller à la bonne gouvernance grâce à laquelle les ressources pourraient être utilisées de manière efficace et efficiente, de mettre notre souveraineté nationale au-dessus de tout. 

S’assurer que nos partenaires quels qu’ils soient respectent nos choix et orientations politiques et se préoccuper inlassablement du bien-être des populations. D’autres missions des gouverneurs consisteront à impliquer le citoyen dans la lutte contre l’insécurité récurrente dans la mesure de leur capacité et prérogative, de lutter contre la corruption, la mauvaise gestion et favoriser un climat de justice et d’équité.
Par ailleurs, le porte-parole des gouverneurs a remercié le gouvernement pour cette initiative et félicité le chef de l’état pour les œuvres sociales qui ont concerné toutes les circonscriptions administratives.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here